Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Sortie du prochain tome dans :
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell

• Oublié ~ Fiction || Chapitre 6

Little Myo

Posté par Little Myo, le 16 septembre 2020


4 commentaires

・La Voleuse Oubliée ne sait plus quoi faire. Il ne lui reste plus que quelques heures avant de faire son choix. Partir ou rester aux côtés des Légendaires. Pendant son questionnement, quelqu'un se joindra à elle, pour discuter, sous le ciel étoilé.

❝ Chapitre 6 ❞

Un bâillement s’échappait de ma bouche, tandis que je grattais l’intérieur de l’oreille avec un doigt. Le regard dirigé vers l’horizon, j’en avais déjà marre d’être là, assise à même le sol, à côté de Korbo… Enfin je veux dire Razzia. Je ne m’habituerais jamais à ce fait, depuis que je savais qu’il était le personnage dont l’histoire m’avait fait le plus frissonner, je ne voyais que l’Ombre Rouge. A mon grand déplaisir – Je savais que Légendaire avait tourné dos à tout ça. Enfin bon… Comme toujours un petit résumé n’est pas mauvais pour la santé, hein !

Donc, après que j’ai fais bouffer, toute la mousse de la clairière, pour le dîner à Gryf… Et qu’il en fut de même pour lui – J’ai pris un bon moment avant de retirer chaque bout de mousse sur moi. Pour dire, j’ai du même me détacher les cheveux ! Ce que je détestais ! Après, c’était une bonne séance de rire avec ce dernier, donc m’en plaindre serait déplacer. Par la suite, Danaël nous avait ramené à la dure réalité, pour établir un plan pour vaincre la Porteuse. Ce dernier ce passant dans plusieurs heures, nous allions passer la nuit sur l’Île. Je m’étais proposée pour monter la garde jusqu’à l’aube mais, le leader, me faisant définitivement pas confiance… Avait préféré que j’y aille avec Razzia. C’est ainsi, que nous étions plantés, là, à se cailler le cul au cas où, où la Porteuse se pointait plus tôt. Dites mi quand est-ce que j’ai pensé que ce serait une bonne idée, ça ? Je tapotais ma joue, la gonflant, m’ennuyant. J’en suis sûr que vous devez vous poser la même question que moi ! Qu’est-ce que je vais faire ? Qu’est-ce que je devais faire ? Combattre ou me barrer avec l’Alystory et avoir mon argent ? Honnêtement, je ne savais toujours pas et cela m’énervait. J’avais toujours connue ma propre vie, j’avais toujours été dans mon coin. Cependant, je savais qu’au fond de moi, que si je partais, je le regretterais. Que je gagnerais bien plus à rester avec eux. Ce qui m’en empêchait ? La peur du changement sans doute. De plus, j’étais une voleuse, la plus grande qui soit. Comment je pourrais recommencer à zéro sans expier de mes crimes ? Trop compliqué pour moi, j’avais beaucoup trop peur de tout ça !

Je jetai une œillade vers Razzia, longuement, ma joue appuyée dans ma main. Son regard était dirigé vers le sol, pensif. Deux personnes qui se perdaient dans leurs pensées pour monter la garde. ONT EST LES MEILLEURS ! Nan plus sérieusement, ce que je voulais dire avant de crier cette connerie, c’était que les Légendaires étaient méga sympas ! Je ne parlais pas de Danaël hein… Toutefois, ils étaient Soudés, solidaires, bref tout ce que vous voulez quoi !  Et étrangement, je me plaisais avec eux. Pour dire, je savais même plus quand c’était la dernière fois que j’avais ris autant et que je m’étais sentit aussi bien avec quelqu’un. Je plaquai ma main contre mon visage en poussant un grognement. Vous savez ce que j’aurais ADORE hurler en ce moment ? POURQUOI la vie était-elle si étrange et chiante ?! J’étais partie de ma planque pour voler un livre d’un médium et avoir enfin de l’argent ! Et finalement, me voilà que j’allais PEUT ÊTRE finir à combattre à dieux !
On dirait sérieusement le début d’une mauvaise blague. Nan sérieusement, j’ai une tête à être une héroïne ?! Et puis en plus, je n’étais même pas sur qu’eux, les Légendaires, voulaient que je reste… Peut être que j’étais un poids déjà depuis longtemps et que c’était la raison de ce silence lourd entre moi et Razzia. Bon en même temps… Je me voyais mal lui taper la discute alors que je n’arrivais pas réellement à me dégager de la tête qu’il a été Korbo… Je me voyais mal lui demander si ça allait. Je pense qu’apprendre que l’un de tes compagnons était la réincarnation d’un dieu, que tu allais combattre dans quelques heures, soit une bonne nouvelle pour bien aller. Je grognai en tapant du pied, impatiente. Qu’elle idée j’avais eu JUSTE de me proposer de  garde, il faisait froid et il faisait nuit… NUIT ! Nuit = Noir! Vous saviez déjà que beh… j’en avais une peur bleue. Encore heureux qu’il y avait la lumière des lunes qui éclairaient tout le secteur. Sinon je me serais déjà barrer en hurlant et en pleurant.  Osez faire un commentaire sur ça et je vous frappe ! Vous avez jamais eu peur de quelque chose vous au point d’en pleurer ? Peuh ! Si non je vous dis – Vantard ! Tout le monde à une peur !

