Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Les légendaires - Saga
Sortie du prochain tome dans :
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

Code Alysia – Vingt-troisième chapitre

DrewAce

Posté par DrewAce, le 21 novembre 2021


Aucun commentaire

Les Légendaires partent sauver la reine de la Vallée des Dents de Pierre mais ne rentreront pas de sitôt de cette mission puisqu'ils espèrent que XANA réunira bien le reste des rois xanatifiés dans son repaire, la bibliothèque du château d'Oroban.

Samedi 8 décembre 2007

Dans les sous-sols de l’usine désaffectée de Boulogne-Billancourt, qui accueillait depuis quelques années une bande d’adolescents, et qui dernièrement passaient davantage de temps dans cet endroit plutôt que dans leur établissement scolaire, ainsi qu’un adulte, était en pleine effervescence depuis que l’ennemi juré des Lyoko-guerriers était passé à l’action afin de détruire un nouveau lieu d’Alysia.

Après un court temps de réflexion, ces jeunes personnes se sont rendues compte que XANA n’avait pas besoin de la présence du monarque correspondant au lieu qu’il souhaitait annihiler, mais par la virtualisation de ce même monarque, la suppression du pays sera nettement plus rapide. C’était d’ailleurs ce qui était en train de se produire à la Vallée des Dents de Pierre où le virus informatique avait créé une fausse reine, puisque cette région ne possédait pas de représentant, afin d’obtenir le consentement de suppression de la dirigeante et par conséquent accélérer l’engloutissement de la région d’Alysia par la marée noire.

Dans le monde réel, Jérémie s’était afféré d’entrer la procédure la virtualisation depuis que ses amis se dirigeaient vers la salle des scanners.

-Vous êtes prêts ? demanda l’ado à lunettes depuis le laboratoire d’où la voix parvenait jusqu’à la salle des scanners grâce aux haut-parleurs.

-On est en place ! prononcèrent Jim, Ulrich et Yumi depuis leurs scanographes en attendant que l’accès se ferme afin de se lancer dans une nouvelle bataille contre XANA.

-Bien ! Je vous rappelle qu’on a que dix minutes pour empêcher la destruction de la Vallée des Dents de Pierre, mais pour cela il faut que Jadina ramène à la raison la reine, même s’il s’agit d’un clone. Je ferais évidemment un topo aux Légendaires dès que vous serez tous virtualisés, informa Jérémie qui sentait alors une certaine excitation à l’intérieur de lui car il se disait que leurs deux groupes de héros avaient sûrement enfin trouvé le moyen de contrer XANA et d’en finir avec lui pour de bon.

Shimy, Razzia et Élysio furent donc les premiers à atterrir à Casthell et attendaient la venue des trois membres de l’équipe de héros.

-Allez, transfert Aelita ! Transfert Odd ! Transfert William ! Scanner Aelita ! Scanner Odd ! Scanner William !

Au moment où Jérémie s’apprêtait à appuyer sur la touche « Entrée » avant d’enclencher la virtualisation, il se bloqua subitement en pensant à XANA :

-Et s’il ne faisait pas la réunion qu’avait imaginé Aelita ? Et si XANA faisait lui aussi semblant de supprimer la Vallée des Dents de Pierre ? Et si XANA lisait dans nos actions et prévoyait à l’avance nos réactions ? Certes il a réussi à nous piéger à plusieurs reprises sur Lyoko, comme quand il avait volé les clés de la mémoire d’Aelita, mais là on est sur Alysia. C’est nous qui allons le surprendre alors comment ça se fait que ce soit moi qui panique ?

Tant de questions traversaient l’esprit de Jérémie, si bien qu’il ne s’était pas rendu compte que la virtualisation avait duré trop longtemps pour les trois Lyoko-guerriers qui attendaient le feu vert depuis les scanners. Ces derniers étaient alors en surchauffe et les atomes des Lyoko-guerriers étaient restés trop longtemps à l’état de désassimilation. Il fallait vite que Jérémie réagisse avant que de trop lourdes conséquences ne s’abattent contre le corps des trois yoko-guerriers.

-Virtualisation ! se hâta-t-il espérant que les Légendaires n’auraient pas de trop lourdes conséquences en raison de cette trop longue virtualisation.

En effet, l’une des répercussions possibles serait une fatigue plus accrue car lors de la procédure de virtualisation, cette dernière étape est la plus importante et la plus dangereuse pour le corps si elle venait à s’éterniser.

-Désolé les amis ! s’excusa le petit génie de la bande des Lyoko-guerriers. J’ai réfléchi trop longtemps à comment XANA pourrait réagir que je n’ai…

-T’en fais pas Jérémie… rassura Gryf qui luttait pour rester debout en écoutant les dires de leur guide de l’autre monde. Mais dis-nous plutôt : qu’est-ce-qu’on fait à Casthell ?

-Bon pour faire simple vu qu’on n’a pas de temps à perdre, XANA est en train de détruire la Vallée des Dents de Pierre grâce à une fausse reine qu’il a lui-même créé pour pouvoir rendre la suppression plus rapide, car s’il le veut, il peut détruire tous les lieux puisqu’il possède les corps et les esprits des rois et des reines mais ce sera plus lent. Ensuite, si je vous ai virtualisés à Casthell c’est parce que quand XANA est en train de détruire un des lieux d’Alysia, il brouille aussi les connexions entre notre monde et le vôtre, et donc pour ne pas prendre de risques, je vous ai envoyés dans l’autre lieu du territoire des montagnes : Casthell.

-D’accord donc en résumé : il faut s’activer pour empêcher XANA de détruire la Vallée des Dents de Pierre, dit Danaël en posant son épée sur une de ses épaules. Raison de plus pour qu’on mette de côté la fatigue qu’on ressent tous les trois, Jadina et Gryf. Tu sais si les civils sont hors de danger avec la menace de XANA ?

