Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

Puisse le sort vous être… Légendaire (ch.1 partie2)

fleurdejade

Posté par fleurdejade, le 10 octobre 2021


11 commentaires

Un monde à feu et à sang. Une guerre sans merci. Un monde en dictature. Un jeu... de la faim.

Gryf

Je suis déjà réveillé depuis plusieurs heures, quand l’aube commence à pointer. Depuis le début de la nuit, je cogite, chose encore nouvelle pour moi. Un rire nerveux secoue mon corps, de ma tête, jusqu’à mes pieds. J’ai dormi une poignée d’heure cette nuit. Je crains le pire lors de cette Expiation. J’ai toujours été un lève-tôt super actif, mais là… Ce n’est pas normal, j’ai un très mauvais pressentiment. Je prends quelques profondes respirations pour me calmer. Chose faite, je tourne mon regard vers mon petit frère, Kel. Lui dort encore, et sa poitrine se lève et s’abaisse, au rythme de ses inspirations et expirations. Je n’ai pas pu sauver mes parents de la maladie, mais je le sauverais des Hunger Games. Je le promets. J’attrape ma cape, enfile mon brassard violet pastel-sombre et saute de l’arbre. J’observe le cadran solaire que j’ai taillé dans notre arbre. Six heures du matin. Encore quatre longues heures à attendre. Moi qui ne suis pas du tout patient. Je me promène dans la forêt, à la recherche de nourriture.Je n’ai absolument pas le droit d’être ici, et je m’en moque. La cabane est dans un arbre, à cheval sur la limite entre le district 5 et la forêt rigoureusement interdite d’accès. Donc, j’ai tous mes droits de vivre dans cette cabane avec mon frère, puisqu’elle est sur une branche du côté du district. Et qu’on a la bénédiction du maire Denki. En revanche, aller dans la forêt, c’est bel et bien un crime contre la communauté. Alors que la communauté n’a absolument aucun droit de nous dicter notre vie ! La communauté n’a jamais eu à se battre pour survivre ! La communauté n’a jamais vu ses parents mourir ! Et si elle l’a vu, elle était trop stupide pour s’en rendre compte ! De rage, j’abats mon poing sur l’arbre le plus proche, si fort que des feuilles en tombent.

Comme je déteste cette vie ! La seule chose qui me maintienne ici, c’est mon frère. Il vient à peine d’avoir treize ans, et n’a jamais pris le moindre tesserae. Moi non plus d’ailleurs. Enfin, si mais quand mes parents étaient encore vivants. Depuis, j’ai appris à me débrouiller seul. Et je n’ai plus jamais pris de tesserae. C’était il y a trois ans. Aujourd’hui, j’ai seize ans, et mon nom a été mis douze fois dans le tirage au sort. Mais c’est sans compter sur l’Expiation. Je ne veux pas l’avouer, mais j’ai peur.

Trois heures plus tard, je rejoins mon frère sur la place, pour enfin connaître l’Expiation. Elle n’a jamais été dite aussi tard. Partout sur mon passage, les gens disent des choses comme : « Ne vous approchez pas de lui, il est dangereux ! », ou « Attention, les enfants, ce type est fou ! », ou « Retourne d’où tu viens, espèce de monstre ! ». Sauf un, qui a hurlé : « Si tu dégage pas tout de suite, on… On va le faire sentir à ton frère ! Bande de monstres, tous les deux ! ». Je me précipite sur lui, et en une fraction de seconde, son pouls palpite dans le creux de ma main gauche. Je lève ma main droite aux ongles anormalement pointus, près à le tuer s’il le faut.

– Gryf ! Non Gryf, stop ! Arrête s’il te plaît ! Gryf, non !

Je lève les yeux, et vois Kel, courir vers moi. Je lâche l’homme, qui tombe à genoux, et s’enfuit, sans demander son reste. Kel me saute dessus, et me serre très fort contre lui, en me suppliant de rester calme. Soudain, il se fait arracher à moi, et moi soulever de terre. Le chef des Pacificateurs, Kataku, me maintient au dessus du sol. Il m’attrape, et me lance à l’oreille « Cette fois, ton compte est bon, Yuki ! Je vais enfin pouvoir te traîner en justice ! Cette fois encore, tu as défié la loi, tu as failli commettre un meurtre, je vais te le faire payer, et très cher !  ». Le visage effrayé de mon frère me passe sous les yeux, pendant que Kataku m’entraîne vers la mairie. J’entends tout de même un bout de l’annonce.« … pouvoirs… hors du commun ! ». Je suis de tout mon être hors du commun. Mon destin est scellé. Je finirais mes jours tué dans une arène monstrueuse.

Shimy

J’émerge doucement du sommeil, à mesure que le soleil se lève. J’ouvre les yeux et soupire. Je ne comprends pas pourquoi le Capitole annonce l’Expiation aussi tard, mais une chose est sûre, je ne me laisserai pas déstabiliser par ce changement. J’ignore mon angoisse, et me lève, prête à en découdre avec cette journée de souffrances. La Moisson revient. Comme tous les ans. Si je ne peux rien y changer, autant ne pas me laisser impressionner. J’enfile mes vêtements, un pantalon noir d’encre, et une tunique d’un blanc éclatant. Ensuite, j’attrape mon foulard violet lilas, et le passe autour de mon cou. Je caresse mon chat, Lion-Feu, j’ouvre la porte de la maison sans réveiller mes parents, et me retrouve dans les rues strictes et entretenues du district 11. Je ne vois pas, contrairement à d’habitude, les agriculteurs travailler dans les champs. Normal, la Moisson est un jour férié. Les Pacificateurs sillonnent les rues, faisant leurs patrouilles matinales. La Moisson a beau être un jour férié, il ne faut pas faire atteinte à la sécurité des habitants. Sécurité, tu parles. Ça, c’est certain qu’on l’est. Mais, tout dépend du point de vue. Car oui, on l’est, mais à partir de quel niveau, on peut dire que c’est excessif ? On a dépassé l’étape du zèle, et ce, depuis bien longtemps ! Pourtant… Qui s’intéresserait à un district comme le nôtre ? Nous ne sommes rien, comparé au district 1, le chouchou du Capitole. Nous fournissons les objets et nourritures d’origine végétale, et eux, les objets de luxe. La différence est immense ! Je pousse un nouveau soupir.