Des bruits de pas derrière moi m’arrachèrent de mes pensées. Je tournai brusquement la tête craignant que se sois un monstre de l’Île ou la Porteuse qui ne respectait par le marché avec Danaël. Ce qui serait idiot. Cependant, ce ne fût que Ténébris. Je détournai doucement la tête, en sifflotant. Ca allait péter… Je lui jetai un regard lorsqu’elle s’accroupit vers Razzia, un sourcil levé.

« Korbo ? »

– Pour la énième fois, ze m’appelle Razzia » lui répondit-il d’une  voix où perçait le bonheur. « Et puis… Ze ne me rappelle pas de t’avoir invitée à t’azzoir ici ! »

– Bon ! » Je tapai mes mains sur mes cuisses, tout en me relevant. Je commençais à m’éloigner, voyant que Ténébris se retenait d’exploser en ma présence.  « Je vais vous laisser dans votre joie et la bonne humeur ! »

Bordel ! Je devrais parier plus souvent avec eux ! Je serais déjà millionnaire à cette heure si et je nagerais dans une piscine de pièces d’ors. Aussitôt que je fus assez loin, la voix de Ténébris résonnait, fortement et  pleine de colère. L’engueulade commençait ! Je soupirai, continuant d’avancer, bras croiser, ne pouvant m’empêcher de réfléchir. Je les trouvais assez débiles ces deux là de se crêpés  le chignon. Surtout avec la situation présente ! Fin, imaginez…

« Hey Chérie ! Demain ont va peut-être tous mourir mais si ont s’engueulaient pour fêter ça ?! »

Par pitié ! Je sais que je ne m’y connaissais pas en sentiment tout ça, mais je connaissais un peu ce genre de truc ! Enfin, si le lendemain je n’étais même pas sûr de ma survie… Je n’irais pas m’engueuler avec une personne que j’aime ! Bien que je dois l’avouer… Ce serait assez saoulant que cette dernière m’appelle par mon nom de meurtrier si j’en avais eu un et que j’avais décidé de tourner la page. Toutefois, était-ce vraiment une bonne raison pour s’engueuler là ? Maintenant ? Car pour que la ténébreuse fille du Sorcier Darkhell soit là, pour sauver le monde d’Anathos, c’est qu’elle aussi avait tourné la page, nan ? Elle devrait avoir le droit à une seconde chance, elle aussi ! Donc, qu’ils arrêtent deux secondes de se bondir dessus pour s’entretuer et qu’ils discutent calmement ! Je ne sais pas moi en faisant « slurp-slurp »… Bah quoi ? J’avais beau être amnésique je savais comment tout ça, ça marche hein ! Pas que je l’avais fait hein ! Cela ne m’intéressait nullement de plus ! Enfin bref, sujet clos !