-Je ne pense pas, intervint Élysio. On sait qu’Oroban est le repaire de XANA, donc ce serait logique qu’il n’ait pas encore touché à son propre abri. Mais il semblerait quand même logique que depuis « l’accident XANA », Oroban, et même Larbos tout entier, soient devenus le pays et la capitale les plus dangereux qui soient, parmi les quelques endroits qui restent.

-Probablement, on en saura plus quand XANA fera une nouvelle réunion des rois qu’il a xanatifié mais ce sera pour plus tard ça, signala Jérémie.

-Mais comment on va faire pour empêcher XANA de la supprimer ? questionna Shimy en regardant vers le noirâtre ciel de Casthell puisque, par instinct, la voix de Jérémie semblait provenir d’au-dessus des Légendaires.

-Eh bien ça tombe au bon moment que tu me demandes ça Shimy parce que j’ai deux choses à vous dire, informa le Lyoko-guerrier qui était à ce moment le seul pouvant s’exprimer pleinement en commençant à taper quelques lignes de programme. Mais ce serait bien si vous commenciez à vous diriger vers le portail de téléportation vers la Vallée pour gagner du temps…

-Pas de problème ! déclara Jadina en volant juste au-dessus de ses compagnons. Dis-nous tout !

-Tout à l’heure, Yumi, Ulrich, Odd et William étaient partis chercher des infos dans le laboratoire des deux magiciens de l’armée de Darkhell et pendant ce temps, Aelita a eu comme une sorte de deuxième voix qui lui parlait dans sa tête. Elle a affirmé que c’est Jadina qui lui disait que le seul moyen pour empêcher XANA de détruire était de ramener l’esprit d’un roi ou d’une reine à la raison grâce au bâton-aigle.

-Moi ? s’étonna l’ex-princesse en marchant péniblement sur la terre très ferme des montagnes de Shiar dû à la mauvaise virtualisation dont elle avait fait les frais. Mais comment Aelita aurait-elle pu entendre ma voix, et en plus dans sa tête ?

-On pense que c’est vos esprits ainsi que ceux de mes amis qui sont comme liés au fur et à mesure des virtualisations sur Alysia, indiqua Jérémie depuis son éternel siège dont la forme était devenue, au fil des années, parfaite pour le corps de ce dernier.

-Donc il faut que Jadina réussisse à utiliser son bâton-aigle contre le corps d’un roi xanatifié ? demanda Élysio. Ça promet d’être simple…

-C’est ça et je crois qu’il n’y a pas d’autre alternative, témoigna Jérémie en réajustant son casque. L’autre chose dont je dois vous faire part, c’est Ulrich qui a trouvé un morceau de cape violette en fouillant le laboratoire et le supercalculateur des deux mages. Lui aussi a entendu une voix dans sa tête, mais celle de Razzia, lui « hurler » que cette cape violette était liée à l’armée de Darkhell. Tu peux nous éclairer Razzia ?

-Alors z’ai fait partie de l’armée de Darkhell, annonça difficilement le colosse de Rymar. Tous les membres de la garde rapprochée de Darkhell pozzédaient la même cape que lui en témoignaze de la confianze qu’il avait envers zes guerriers… Il y a quelques années, mon autre nom était « Korbo » et la fille de Darkhell, Ténébris, faizions partie de za garde rapprochée… Za voudrait dire que zes deux maziziens feraient partie de l’armée du zorzier noir ?!

-Malheureusement oui, on en a eu la certitude quand ils ont découvert ce bout de tissu, dit Jérémie. On ne sait toujours rien de leur objectif mais on peut supposer qu’ils prévoient de faire revenir Darkhell… Je ne sais pas comment mais il s’agirait très probablement de leur objectif final.

-… Attendez, déclara Jadina les yeux fermés et concentrée même en l’air sur son aile volante. Si je me souviens bien, « Raptor » portait lui aussi une cape violette quand il m’avait attaquée et que Danaël et Saryn étaient intervenus avec les Faucons d’Argent. Il devait lui aussi faire partie de la garde rapprochée de Darkhell.

-Décidément, tous ces noms me rappellent de vieux souvenirs, remarqua Danaël en repensant à Korbo, Ténébris ou encore Saryn.

-Et moi donc ! s’exclama calmement Razzia. Za faizait des années que ze n’avais pas prononzé le nom de Korbo.

-Ah oui, vous pouvez m’en dire plus ? interrogea Jérémie se rapprochant de son clavier comme s’il voulait entendre mieux les explications des héros d’Alysia.

-Euh Jérémie ? Loin de moi l’idée de vouloir paraître désagréable et je serais même ravie de t’en dire plus sur l’histoire d’Alysia et même du monde elfique, mais pour éviter qu’ils ne deviennent des mondes de l’ancien temps, nous devons avant tout les sauver de XANA, manifesta Shimy les yeux toujours pontés vers le ciel.

-Ah oui bien sûr ! prononça Jérémie en se recentrant sur ses manœuvres informatiques. Je vous ouvre le portail pour la Vallée des Dents de Pierre, vous pouvez y entrer.

La courte déclaration de l’elfe élémentaire avait remis les idées et la motivation des Légendaires en place. Ils étaient redevenus plus que prêts à en découdre avec XANA et en venaient à se demander ce qui les attendait là-bas.

En entrant dans le portail, chacun des Légendaires eut la même sensation que lorsqu’ils avaient testé l’efficacité de ces portails de téléportation quelques semaines auparavant, à savoir l’impression que leur tronc se détachait de la tête et des jambes, en éprouvant une très désagréable sensation de se vider de son sang et de l’énergie de son propre corps. En effet, la moitié des plus grands héros d’Alysia ressentaient une immense fatigue, car lorsqu’ils pénétrèrent l’intérieur de l’accès de liaison entre Casthell et leur destination, Gryf, Danaël et Jadina sentaient une fatigue encore plus accrue que lorsqu’ils avaient atterri à Casthell. Les trois héros en venaient même à se demander s’il n’aurait pas mieux fallu emprunter des chevaux pour se rendre à la région voisine du désert de Muliba, mais se rendirent finalement compte que le temps était compté et que l’ultimatum avant l’engloutissement total de la Vallée était compté.