– Hé Eremen ! Tu causes encoreaux animaux ? Espèce de folle ! C’est impossible de faire ça !

– Tu serais surpris, Hakushi.

Hakushi, Muchina, et Fugori. Si je cherchais la définition du mots « horreur » dans un dictionnaire, je tomberais sur leur photo à coup sûr. Ou alors sur celle du Capitole. Je ferme les yeux sur ma colère, et prends sur moi. Ne rien laisser paraître. Jamais.

– Dis donc, me lance Muchina, t’es du genre provocante, toi, non ?

– Et toi, je lui réponds, t’es du genre stupide, n’est-ce pas ?

– Je vais te…

– Du calme Muchina. Elle va regretter ses paroles, dit Hakushi, pour la calmer, je te le promets.

– J’aimerais bien voir ça. Allez, je réplique, j’attends. Me dit pas que tu as peur… d’une fille ? Une folle, qui plus est !

– Au moins,tu l’avoues !Ah !

– Tu te crois malin, n’es-ce pas Fugori ? Autant te le dire tout de suite, ce n’est pas le cas.

– Ouais, crache-t’il avec dégoût. Elle est bien du genre provocante, et folle.

– Non, je réponds, du tac au tac. Moi, je suis plus du genre… libre comme l’air !

Évidemment, je suis la seule à comprendre ces mots. Tout comme je suis la seule à comprendre pourquoi une fissure très épaisse se forme sous les pieds de Hakushi, Muchina, et Fugori. En les regardant détaler en criant, je me dis que c’est peut être vrai, que je suis vraiment… Une folle. Et une sorcière.

Ce n’est pas le moment d’y penser. Je fusionne avec la terre, et me matérialise au milieu du champs le plus proche. Je récolte la rosée fraîche autour de moi, et la fais tournoyer dans les airs, jusqu’à la réduire à la forme d’une petite balle d’eau parfaitement ronde, et absolument fascinante. Je passe une heure, puis deux allongée sur la terre à la regarder sous toutes les formes pendant que le soleil monte de plus en plus dans le ciel. Puis, je me souviens de l’annonce de l’Expiation. Elle doit avoir commencée à présent. Je relâche ma concentration, et la balle d’eau tombe sur le sol, et éclabousse les plants alentour. Je me lève brusquement, et plaque ma main au sol. Un instant plus tard, je me retrouve à deux rues de la place principale du district. Je préfère ne pas rentrer chez moi, alors je me dirige vers la place, sur laquelle trône un écran géant. Je cours, et déboule devant l’estrade, alors que Claudius Templesmlth termine l’annonce :

– « … tributs seront moissonnés parmi les enfants ayant des pouvoirs… hors du commun ! Eh oui, cette année, la magie sera… »

Submergée par une vague d’inquiétude, je n’entends pas la fin. Je ne veux pas me retrouver dans l’arène ! Je reprends le contrôle de mes émotions. Non, je ne serais pas tirée. Personne ne connaît mes pouvoirs. Personne. Tout ira bien.

11 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. Bonjour ! Voici la 2ème parie du chapitre 1 ! J’espère qu’elle vous plaît autant qu’à moi ! Dans ce chapitre, il y a beaucoup plus de nom de famille, donc prévenez-moi si vous voulez la traduction ! Ah ! J’allais oublier ! Si vous voulez être citez, demandez-moi, je le ferais avec grand plaisir ! Merci et bonne lecture !
    fleurdejade

  2. Super chapitre ! Il y aura Ténébris et Razzia ? Parce que j’aimerais voir leur pouvoirs !
    J’aimerais bien connaitre la signification de Kataku , Yuki, Hakushi, Muchina et Fugori ! (J’espère ne pas en avoir oublié.) Ah et j’aimerais être cité pour tous les prochains chap. s’il te plait ! Ton histoire est géniale !

  3. Merci !! Bien sûr, il y aura Razzia et Ténébris ! Ils apparaîtrons dans la partie 3 ! Je n’oublierais pas de te citer, promis !
    En japonais, « Kataku » signifie « dur », « Yuki » signifie « courage », « Hakushi » signifie « idiot »,  » Muchina » signifie « ignorante », et « Fugori » signifie « saugrenu » ! Et si tu veux savoir « Eremen » (nom de famille de Shimy) signifie « éléments »
    Encore merci !

    • Merci beaucoup pour ces cours de japonnais (c’est bien ça ?)

      • Oui, c’est bien ça ! Attention, je ne parle pas japonais, je cherche les traductions.

  4. Ténébris sera (un peu) violente dans la prochaine partie…

  5. Génial! Hâte pour le prochain chap’ !

  6. Merci ! Veux-tu être cité.e ? (Je ne te force pas, si tu ne veux pas, ce n’est rien !)

    • Ce n’est pas la peine je vais toujours voir les fanfics et je me connecte tous les jours

  7. C’était la meilleure chose
    Ça serait sympa si je pouvais être cité si tu peux merci
    Sinon j’espère que tu continueras car c’est trop bien

  8. Merci ! Je serai ravie de te citer @-Danael ! Et bien sûr que je vais continuer ! Encore merci à toi @Jadilisa !