Je continuai à avancer entres les arbres, les rayons des lunes traversaient les branches, dessinant sur le sol, l’ombre de ses feuilles. Je regardai autour de moi en frissonnant, brrr… Il faisait trop noir là ! Je fouillai dans ma poche, puis en sortie une boule en la secouant. Elle se mit à briller et à virevolté dans l’air. Où est-ce que j’avais eu ça ? Oh ! Des bricoles sur le Marché Noir ce n’était pas ce qui manquait ! Porter des lanternes à la main était trop démodé et encombrant en plus ! J’avais toujours trouvé ça trop chiant. Cette bouboule, tu l’as prenait, tu l’as secouait, ça flotte, ça éclair et voilà ! Me demander pas comment ça marchait… Je ne le savais pas moi-même ! Enfin bref ! Je continuai à marcher au milieu de la forêt toujours en réfléchissant, où est-ce que je pourrais me mettre pour faire… Je ne sais pas moi, démêler ce gros nœud dans ma tête de sentiment par exemple ?! En soupirant, je choisis simplement de m’installer contre un arbre, dos contre. Je sortie mon bouquin de dessin pour me changer les idées. Peut-être même cela m’aiderait à mieux réfléchir ? Même s’il avait pris une douche dans les égouts, j’avais réussis à le sécher ! Cependant, les dessins que j’avais déjà griffonné plus tôt, bavaient et ne ressemblaient plus à rien. Les pages elles, étaient maintenant ondulées. Je savais quoi faire en sortant, de n’importe quel choix que je prendrais de cette aventure. Je m’en rachèterais  un ! Je sortis tout de même un crayon et je me mis à tapoter sur la page avec, tout en réfléchissant. Vouloir dessiner était un fait… Avoir l’idée était autre ! Vous avez une idée vous ? Oh nan quoique ! Une idée m’illuminait l’esprit lorsque je repensai à quelque chose et aussitôt la mine de mon crayon se mise à glisser sur la page, choisie pour mon futur dessin. Pour vous expliquer depuis quand je dessine, je ne sais pas ! Juste un jour chez les paysans, j’ai pris un crayon et j’ai pondus le dessin d’un merveilleux bouquet de fleur, qui était posé sur la table. Bizarre hein ? Je fus la première surprise ! Surtout que je n’avais aucun souvenir, d’aucun cours ou de n’importe quel autre dessin auparavant ! C’était certain que c’était quelque chose que j’avais appris avant mon amnésie et que malgré cette dernière – Mes mains, n’avaient pas oubliés.

 Mon crayon continuait à tracer toutes les lignes de mon dessin, qui prenait forme de minute en minute. Le dessin alias le seul truc qui m’aidais à m’échapper des mes problèmes ! Dommage que je ne prenais à peine le temps pour maintenant ! C’était vraiment relaxant ! Enfin… Quand on avait des idées !

« Tiens ! Je savais pas que tu dessinais ! »

Je sursautai, en hurlant, fermant un grand coup mon bouquin, le cœur battant à la chamade, frôlant l’attaque. Ma tête tournait rapidement en direction de la voix. Je vis Gryf, penché par-dessus mon épaule, qui s’était reculé brusquement face à ma réaction, le pelage hérissé. Il portait des branches entre les mains. Mes sourcils tremblèrent de peur et de colère. Le… Le… LEEE ! Je me levai en balançant mon sac tout en hurlant.

« MAIS CA VA PAS DE SURPRENDRE LES GENS COMME CA ?! »

Okay. Enfaite, j’avais tout simplement eue la trouille de l’obscurité qui m’entourait. Ma boule lumineuse avait cessé d’illuminer les ténèbres et que les nuages, avaient recouverts les lunes, me privant de leurs lumières. M’en étant pas rendue compte, j’avais donc croisée les yeux de félin de Gryf, jaunes, qui brillaient dans le noir. Cela m’avait fait donc une peur bleue en plus que je ne l’avais pas entendu arriver. Il évita de justesse mon sac, qui s’écrasait contre un arbre, faisant tomber les pièces que j’avais réussis à prendre dans la Salle de Trésor d’Oroban. Si le Légendaire fit les yeux surpris, je n’en pris pas compte, me mettant à agiter ma boule lumineuse. Cependant, je fus confronté à son regard accusateur après. Je détournai la tête innocente avec un sifflement.  C’est bon… C’était juste trois pièces ! Bon ok, peut-être pas mais… Rah ! Je n’avais pas comptée combien j’en avais prise ! Je ne suis pas un chèque ! Je ne l’avais pas noté !  Je m’accroupis de nouveau contre l’arbre, en boudant, d’avoir été prise, encore une fois, la main dans le sac. Moi, la célèbre Voleuse Oubliée, qui était juste censée être justement trop rapide dans ses voles ! Jamais je n’avais été vue ni attrapé par personne. Je crois que j’avais officiellement perdu mon titre ! Je gribouillai sur une page vierge, faisant semblant d’être occuper à faire quelque chose. Un peu signe pour que le Jaguarian s’en aille et va voir sa chérie… mummh, je veux dire, la Légendaire Shimy. Enfin, qu’il me foute la paix quoi ! Au lieu de ça, j’eue l’impression que cela faisait tout l’effet l’inverse ! Bien au contraire, l’homme bête s’approcha de moi pour déposer une couverture rouge clair sur mes épaules. Je sursautai, la regardant comme s’il venait de me poser de la boue sur l’épaule.  Lui, s’installait à côté de moi, sans me demander mon avis. Je grimaçai, je ne l’avais pas invité là ! Il se prenait pour qui ?!…. Et merde voila que je pensais comme Razzia… Mais en attendant…