Lorsqu’ils posèrent l’un après l’autre le premier pied sur le sol rocailleux de la Vallée des Dents de Pierre, les trois héros exténués vacillaient et manquaient de peu de s’effondrer mais parvenaient tant bien que mal à se maintenir debout.

-Vous êtes sûrs que ça va aller ? demanda Élysio en aidant ses amis à se relever.

-On n’a pas le choix Élysio, nous devons sauver Alysia. Peu importe la fatigue, nous serons toujours debout, assura fièrement Danaël en faisant face au macabre paysage que leur offrait la Vallée des Dents de Pierre.

Tout autour des Légendaires, une vaste étendue de pics rocailleux grisâtres par-dessus lesquels des corbeaux coraillaient de lugubres hurlements sous un ciel éternellement de couleur noire-orange recouvraient l’entièreté du panorama. Ici, la végétation était absente et les seuls êtres vivants de l’intégralité de la Vallée, hormis les corvidés qui volaient par-dessus les monts rocheux, étaient des démons traînant ici et là en quête infinie d’éventuelles proies à chasser pour le prochain repas. Il n’existait en ce lieu aucune gaieté, aucun souvenir pouvant faire penser que l’homme a pu se développer car les quelques malheureux aventuriers qui osaient s’engager avaient constaté que seule la survie primait, autant pour eux que pour ceux qui les traquaient.

En faisant quelques pas après être sortis du portail, un vent hivernal saisit les six héros qui ne s’étaient absolument pas préparés à cette nouvelle complication. Les Légendaires s’étant rapprochés les uns des autres afin de conserver le maximum de chaleur en vue de leur longue mission, ils pouvaient désormais observer au loin la fausse reine de la région créée par XANA, seule, immobile sur une petite colline et devant l’immense et effroyable amas de nuages de couleur gris anthracite au milieu duquel le symbole rouge sang de XANA se mouvait parfaitement. Ce nuage englobait presque toute la partie Ouest de la Vallée et il était impossible de ne pas le voir à moins de prendre la direction opposée.

-Oh là là, je n’ai jamais vu XANA avec autant de puissance… se lamenta Jérémie en se tenant la main droite contre la tête. Mais bon, il est certainement encore possible de le contrer. Je vois sur mon écran que vous avez de la compagnie mais ne vous en faites pas, ces démons ne sont pas contrôlés par XANA.

Hélas, quelques secondes après les déclarations de Jérémie, les démons de la Vallée commençaient à être attaqués, non pas par les Légendaires mais par les spectres que XANA envoyaient pour maîtriser les pauvres démons ne comprenant pas ce qui leur arrivait et qui commençaient à perdre conscience lorsque le spectre xanatifiait la bête.

En seulement dix secondes la quasi-totalité des démons étaient désormais sous le contrôle du virus informatique et commençaient à diriger leur regard xanatifié vers les Légendaires, qui avaient débarqué sur une petite colline, avant de courir dans leur direction.

-Les amis ! prévint Danaël en dégainant son épée d’or. Voilà enfin un peu d’action !

-On devrait pazzer devant ! cria Razzia en dégageant lui aussi le Léviathan de son fourreau. Vu que vous êtes plus fatigués que nous, ne combattez que par extrême nézezzité !

-Razzia a raison ! renchérit Shimy en s’approchant toujours plus des démons qui dévalaient la pente d’où ils provenaient pour s’attaquer aux Légendaires. Qu’est-ce-qu’on fera si jamais vous venez à vous faire dévirtualiser ? On ne peut réussir cette mission sans vous trois, surtout toi, Danaël !

-Merci les amis, annonça le chef des héros en commençant déjà à être essoufflé. Mais je ne peux vous laisser gérer cette horse de démons seuls. Et je pense même que Jadina et Gryf ne songent pas du tout à rester en retrait.

-Tu l’as dit ! s’exclama Gryf en sortant ses griffes. On va se les faire ces affreux !

-Vous pouvez compter sur nous jusqu’à la fin, dit Jadina qui était revenue sur la terre ferme et empoignait fermement son bâton-aigle en direction des démons.

-Décidément, pensa Élysio avec un sourire au coin des lèvres. On peut vraiment compter sur eux, même dans les pires moments…

Lorsque Razzia, Shimy et Élysio se décidèrent de combattre au côté de leurs amis et non pas en première ligne, ils se rassemblèrent aux côtés des trois autres héros et ne formaient plus qu’une seule unique ligne d’attaque qui avançait avec la même cadence face aux démons.

Chaque Légendaire avait sa manière de combattre puisque tandis que Jadina et Shimy se tenaient devant un être surnaturel et utilisaient leur propre magie, Gryf et Danaël se faufilaient entre les jambes des démons pour leur asséner de profondes entailles au niveau du dos et des jambes, Razzia faisait usage de sa force et de son sabre pour contrer ceux qui possédaient des armes et Élysio qui lui aussi se servait de magie mais en vol et hors de portée pour ses ennemis. De prime abord et pendant la première minute de combat opposant les forces de XANA aux héros, il semblerait que ces derniers aient la main mise sur la bataille. Dès lors, un certain nombre de nuées noires s’échappaient des oreilles et du nez des démons vaincus par les Légendaires et qui restaient étendus au sol et inconscients, car le corps n’avait pas été créé au préalable par XANA, mais une fois que la partie du virus s’envolait du corps xanatifié, le choc rendait le propriétaire du corps évanoui. Pourtant, malgré le nombre toujours grandissant de victimes des coups des Légendaires, ces derniers ne semblaient pas voir la fin de la bataille. La fatigue gagnait non seulement le corps de Razzia, Shimy et Élysio mais elle s’était encore plus amplifiée chez les trois derniers héros à avoir débarqué ici. Chaque mouvement devenait toujours plus éprouvant pour les trois premiers à avoir rejoint le groupe des Légendaires. Chaque coup porté augmentait toujours plus la faiblesse de la force physique de Danaël, Jadina et Gryf. Chaque ennemi abattu ne signifiait qu’une seule chose : plus ils en abattaient, plus il en venait.

Les Légendaires étaient en train de repousser leurs limites.

-Attention Élysio, derrière toi ! hurla Gryf en voyant un démon tenter d’agripper le frère jumeau de Darkhell.

Ce dernier s’envola d’un seul coup au moment précis où il sentit des bras s’enrouler autour de son buste afin de l’immobiliser.

-Merci Gryf ! prononça l’homme semi-oiseau du groupe de combattants en repartant au combat. T’es sûr que ça va aller ?

-Mais oui t’en fais pas ! rasséréna-t-il en amenant à terre un quatorzième ennemi. J’sens rien du tout !

Il n’en était pas de même pour les deux autres Légendaires extenués qui à plusieurs reprises manquaient de tomber lorsqu’ils réattérissaient sur leurs jambes après qu’ils aient porté le coup fatal du démon auquel ils faisaient face pendant moins de quinze secondes. S’ils parvenaient à rester debout, c’était uniquement dû aux encouragements incessants de Jérémie qui hurlait les noms de tous les héros pendant qu’il tentait lui aussi de venir en aide aux Légendaires depuis le monde réel et également grâce à leur volonté de sauver Alysia. Ils savaient parfaitement qu’abandonner la mission sous prétexte d’une fatigue accrue ne serait synonyme que d’abdication face à XANA qui, à ce moment-là, se contentait d’observer au loin les actions de ses ennemis tandis qu’il absorbait toujours plus de territoire de la Vallée des Dents de Pierre.

-Tu prends celui de gauche Razzia ?! demanda promptement Danaël de sa main gauche avant de se lancer dans la direction de l’autre démon.

-Z’est parti ! cria Razzia en levant une énième fois son sabre bleu. Aaah !

Le colosse de Rymar venait de prendre un énorme coup de poing de la droite vers la gauche du xanatifié qu’il avait en face de lui. L’impact avait été si terrible que Razzia fut envoyé valser sur le sol.

-Z’est pas fini ! répliqua-t-il en repartant à la charge du démon qui l’avait assailli.

Razzia porta en représailles un violent coup de boule dans le ventre de son adversaire dans le but de lui couper la respiration et de prendre l’avantage. Une fois à terre, Razzia empoigna le Léviathan du côté non-tranchant de la lame et frappa le démon à la tête pour faire sortir les nuées noires de XANA de son corps. Une fois ceci accompli, le Légendaire repartit à l’assaut d’une nouvelle victime.

« Bouf ! »

C’était le bruit de l’effondrement d’un des Légendaires, il s’agissait de Gryf qui visiblement ne pouvait plus tenir sur ses jambes.

-Gryf ! rugit Shimy en voyant le jaguarian face contre terre depuis les épaules d’un démon. Relève-toi, il y en a un qui te poursuit !

-… répondit-t-il en ne pouvant même plus tourner la tête tellement l’effort qu’il avait produit depuis qu’il était arrivé ici fut immense.

Élysio surgit alors des airs et vint protéger son ami jaguarian d’un coup de hache que tentait de lui asséner un démon plus grand que la moyenne.

-Bon sang Gryf c’est pas le moment ! vociféra le mage en se concentrant sur sa magie.

-Je peux même plus me lever…

« Bouf ! »

Un nouveau légendaire venait de tomber au sol et il s’agissait cette fois-ci de Danaël qui ne pouvait plus que ramper pour continuer à avancer.

-Danaël ! cria Shimy ! Toi aussi ?!

-Désolé les amis, mais il faut croire que j’ai atteint les limites de mon corps, murmura-t-il. Contentez-vous d’avancer et allez sauver la reine de la Vallée…

Au fil des minutes, le nombre de démons commençait enfin à devenir plus raisonnable pour les Légendaires et après avoir trouvé une minuscule brèche dans la ligne de démons, Jadina parvint à atteindre le clone de la reine. Tous les efforts de ses amis avaient payé et il ne restait actuellement que Razzia qui était encore en mesure de se battre. L’ancienne princesse devait faire vite car le lieu commençait déjà à tanguer tel un bateau navigant en mer assez agitée en raison de la marée noire de XANA qui gagnait de plus en plus de terrain vers le milieu de la Vallée.

-Jadina ! cria Jérémie qui commençait à perdre sa voix après ces quelques minutes de constants beuglements d’encouragement. Tu dois utiliser ton bâton-aigle pour ramener l’esprit de la reine à la raison !

-Je n’ai pas oublié Jérémie, rassura-t-elle en empoignant le monarque par le bras.

La reine, bien que fausse, ne se laissa pas faire et se débattit afin de gagner du temps pour la marée noire de XANA qui continuait à gagner du terrain et qui se rapprochait dangereusement des Légendaires, mais Jadina puisa dans ses dernières réserves d’énergie et parvint à l’immobiliser par la main gauche tandis qu’elle tendait le bâton-aigle contre le front de la reine.

La partie de Jade G se mit alors à luire d’une couleur vert émeraude et le bâton commença à vibrer au contact de la xanatifiée. Le Jade G eut en effet raison de XANA car pendant que la reine se tordait de douleur en hurlant à la mort à côté de Jadina qui la maintenait toujours, la partie de XANA était en train de se volatiliser à l’intérieur du corps de la reine qui se décomposa en une infinie quantité de particules, pour ne laisser apparaître que les contours du corps avant de disparaître. La reine, étant un corps créé de toutes pièces par XANA, était liée au virus. Si ce dernier venait à quitter le corps, l’organisme ne pouvait pas fonctionner et le corps se décomposait donc de la même façon qu’une dévirtualisation.