« Pourquoi me donner cette couverture ? » Grognais-je en relevant la tête, fièrement « J’ai pas froid ! »

– Pas du tout voyons ! Tu t’en plains depuis qu’on est partis ! »  Me répondit-il en souriant

J’ouvris la bouche pour rétorquer pour finalement la refermer, n’ayant rien à répondre. Je ne fis que retourner la tête en boudant. Peuh ! Je détestais avoir tord, oui encore un défaut. Votre liste doit être tellement longue à l’heure qu’il est ! Vous voulez que je résume ?

Bref !

Je continuais à faire un rond sur ma page qui était devenu et devenait de plus en plus gros au file du temps qui passait et que le Jaguarian restait là. Pouvait pas rejoindre Shimy et lui pondre un « je t’aime » et qu’il me foute la paix ?  Et oui autant dire qu’il l’aimait ! Il y avait encore quelque chose à nier ? Après, je ne savais pas pour l’elfe. Peut être ? Je n’en savais rien ! Je les connaissais que depuis deux jours ! Même pas ! Vous en savez plus vous ? Si oui, je suis curieuse en quoi ! Je jetai un regard vers Gryf qui avait les yeux levé vers le ciel. Je suivis son regard, découvrant des nuages. Une petite déception me piqua,  ayant voulu voir les étoiles ! Vous saviez que si je n’avais pas été une voleuse, j’aurais voulus les étudier ? Bien-sûr que non voyons !  Laissez moi vous expliquer bande de curieux qui veulent savoir ma vie en long, en large et en travers, alors que moi-même, je ne la connaissais pas.

Déjà depuis mon réveille, j’avais trouvé les étoiles magnifiques. Chaque nuit, j’avais l’habitude de les observer ou encore dessiner le ciel de nuit. Et à chaque fois, cette question effleurait mon esprit – Est-ce que quelqu’un de ma famille ou même, quelqu’un qui me connaissait d’avant l’accident de Jovénia, regardait les mêmes étoiles que je contemplais ? Le même ciel que moi ? Je sais, c’était idiot, mais imaginez ! Vous, amnésique, vous avez aucun souvenir, même pas de votre nom ou du visage d’un proche! Rien ! Est-ce que cette question, ne vous menaceriez pas l’esprit ? Bien-sûr, vous que vous ne pouviez pas le savoir, vu que vous n’êtes pas dans mon cas. Et honnêtement… Je ne vous souhaitais pas de l’être ! Oui il peut m’arriver de dire des choses gentilles !

Je sursautai lorsque la voix de Gryf résonnait soudainement.

« Pourquoi ? » Pourquoi quoi ? Je ne comprenais pas ! Le regard interrogateur, je me mis à le fixer. Il plongeait ses yeux dans les miens, alors qu’il poursuivit « Pourquoi quelqu’un comme toi, qui à l’air d’avoir un merveilleux talent dans le dessin, ait put finir en tant que voleuse ? »

La question qui faisait mal. Je grinçai des dents, je baissais la tête tandis que je répondis du tac à tac.

« Ca t’arrives de t’occuper de tes affaires ?! »

Oui, j’avais longuement réfléchis avant de répondre ça ! Nan, plus sérieusement… J’avais déjà horreur de parler de ce genre de chose mais, encore plus lorsqu’il s’agissait de mon amnésie ! Oui, pour vous l’expliquez à vous… Pour répondre au pourquoi du comment, je devais passer par la case « j’étais une amnésique qui est partit en quête de son passé sans rien trouver et donc c’est trouvée cette ‘’occupation’’ »… Ce que j’avais horreur d’en parler, ni même d’y penser. J’en avais honte, je devais l’avouer. Des fois je voulais juste oublier comme mon passé, mon amnésie, mais plus dur à dire qu’à faire me diriez vous !

Et c’est là que vous remarquez à quel point je suis paumée dans ma propre tête et comment règne le bordel. Ben oui, parler de tout ça au coté du Légendaire Gryf m’avançait pas sur ce que je voulais réfléchir au début. Partir ou combattre ? Bref, vous savez déjà la réponse – JE NE SAIS TOUJOURS PAS ! Et cela commençait sérieusement à me saouler ! Je gonflai les joues, tapotant de nouveau les pages de mon livre, habitude que j’avais lorsque je réfléchissais….

Je pris la couverture rouge clair qu’il m’avait posée sur les épaules, tirant un peu plus en continuant à gribouiller sur mon bouquin. Tout en priant pour que Gryf s’en aille. Je voulais être seule. Tout simplement, mais, il ne semblait pas vouloir partir sans sa réponse. Lorsque je voulu lui jeter un regard noir, lui signifiant toute mes pensées, je croisais de nouveau son regard de félin brillant. Un frisson me pris. En faite, je ne m’y habituerais jamais de voir un Jaguarian devant moi alors qu’ils étaient censés être disparus ! Tout du moins, ce que j’en avais entendu !  Ce qui ne semblait pas le cas en faite, vu que j’en avais un devant moi… Logique me diriez vous.  Je grimaçai tout en le regardant, les sourcils froncés tandis qu’il me fixait aussi… Ca allait durer combien de temps tout ça ? Qu’est-ce qu’il me voulait ? Si c’était juste pour sa question de tout à l’heure, qu’il abandonne. Je ne lui dirais jamais. Je ne dirais jamais à personne en faite, si ce n’est qu’à une personne de ma famille que j’espère rencontrer un jour. Lui dire, tout ce que j’ai fais avant que ce moment n’arrive…. M’enfin… Je dis ça mais, je n’avais pas de quoi être fière de dire que j’étais devenue une voleuse. Et j’étais encore moins sûr que ce jour arrive un jour. Je me penchais plus sur la deuxième option. J’avais déjà perdue espoir depuis longtemps de retrouver la mémoire ou même, croiser quelqu’un que je connais.  Allez savoir, ils étaient déjà peut-être tous morts à l’heure qu’il était. C’est la seule idée qui m’était venue à l’esprit pour me convaincre d’abandonner mes recherches.

 Notre bataille de regard continua un moment avant qu’il ne déclare.

« Tu sais que « La Voleuse Oubliée » n’est pas un prénom ?»

– Tu ne va pas recommencer quand même ?! » Grognais-je

– J’en suis sur que je peux t’en trouver un qui te plait! » L’une des mes paupières trembla. Il insistait ?!

– Laisse tomber. »

– Efta ? »

– Tu as quoi avec ce prénom ?! »   Commençais-je à crier, à bout de patience.

– Je le trouve juste beau ! »

Je plissai les yeux tout en continuant de grincés des dents. Qu’il était chiant à vouloir me trouver un prénom ! J’en avais un, « La Voleuse Oubliée »… Bon ok, c’était plus un titre. Il avait raison. Cependant ! C’était quand même un prénom ! On prononçait ça quand on me parlait… Chez les voleurs… Qui avait été plutôt donné par les gens d’Alysia. Qui avait été mes victimes de mes méfaits ou des Faucons d’Argent…

Bon ok. Il gagnait un point, vous gagnez un point. « Tu » et « La Voleuse Oubliée » n’était pas un prénom… MAIS notez bien le quelque part que vous aviez eux raison avec moi, au moins une fois ! Car ce sera la PREMIERE et la DERNIERE FOIS que cela arriverait !  Non mais ! Profitez bien de cette victoire !  Pfff ! Bon ! Pour revenir à ce sujet, il était vrai que jusqu’à la fin de mes jours de mon amnésie je ne pouvais pas rester appeler la « Voleuse Oubliée » ou « Tu »… Enfin, si ont survivaient à Anathos demain. Enfin s’ils, enfin… Ouais bon, vous savez déjà la réponse à tout ce bordel hein ! Pour continuer à parler de notre sujet, je ne pouvais pas m’appeler comme ça. Mais l’idée que quelqu’un me trouve un nom m’énervait, le pourquoi ? Vous oubliez mon vraie prénom bande de guignol !  Oui, si j’étais là, c’est que j’avais des parents. Logique me diriez vous. Et que donc, à ma naissance m‘avait donné un prénom, un vrai, mon vrai. Au simple détail, que je m’en souvenais pas ! J’avais refusé que les Paysans m’en donne un à cause de cette idée. Cela m’avait tenue à cœur de ne pas m’appeler autrement. De découvrir la vérité, mais ça, c’était avant que je me mette à vivre de mes méfaits.

Je fermais les yeux, les sourcils froncés. Il me demandait tout à l’heure comment j’ai pus finir voleuse, mais finalement, il n’y avait pas vraiment de raison. J’avais un pouvoir de téléportation, j’ai vu des pièces, je crevais de faim et puis bah voila ! Et j’ai continué car un mec m’avait dit que j’avais un talent. Ouais, un sacré don pour me foutre dans la merde oui !  Enfin, je m’éloignais du sujet ! Et puis voilà comment j’étais devenue voleuse. J’avais abandonné mon idée de retrouver la mémoire ou des gens qui me connaissaient.  J’avais été lâche face à cette réalité.

Juste en ne trouvant rien sur moi, j’avais décidé d’abandonner ! Bah voyons !

« Kayla ? » Je tournai brusquement la tête vers Gryf, les sourcils froncés. On n’interrompait pas des pensées !  Il me regarda avec un sourire « T’aimes bien ? »

-J’ai une tête à me nommer comme ça pour que tu me le proposes ? »  Rétorquais-je, moins violement que tout à l’heure.

-Ca me fais penser à calamité… »

Il s’était curé le nez tout en disant ça, sous ma mine scandalisé. Je sentis soudainement la colère bouillonner en moi et je le frappai à l’épaule tout en hurlant.

«  Mais tes vraiment un sombre abruti quand tu t’y mets ! »

Je gonflai les joues tandis qu’il rigolait tout en détournant la tête, en faisant une grimace. En plus ce crétin avait faillit nous faire perdre l’Alystory ! Je pourrais bien le tabasser, là, maintenant, pour chaque connerie qu’il m’avait pondu depuis que je le connaissais.

Je fermai petit à petit mon bouquin, roulant mon crayon sur la couverture orange vif, tout en réfléchissant, tapant du pied. Je sentais le regard de félin du Jaguarian, semblant attendre une réponse à sa proposition. Mummh… Vous attendez mon avis sans doute, tout comme lui.  Bah… Malgré la stupidité de la source où il avait trouvé Kayla, j’aimais bien. Et je ne pouvais pas dire pourquoi. Peut-être parce que tout simplement c’était l’une des premières fois, depuis que j’avais quitté les Paysans, qu’une personne s’intéressait à moi ? Qu’elle me cherchait un prénom et qui osait s’installer vers moi, pour me tenir compagnie ? Radicalement différent du traitement que j’avais pus avoir ces dernières années dans mon métier.

Je soupirais en levant les yeux vers le ciel.  Vous savez quoi ? Je pris mon bouquin de dessins, tout en me levant, sous le regard surpris de Gryf tandis que je m’éloignais un peu. Je joignis les mains derrières mon dos, tout en regardant le ciel qui s’éclaircirait.  Mes paupières battirent plusieurs fois face aux étoiles qui se dévoilaient, brillants toujours dans la nuit. Un vent malgré tout glaciale s’était mis à souffler dans la clairière, agitant ma queue de cheval. Je remontai un peu plus la couverture qu’il m’avait emmené. Je ne pus empêcher un sourire de franchir mes lèvres tandis que je me tournai doucement vers Gryf, qui s’était levé. Je croisais son regard surpris face à mon expression, serrant un peu plus contre lui les morceaux de bois qu’il tenait.

« Tu devrais rejoindre Shimy, crétin ! » Je le vis tenté d’intervenir mais je poursuivis rapidement. « Elle t’attend ! Ne la rend pas jaloux de resté avec une nouvelle fille prénommée Kayla !»  

Si vous n’aviez pas comprit le sens de cette phrase, je pouvais rien faire pour vous mes pauvres ! Mais en bref – J’acceptais son idée. C’était soudain, inattendu, mais, quitte à abandonner mon ancienne vie, autant le faire jusqu’au bout ! Porter un nom de plus, serait beaucoup plus confortable. Kayla était très bien, qui plus est ! Bien que son sens plus profond vue par le Jaguarian,  je trouvais ce prénom très beau… Puis c’était vrai. J’étais une calamitée, source à emmerde, qui s’attire des ennuis à elle-même ou encore aux autres ! On va dire que je n’avais pas arrangé la chose dans la Salle de Trésor pour voler l’Alystory et qu’être au côté des Légendaires, n’avait nullement facilité leur cause.

Gryf me sourit à son tour. Il ne me fit qu’un hochement de tête et s’éloigna finalement. Je le regardai partir avant de m’appuyer, dos à l’arbre le plus proche. Je me laissais littéralement tombé, assise au sol avant de rouvrir mon bouquin de dessin.  Je sortis le crayon et le fit tourner dans ma main. Et bien, te voilà, Kayla ! Toi grande chieuse du siècle, antipathique, devenir quelqu’un de gentille qui avait accepté la proposition ne serais-ce de quelqu’un ! On dirait une blague mais maintenant, j’étais certaine. Je regardai le dessin. Ah oui ! Je n’avais toujours pas dit ce que je dessinais… Ou plutôt qui je dessinais. C’était tout simplement eux,  les Légendaires, l’un à coté de l’autre. Chacun avait le poing brandis vers le ciel, leurs regards déterminés. Oui, j’avais eu soudainement l’inspiration pour les dessiner, car ils m’avaient fait comprendre tant de chose. L’ambiance qui pouvait y régner, autant que lourde que délirante, les rires partagés avec eux… Tout ça, je l’appréciais au point que c’est la première fois que j’hésitais sur un choix ! Et rien que pour ça, ils avaient mérités tout mon respect. J’haussai les épaules, un large sourire s’affichant sur mes lèvres et je continuai à dessiner. Il dut se passer plusieurs heures, avant que je relève les yeux de mon dessin, terminé, car l’aube approchait. Je pouvais le voir par le ciel qui devenait orangée et par mes yeux piquants de sommeil. Un bâillement s’échappa de ma bouche, tandis que je me levai. Je ne ressentais nullement la fatigue pourtant dans mon corps et de toute façon… Si j’aurais tenté de chercher le sommeil, je ne l’aurais jamais trouvé. Je me dirigeai de nouveau vers les ruines, voir si j’étais vraiment la seule à ne pas avoir dormit. En même temps avec un combat contre un dieu le lendemain, la mort proche, qui arriverait à fermer l’œil ?

 J’eue ma réponse lorsque j’arrivai à un endroit, là, où un feu éteint s’y trouvait, une légère odeur de brûlé flottant dans l’air. Je clignai des yeux, accroupis, tenant ma couverture que m’avais apporté Gryf dans ma main tandis que je l’observais dormir, la tête de Shimy sur ses épaules. Et beh ! Finalement… J’avais bien fait de le renvoyer près d’elle ! Je ne pus empêcher un sourire de chatouiller mes lèvres. Je posai doucement la couverture sur eux, tout en les observant. C’était bizarre. Tout ça. Tout ce que je ressentais, mais ce n’était pas désagréable tout autant ! Il fallait l’avouer…

Je sursautai lorsqu’on me tapa très légèrement derrière la tête, MAIS QUI EST LE C… Je me retins d’hurler, tournant la tête brusquement derrière moi, me grattant la tête, mes yeux bruns lançaient des éclairs en direction de Danaël. Ma mine de grincheuse s’envola bien vite, à la vue d’Alystory.  Rien qu’à sentir cette force s’éveiller en moi et la fatigue de ne pas avoir dormis, s’envolait et disparaissais réellement. Je devinai sans mal que mes yeux marron, s’étaient changés en un doré brillant. Je me levai le fixant, interrogateur tandis qu’il me passa l’Alystory en main propre. Je me mis à le fixer, avant de dresser la tête vers le leader.

« Je parie que tu va vouloir repartir avec ça ! » Dit-il, le regard sérieux. Je remarquai que Jadina était derrière lui… Entre Gryf et Shimy, Ténébris et Razzia, je tenais la chandelle à tout le monde en faite.

Je me mis à fixer le bien que je devais voler, songeuse, clignant des yeux plusieurs fois. J’adorerais voir mes yeux briller ! Juste pour savoir comment cela faisait… Enfin bref nan !  Hors sujet. Pour revenir à ce qu’à dit le leader des Légendaires, je restai silencieuse, planter sur place. Moi, la fille sans nom, voleuse surnommé « La Voleuse Oubliée » se serait barrée avec sans problème et déjà bien avant, juste pour de l’argent, mais là… J’avais quoi à gagner appart des pièces d’or ? Cette fille avait presque disparut, enfin en partit. Je garde toujours mon sale caractère (Je vous aime trop pour faire ça !) Seulement quelque truc changeait.

Je fronçai les sourcils et lui lança doucement le bouquin dans les mains qu’il rattrapa sans mal. Dans ses yeux bleus profonds, y brillait toute la surprise. Je fis une grimace. Qui pensait que j’allais finir ainsi ? Moi-même je n’y croyais pas, là ! Enfin bon… Je croisais les bras, le regardant  avec un air de défis dans les yeux. Un petit sourire s’affichait sur mon visage constellé de tache de rousseur.

« Sérieux ? Tu crois vraiment que je vais vous abandonnez face à ce dieu totalement ?! » Je pointais mon index dans ma direction « Et ben faudra me convaincre de partir ! Car je ne compte pas bouger de là ! Je compte vous aidez. J’ai des pouvoirs, je peux vous aidez face à la Porteuse ! De plus, j’ai commencé un peu cette quête avec vous, autant la finir, non ? »

Les yeux de Danaël s’arrondir de stupeur, d’incompréhension,  de surprise. Oui je devais avouer que je l’étais aussi surprise que je puisse dire ça. Il y a quelque temps, je n’aurais jamais dit ça, mais vous savez déjà ce qui m’a fait changer d’avis nan ?  Les Légendaires bien-sûr.  Surtout Gryf. Il me connaissait à peine et pourtant, il prit le temps de réfléchir pour me trouver un prénom. Un vrai, pas un titre ! Ce n’était pas ma vraie identité, la vérité sur mon passé, mais cela pouvait toujours en être une ! Bien-sûr, je me voyais mal les abandonner alors  que je savais qu’ils combattaient un dieu maléfique. Ce serait lâche et je l’avais déjà assez été je pense au cours de ma… courte vie. Il était temps que j’arrête de fuir dans ce mode de vie, totalement mauvais, dans lequel je me perdais ! Comme je ne pouvais pas nié que je commençais à les apprécier grandement ! Beaucoup !  Même Danaël qui, pourtant, m’avait accusé de mentir à mon sujet et qu’il avait hurlé sur Shimy sans aucune raison. Oui bon, ça c’était dégueulasse, mais je pouvais mettre sur le compte de la peur. On parlait de fin du monde là, d’une réincarnation qui tuerait l’une de ses camarades ou le monde entier. Enfin bref ! Je jetai un léger regard vers l’elfe. Pour ça aussi je devais combattre, je ne pouvais pas l’abandonner elle aussi. Je ne pouvais pas abandonner une nouvelle fois, quiconque. Fuir ce combat, serait abandonner les Paysans, chaque vie sur Alysia, la mienne avec mon nouveau prénom. Tout dépendait des Légendaires et de moi, Kayla !

Finalement, Danaël me sourit et tendis sa main dans ma direction que je saisis à mon tour, un rictus sur le visage.

 

« Bienvenue dans l’Aventure alors ! »  

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━ ☆ ━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

Fiction © Little Myo/Précy
Les Légendaires © Patrick Sobral
Gif © Little Myo

ALLELUIA ! LE CHAPITRE OU MA VOLEUSE RECOIT SON PRENOM EST PARU !

J’dois avouer que c’était pas le plus gros mystère de la fic… Mais j’ai tenter de ne rien dire quant à son nom que ce sois dans les anecdotes. Donc plusieurs fois j’écrivais Kayla avant de supprimer xD Mais voilà que je peux l’appeler librement comme telle ! OUIII ! 

Pour la petite anecdote… Je dois avouer que j’ai chipé le nom dans le webcomic « Zoophobia » de Vivziepop xD !

Je trouvais que Kayla sonnait bien et allait bien dans mon idée de base – Je voulais un gros du pourquoi ce nom. Kayla… Kaylamité… Calamité. Bref, désolé ma blondinette je t’aimes quand même ♥ 

4 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. Notre calamitée a son nom, là chui contente :3

    • Maintenant, elle va pouvoir être correctement une calamité. /PRAM/

  2. Yes ! Kayla a enfin reçu un nom ! (Évidemment maintenant j’ai juste envie de l’appeler Voleuse oubliée )

    • XD !! Va falloir ce décider !