Néanmoins, il était déjà trop tard car bien que Jadina était parvenue à ramener l’esprit du clone reine du lieu, la sinistre mer de XANA englobait l’intégralité du lieu. L’abondance des démons inconscients servait de boucliers aux Légendaires qui parvenaient enfin à se relever une fois que Jadina les avait rejoints.

-Jérémie ! cria Shimy en tournant à chaque fois la tête pour savoir où se situait le véritable centre de la dernière parcelle de le Vallée des Dents de Pierre. Ça commence à être vraiment chaud, tu peux ouvrir le portail de tout à l’heure : ça devient vraiment compliqué de marcher ici !

-Je l’ouvre dans quelques secondes ! informa le jeune Belpois. C’est bon, vous pouvez partir d’ici !

-Allez les amis ! réclama Danaël en aidant Gryf à marcher vers le portail. On quitte cet endroit !

-On est touz dedans Zérémie ! dit Razzia en regardant avec effroi la mer noire engloutir le dernier mètre du lieu qu’il venait de fuir.

-Direction Casthell ! déclara l’ado à lunettes de la bande des Lyoko-guerriers en espérant que XANA organisera effectivement la réunion qu’Aelita avait prévu que leur ennemi fasse.

Il était temps pour les Légendaires car à peine ils commençaient à se diriger vers le ciel par l’intermédiaire du portail téléportatif que la marée noire dévorait toute la Vallée des Dents de Pierre et augmentait déjà en hauteur à tel point qu’au bout de trente secondes seulement, la profondeur du milieu de la feu Vallée des Dents de Pierre atteignait les trois mètres.

XANA, qui avait observé toute la bataille depuis l’Ouest de la Vallée, sentait alors une colère monter en lui. Voir les Légendaires tenir aussi longtemps face aux démons l’avait rendu encore plus tempétueux qu’il ne l’était déjà avant la mission de sauvetage des Légendaires. Certes, les héros n’étaient pas parvenus à sauver le lieu, ce qui réduisait leurs champs d’intervention, mais ils avaient quand même réussi à sauver la reine, ce que XANA n’avait pas du tout prévu.

Il fallait absolument qu’il réduise le plus vite possible le nombre de lieux restants permettant aux Légendaires d’intervenir dans ses plans. Ainsi, XANA, toujours furieux, rejoignit Oroban, son repaire, pour y réunir tous les rois et toutes les reines qui lui étaient encore d’une certaine utilité dans la bibliothèque du château d’Oroban pour qu’il supprime les deux lieux restants à la surface d’Alysia. Bien que la plupart des monarques qu’il convoquait étaient des dirigeants de pays soient trop petits pour être considérés comme des lieux, soient de régions et non de royaumes. Il avait également fait venir Budo et Akuli qu’il jugeait comme les représentants de Casthell, qui ne possédait pas de roi. La vitesse à laquelle il avait fait réunir tous les monarques laissait penser à la minuscule part de conscience propre qu’il restait dans les esprits des rois xanatifiés que leur maître semblait dans une colère profonde et qu’il valait mieux que tout se déroule selon ce qu’il prévoyait. Pendant qu’il virtualisait peu à peu les rois et reines à l’étage de la bibliothèque, il était possible de comprendre dans ses agissements que le virus informatique était furieux en raison de la réaction des Légendaires et la manière dont ils ont pu se vaincre les démons et ramener la reine à la raison, légèrement inquiet des éventuelles actions de ses ennemis mais malgré tout très confiant pour la suite de ses opérations puisqu’il se disait que les Légendaires n’étaient pas en mesure de sauver Alysia avec le peu de lieux qu’il reste à la surface d’Alysia. Cette réunion n’était en fait qu’une précaution pour le virus qui préférait en finir pour de bon avec ce monde et éviter que les plus grands héros d’Alysia ne le gênent davantage.

Pendant que XANA faisait venir de plus en plus de rois dans la bibliothèque de son repaire, les Légendaires profitaient de leur présence à Casthell pour se reposer un peu après le combat qu’ils venaient de mener. La demeure du sorcier noir n’était pas vraiment l’endroit le plus approprié pour récupérer leur énergie sur laquelle ils avaient forcé pendant ces dix dernières minutes mais ils étaient arrivés à un point où n’importe quel endroit non menacé par XANA était synonyme de récupération pour les héros. Ces derniers semblent assez blessés puisqu’à force de courir, se baisser, sauter et asséner des coups toujours plus puissants avec la fatigue qui gagnait le corps de chacun, leurs mains avaient été éraflées par leurs armes, particulièrement pour Danaël et Razzia à cause de leurs épées, leurs bras étaient devenus légers du fait de toujours employer de la force dans leurs attaques, mais ce sont surtout leurs jambes qui ont pris des coups, non pas par les démons qu’ils combattaient mais lorsqu’ils réattérissaient après avoir sauté au niveau de la tête d’un démon pour lui porter un coup afin de le sonner.

Les héros ne semblaient pas tellement heureux de cette victoire contre les démons de XANA car bien qu’ils étaient parvenus à ramener l’esprit de la fausse reine à la raison et de tenir tête aux démons, la Vallée des Dents de Pierre avait quand même été engloutie par les mers de XANA. Néanmoins, malgré la suppression du lieu, cette victoire leur assurait de nouveaux espoirs puisqu’il était possible de contrecarrer les plans de leur ennemi.

Pourtant après quelques minutes de tranquillité où leurs légers sourires et la bonne humeur qui commençait tout juste à s’installer au milieu du groupe ne furent pas de longue durée lorsque Jérémie reprit la parole avec un ton plus sérieux que celui de ses amis légendaires :

-Je suis vraiment désolé de vous interrompre dans votre récupération mais je crains que vous alliez devoir vous remettre debout : XANA est en train de faire la réunion de tous les rois qu’il possède encore à Oroban. Et autant vous dire qu’il y en a un paquet.

-Alors c’est vrai ?! s’écria Danaël malgré ses blessures et la fatigue toujours présente à la fois dans ses muscles mais également dans sa voix. Aelita a eu raison !

-Génial ! poursuivit Élysio. Il reste plus qu’à rejoindre la capitale de Larbos.

-T’es géniale Aelita ! déclara Jadina comme si elle essayait de regarder à l’intérieur d’elle-même puisque la gardienne de Lyoko entendait ce que son avatar disait mais ne pouvait évidemment pas répondre à cette louange de l’ex-princesse d’Orchidia.

-Comment on s’y rend Jérémie ? demanda Danaël en fixant un des légers nuages violets du ciel de Casthell. Par portail j’imagine ?

-Euh… eh bien oui ! répondit leur guide qui visiblement ne s’attendait pas à ce que les six héros soient pressés d’en finir avec XANA en dépit de leur épuisement. Mais cette fois-là vous emprunterez un nouveau type de portail qui permet de relier des lieux de différents territoires. C’est avec Aelita que j’avais modifié le programme d’origine…

-Et c’est quoi la différence ? demanda Gryf en regardant le portail de liaison avec Oroban apparaître. Il est absolument pareil que l’autre non ? Vous trouvez pas ?

-C’est pas important, renchérit Jérémie. La priorité est que vous vous rendiez à Oroban maintenant !

Ainsi, les six héros se levèrent péniblement et avec une certaine douleur au niveau des genoux, ils purent se dresser sur les deux jambes et remarquèrent qu’ils arrivaient maintenant à rester en équilibre plus facilement qu’à la Vallée des Dents de Pierre lorsqu’elle commençait à être engloutie par la marée de leur ennemi.

Les Légendaires étaient à présent prêts à quitter Casthell pour rejoindre Oroban, lieu où XANA avait élu domicile lorsque l’accident s’était produit. Lorsqu’ils entrèrent à l’intérieur du portail, là encore, les Légendaires sentaient une partie de leur énergie corporelle se dissiper, ce qui entraîna une montée d’adrénaline à l’intérieur des héros : ils savaient qu’il ne restait qu’eux à la surface d’Alysia qui étaient encore en mesure de sauver leur monde et le fait que la fatigue montait à nouveau d’un cran renforçait encore plus le dépassement d’eux-mêmes face à ce terrible ennemi qu’était XANA.

Une fois le premier pas posé à Oroban et alors qu’ils venaient de se retirer de Casthell, l’ambiance entre ces deux lieux n’étaient pas si différente au premier coup d’œil. En effet, ici à la capitale du royaume de Larbos, tout était morne, sinistre et morose. Depuis que le repaire du virus accueillait les rois xanatifiés, XANA avait fait d’Oroban un endroit propre à lui : un endroit où l’espoir n’existe pas puisque depuis que les Légendaires étaient passés dans la ville avant le conseil des rois, cette dernière n’avait rien à voir avec le funeste paysage que les héros contemplaient avec des yeux abattus. À présent, les bâtiments sont tous délabrés, les toits perforés, la peinture originellement blanche devenue grise, les fenêtres brisées, y compris le château de Larbosa qui n’avait plus rien de sa beauté d’antan. Les nombreux donjons s’étaient effondrés à l’exception des deux faisant face à la ville et accueillant le moindre visiteur par l’accès principal, les majestueux dômes bleus qui ajoutaient un effet de royauté supplémentaire à la ville étaient devenus des coupoles trouées au bleu minéral, les murs entourant le château présentaient des traces noires sur toute leurs bases et les nombreux drapeaux flottant par-dessus les quelques donjons encore debout étaient à présent déchirés comme s’ils avaient été griffés par un animal à la patte aussi épaisse qu’un casque de Faucon d’Argent. Les, jadis, luxuriants bassins étaient à présent soient secs, soient remplis d’une eau noirâtre doublée de nénuphars devenus verts sombres en raison de la pollution du bassin. Les jardins avaient eux aussi pris de plein fouet l’arrivée de XANA à Oroban puisque les cyprès se trouvaient désormais à terre, partiellement dépecés de leurs feuilles et de leurs longues et fines branches et les pelouses complètement ravagées comme si une armée de monstres avaient débarqué pour rejoindre le château. Toute la ville était à présent à jamais dévisagée, le tout enveloppé d’un ciel de couleur jaune-marron accompagné de minces nuages gris clair ici et là dans l’atmosphère ainsi que d’une brume légère recouvrant toute la ville et empêchant d’observer depuis plus d’une centaine de mètres si une habitation était effectivement vide.

Les rares êtres vivants présents dans cette inquiétante ville étaient des corbeaux tournoyant au-dessus des dernières tours encore droites du château et qu’il était possible d’entendre même depuis la colline sur laquelle les Légendaires avaient débarqué et qui était située à l’est de la forteresse.

-T’es vraiment sûr qu’on est à Oroban, Jérémie ? demanda Gryf le regard ébahi par tant de désespérance.

-Je confirme, déclara Jérémie.

-Ça va aller Danaël ? questionna Jadina en posant sa main sur l’épaule du chef du groupe.

-Comment ça pourrait aller ? répondit-il en fixant le sol. XANA est vraiment impitoyable. Il a tout pris et je pense qu’il n’est même pas encore satisfait de son emprise sur Alysia…

-Danaël… dit Razzia ayant lui aussi posé sa main sur l’épaule de son leader.

-Attention ! avertit brutalement Jérémie. Les corbeaux vous foncent dessus !

Une vingtaine d’oiseaux noirs avaient quittés leur position initiale et avaient bondi en seulement quelques secondes sur les héros. Ils attaquèrent les héros ce qui les força à courir et quitter leur point d’observation depuis qu’ils étaient sortis du portail.

-Je ne vois pas le signe de XANA dans leurs yeux ! remarqua Gryf tout en courant et en se protégeant la tête des coups des corbeaux. Ils sont xanatifiés ou pas Jérémie ?

-Non ! éclaircit leur guide du monde réel. C’est ça qui est bizarre… Bref, avant que vous ne perdiez trop de forces et que vos blessures ne soient encore plus graves, courez en direction du château, les corbeaux ne vous suivront pas à l’intérieur.

-Faites gaffe à la descente ! cria Danaël. Ne laissez pas les corbeaux vous portez des coups sinon vous tomberez !

Ainsi, les six héros se dirigeaient vers l’entrée principale du château d’Oroban tandis que les volatiles commençaient peu à peu à se désintéresser des Légendaires. Néanmoins, Jérémie se souvint de la manière qu’ils pouvaient utiliser pour surprendre encore plus leur ennemi lors de sa réunion :

-Arrêtez-vous ! ordonna-t-il. Vous devriez passer par l’entrée secrète de la bibliothèque pour prendre XANA encore plus par surprise ! C’est vrai qu’il ne s’attend pas à vous voir interrompre le conseil, surtout après la bataille de la Vallée, mais pour que la surprise soit encore plus grande, vous devriez utiliser la porte secrète de la dernière fois !

-On s’y rend Jérémie ! exécuta Danaël en dirigeant ses Légendaires qui marchaient désormais à tâtons vers la porte secrète du repaire du virus.

Du côté de XANA, une dizaine de rois, Larbosa, ainsi que Budo et Akuli étaient rassemblés autour d’une table à l’étage de la bibliothèque toujours éclairée d’une faible lumière bleue. Les visages de toutes ces personnes réunies étaient fades, sans aucun sourire, sans émotion et leurs yeux étaient vides et fixes : ils attendaient uniquement leur maître qui les avait fait venir jusqu’ici.

D’un coup, ce dernier surgit dans la salle et exposa directement la requête de cette réunion : même si ça devait prendre davantage de temps, tous les lieux restants devaient être annihilés de la surface d’Alysia.

Cette radicale déclaration laissa ses marionnettes indifférentes face à sa volonté et il ne fut pas difficile pour XANA d’obtenir le consentement de suppression d’Oroban de la part de Larbosa qui ne pouvait qu’acquiescer de la tête le triste futur qui attendait la capitale de son royaume. Alors que le virus voyait déjà les deux lieux restants d’Alysia être emportés par les mers noires de sa création, il rencontra une difficulté avec les représentants de Casthell. Budo et Akuli n’étaient pas en mesure d’accepter la demande de leur désormais maître, leurs esprits étaient inaccessibles et bloqués pour le virus. Ce dernier réessaya d’obtenir l’approbation de suppression de Casthell de la part des deux membres de la garde rapprochée du sorcier noir en regardant attentivement les potentielles réaction du visage de ces deux guerriers, en vain : Budo et Akuli fixaient toujours le vide horizontal mais aucun signe n’émanait de leur conscience. XANA réessaya alors une nouvelle fois, puis deux, puis trois mais leurs esprits demeuraient intouchables pour l’assiégeant d’Alysia.

Soudain, six personnes débarquèrent autour de la table, armes à la main : c’était les Légendaires. XANA s’étant trop attardé à obtenir l’accord des deux représentants du dernier lieu du territoire des Montagnes ne s’était pas rendu compte qu’un groupe de personnes étaient entrés dans son domaine, bien qu’il soit des plus sensibles pour lui.

-Vas-y Jadina ! hurla Danaël tandis que lui et ses amis tentaient de la protéger des assauts des autres rois.

Jadina courait en direction de Larbosa, le bâton-aigle prêt à être utilisé mais les rois étaient les derniers xanatifiés, ce qui signifiait que leur détenteur avait implanté un sérieux degré de possession dans le corps de ses objets. Le roi de Larbos quitta alors son siège et courait lui aussi en direction de la Légendaire. Jadina bloquait chaque attaque à l’aide de son bâton malgré la fatigue extrême qu’elle ressentait, ce qui réduisait même son champ de vision et d’écoute.

-Jadina ! cria Jérémie à travers son casque ce qui permit à l’ancienne princesse de retrouver pleinement possession de ses sens.

Budo et Akuli s’étaient eux aussi joints à la bataille contre les Légendaires en faisant face à Razzia qui parvenait tant bien que mal à les empêcher de lui infliger de trop sérieuses blessures bien qu’ils possédassent une expérience de combat irréprochable doublée de capacités surhumaines grâce à la partie de XANA présente dans leur corps. Les rois tentaient de contourner les Légendaires qui leur barraient la route afin d’empêcher les maudits monarques de d’atteindre Jadina. Ils faisaient tout leur possible pour aider Larbosa dans sa lutte contre Jadina car leur maître leur avait fait part de la capacité de la Légendaire de pouvoir tuer l’esprit xanatifié afin que la personne retrouve pleinement possession de ses moyens et ne soit plus esclave du virus.

Quand bien même l’épuisement atteignait des sommets dans le corps de Jadina, cette dernière ne lâchait pas l’affaire dans son combat contre le roi de Larbos. Elle évita une morsure hargneuse, suivi d’un poing éclair violet qu’elle contra avec un coup de bâton au niveau des jambes afin de le déstabiliser mais qu’il, lui aussi, évita. Larbosa repartit à la charge avec un coup de poing de la main droite que Jadina bloqua de sa main gauche libre avec le maximum de force dont elle disposait encore dans ses réserves d’énergie. Le roi sembla alors surpris et Jadina profita de cet instant de déconcentration pour toucher la tête du souverain avec son bâton-aigle mais qui fut contré par la main gauche de son ennemi grâce à son sceptre royal qu’il empoignait fermement. Ils se tenaient tous les deux la main en s’efforçant de toujours user de leur force afin de ne pas se la faire broyer par l’autre, saisissaient tenacement leur trique pour parvenir à toucher l’ennemi tout en se défendant et se regardaient l’un l’autre d’un air des plus sérieux, tel qu’aucun d’eux n’avait jamais montré à quiconque auparavant. Tandis que Jadina dévisageait un homme aux épais sourcils par-dessus des yeux blancs grands ouverts d’où le noir logo de XANA semblait hypnotiser la Légendaire mais qui s’était correctement préparée mentalement à ce qui l’attendait, Larbosa quant à lui voyait une jeune fille aux sourcils froncés et à la bouche ouverte mais dont les dents se superposaient pour donner l’impression que le roi de Larbos avait l’avantage sur le combat.

-Zadina ! cria Razzia en se défaisant de Budo et d’Akuli. Tiens bon !

Alors que le colosse de Rymar s’élançait vers son amie, Larbosa avait clairement pris le dessus sur son adversaire et se débarrassa de la poigne de Jadina afin de l’agripper par les épaules. La présence de XANA dans le corps du roi lui permit de la porter et de la jeter du premier étage et elle alla s’écraser au rez-de-chaussée de la bibliothèque.

-Non ! hurlèrent en même temps Jérémie et Danaël.

Pourtant, seulement deux secondes après que la Légendaires fut tombée sur le sol lisse de la salle, cette dernière se releva et remonta les escaliers afin de repartir au combat, bien qu’elle eût ressentie lorsqu’elle s’était remise sur ses deux pieds un énorme sentiment de fatigue.

De leur côté, les cinq autres héros devaient faire face à deux rois en même temps, mais dont l’inexpérience de combat se faisait ressentir malgré la force que leur proposait XANA ce qui leur permettait de déployer des coups rapides mais sans pouvoir vraiment enchaîner plusieurs attaques en seulement quelques secondes. Ainsi, Danaël, Gryf, Shimy, Razzia et Élysio devaient non seulement contrer les offenses de leurs ennemis mais en plus tenter d’asséner un coup suffisamment puissant pour pouvoir le mettre K.O. afin de se mesurer à Larbosa pour l’amener à Jadina. En réalité, si cette dernière n’était pas parvenue à prendre le dessus sur l’ancien maître d’Oroban malgré le fait qu’il était seul à lutter contre elle, c’était dû à l’attention toute particulière que lui avait donné XANA. En effet, étant l’un des trois derniers représentants dont le pays n’était pas encore détruit, il était primordial pour le virus informatique de leurs insérer encore plus de puissance et de force dans leur corps.

Dans l’ombre, XANA observait la scène et n’arrivait pas à comprendre comment ses rois ne parvenaient pas à mettre leurs opposants hors d’état de combattre. Il voyait ses ennemis tomber puis se relever dans la seconde qui suivait, ne laissait pas le temps aux rois qu’ils affrontaient de leur porter un coup supplémentaire, sautaient, esquivaient, attaquaient et se défendaient le tout dans un temps très restreint. Il avait en face de lui les plus grand héros qu’Alysia ait jamais porté.

-Décidément XANA est vraiment un dur à cuire ! dit Shimy entre deux attaques élémentaires.

Le combat se poursuivait pendant dix minutes sans qu’aucun des deux camps ne put surpasser l’autre car aucun des combattants n’étaient encore à terre. Néanmoins, quelque chose avait bien changé par rapport au début de la confrontation : la fatigue rendait leurs attaques moins fluides et moins rythmées.

C’est alors qu’un bruit sourd retentit dans la salle. Il s’agissait de Gryf qui venait de s’écrouler, à bout de force et qui n’en pouvait plus. Ses jambes ne tenaient plus et il parvenait tout juste à rester conscient. Les autres Légendaires tombèrent alors eux aussi de fatigue et ne pouvaient plus qu’esquiver les attaques en tournant au sol tout en maintenant un regard légèrement plus effrayé et fixé sur les rois.

-Les amis ! cria Jérémie. J’vous ramène tout de suite ! Je vous demande de tenir seulement vingt secondes !

XANA, voyant ses ennemis à terre, refusa que ses rois leur portent le coup fatal. Plutôt que de les renvoyer dans le monde réel, il déploya ses spectres noirs qui allèrent vers les Légendaires pour s’enrouler autour d’eux. Les héros, ne pouvant plus se relever, rampaient sur le sol pour échapper aux spectres, essayaient même de se relever avant de trébucher et laisser échapper de leur bouche des cris de désespoir face aux spectres qui tendaient leurs bras vers les héros en se rapprochant dangereusement.

-Jérémie ! s’égosilla Jadina dont des larmes commençaient à se former en raison de la peur de ce qui pouvait se passer si les spectres entraient dans leur corps. XANA veut nous xanatifier alors qu’on peut plus bouger !

Cet appel à l’aide ravit encore plus XANA qui se dit qu’il était enfin parvenu à traumatiser les Légendaires.

-Je vous dévirtualise ! répondit-il lui aussi la voix totalement effrayée.

Sitôt dit, les Légendaires sentaient leur corps s’évaporer en particules numériques et quelques secondes plus tard, il ne restait plus rien des avatars dans la bibliothèque d’Oroban.

Les trois premiers Lyoko-guerriers sortirent alors de leur scanner et s’effondraient sur le sol tellement la mission qu’ils venaient de mener les avait usés. Alors que Jérémie descendait le plus vite possible l’échelle d’accès pour voir comment ses amis se portaient, William, Aelita et Odd apparurent dans les scanners.

-Bon, au moins on aura réussi à retarder la suppression d’Alysia, laissa échapper Yumi en regardant ses amis.

Ces derniers lui accordèrent un sourire en guise de réponse avant de lentement entendre les paroles de Jérémie s’estomper et de perdre connaissance.

Aucun commentaire

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !