Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Les légendaires - Saga
Sortie du prochain tome dans :
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

concours uchronie

Eloadia23

Posté par Eloadia23, le 20 novembre 2021


7 commentaires

Que se serait-il passé si Saryn n'avait pas été touché par l'aiguillon ?

voila bonne lecture et désolé si il y a quelques fautes, j’ai pas vraiment eu le temps de me relire …

 

 

Concours : Uchronie

Saryn trancha la tête du reptile Raptor avec une détermination sans faille.

-Pour mon père ! s’écria -t-elle

Raptor venait de mourir. Sa vengeance était désormais assouvie : son père pourrait reposer en paix.

Saryn se précipita dans les bras de son ami d’enfance adoré.

-Danael, quel cauchemars ! Je t’ai cru mort ! Par quel miracle… demanda la jeune femme d’une voix émue.

-Je sais c’est fou ! répondit l’ex-chevalier. Un moment je suis en train de couler et puis ..

-Ou suis-je ? l’interrompit une voix familière. La princesse Jadina venait de se réveiller !

Saryn se détacha des bras de son amour pour aller aider sa nouvelle amie.

Ensemble, ils firent le point de la situation : deux soldats déserteurs et une princesse à marier. Il y avait plus flatteur.

Ils convinrent que l’heure du changement avait sonné. Désormais, ils prendraient leur destin en main !

Le petit groupe se ferait dorénavant appeler les « Légendaires ». C’était Danael qui avait eu l’idée de leur nom, en mémoire de son père, véritable légende à ses yeux. Ensemble ils combattraient les sbires du sorcier noir, pour éviter que d’autres meurtres soient commis en son nom, et mettre un terme à son règne de terreur. Il seraient « la flamme d’espoir et de justice que les hommes attendent » comme l’avait écrit Jadina à son fiancé.

Saryn quant à elle, n’avait plus personne hormis Danael, elle se passerait donc de courrier, d’autant qu’ils étaient désormais tous les trois au porte du désert.

La priorité était de partir à la recherche d’autres compagnons qui se joindrai à leur cause. En effet, Raptor avait failli tous les tuer.  Saryn devait s’occuper des provisions tandis que Danael et Jadina chercheraient de potentielles recrues. Danael comptait sur les hommes des sables, mais chaque nouvelles rencontre s’étaient avérées décevantes.

Au bout de quelques jours, ils durent bien l’admettre : pour l’instant, ils avaient fait chou blanc.

-Comment allons-nous faire ? soupira Danael.

– Les recrues ne se bouscule pas vraiment, et le prix du salaire demandé est exorbitant !  S’exclama Saryn, ses cheveux plus emmêlés que jamais. L’ordre des faucons d’argents n’était certes pas parfait, mais au moins, ils ne travaillait pas pour de l’argent mais pour des valeurs !

-Le prix ne me pose pas de problème, mais je ne remettrais ma vie qu’entre des mains en qui j’ai confiance. Déclara Jadina.

La puanteur et la crasse de l’auberge reflétant les ruelles adjacentes contrastait avec sa beauté naturelle. Saryn, elle, habituée aux endroits peu fréquentable, semblait passer inaperçue et une pointe de jalousie, dont elle n’avait jamais pu se défaire totalement, l’assailli.

La brune ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter du vif intérêt que Danael éprouvait pour la princesse.

Un brusque courant d’air fit voler les volets miteux et un prospectus sale atterrit en plein sur le visage de Danael, qui semblait jusque-là plongé en pleine réflexion. Le visage surpris du leader au pour effet de déclencher les rire de Jadina et Saryn, permettant que la tension sous-jacente retombe entres elles.

L’image d’un combat et un avis de recherche « mort ou vif » d’un dangereux monslave, prénommer Gryfenfer, trônait au centre de l’affiche. Saryn échangea un regard avec Danael. Ils venaient d’avoir la même idée.

Quelques semaines plus tard, au cœur des montagnes de Lovinath, le quatrième membre des Légendaires arriva. Pourtant, Saryn en venait à se demander si c’était réellement une bonne idée d’accueillir ce guerrier au poil roux.

Quelle personne saine d’esprit aurait accepté de venir après la chorégraphie de la princesse ?

Jadina l’avait pourtant persuadé qu’il s’agissait d’un allié sur (celle-ci oubliant au passage qu’il s’agissait d’une idée de Danael et elle). Du Jadina tout craché. Même si les deux femmes s’était liées d’amitiés, lorsqu’elles se disputaient, la terre tout entière tremblait.

Après avoir laissé les montagnes glacées derrières eux, les Légendaires reprirent leur routes. Ce faisant, ils esquivèrent de justesse plusieurs guet-apens et empoisonnement, que le flair sensible de Gryfenfer ne loupait jamais.

Saryn fut bien obligé de reconnaitre, au bout de quelque mois, qu’une profonde amitié avait fini par se nouer entre eux. L’humour communicatif et à toutes épreuves du jaguarian, lui était désormais aussi indispensable que le reste de son groupe d‘amis déjantés et hors du communs. Une princesse royale, deux soldats déserteurs et un monslave qui luttait contre le nouveau commandant en chef de Darkhel : Dasyatis l’ombre noir. Le monde ne tournait décidemment par rond.

Mais le plus incroyable, était qu’ils enchainaient les victoires. Pourtant, lors d’une attaque de Darkhel où Jadina manqua de se faire enlever une seconde fois, ce fut le colosse de Rymar qui vint à leur secours. Leur victoires successives avaient faillis en prendre un coup, en plaisantait désormais Gryf.

Lors de cette bataille, situé non loin de l’ancien portail menant au monde elfique, le cinquième et dernier Légendaires, du nom de Razzia, avait complété leur petite bande.

A peine avait-il entendu parler des Légendaires qu’il avait accepté la proposition de Danael sur-le-champ. Et heureusement qu’il avait décidé aussi rapidement, car la chorégraphie royale l’aurait probablement faire revoir son jugement.

Déclarant vouloir se battre à leur coté pour la justice de ceux qui avaient été tué à tords, le colosse s’avéra être un soutient indispensable sur le plan physique et mental. Saryn découvrit des dizaines de plats, et ne regretta pour rien au monde la cantine des faucons d’argent. A vrai dire son amie et elle-même se demandaient comment avait-elle put vivre sans rencontrer ce cuisinier hors pair.

A eu cinq, ils combattaient les troupes de Darkhel, qui tombaient comme des mouches. Le frère de Danael lui-même fut forcé de reconnaitre, à mots couverts, les exploits de leur groupe, ce qui ravit Saryn. Elle ne regrettait pas son choix. Avoir suivi l’homme de sa vie et quitté l’ordre des faucons d’argent était sans doute la meilleure décision de toute sa vie. La jeune femme songeait que son père aurait été fier d’eux…

Enfin, l’heure du combat final sonna. Saryn aux côtés de Danael, Jadina, Gryf et Razzia, se dressaient désormais face au redoutable château du sorcier maléfique.

-Castell n’est décidément pas un lieux fréquentable pour une princesse : cette lumière ternie vraiment mes cheveux ! s’exclama la princesse.

« Plus princesse tu meurs ! » plaisantait parfois Gryf, au son des rires résonnant de ses compagnons, tandis que la princesse continuait ses jérémiades. Saryn devait bien admettre qu’il n’avait pas tord. Elle s’entendait décidemment bien avec lui, tout comme Danael. Peut-être car ils avaient tous les trois les combats dans la peau ?

La jeune femme brune soupira : son amie était décidément incorrigible. Au cœur des montagnes, à quelques kilomètre à peine de la pire des demeures, contenant le pire des sorciers, Jadina trouvait le moyen de penser à ses cheveux. Pour sa part la jeune femme avait d’autre préoccupation : comment infiltrer le château en toute discrétion ? Cela faisait des mois que Danael et elle retournait la question dans tous les sens, sans parvenir à trouver de réponse.

A une centaines de mètres en retrait, il réfléchissait, silencieux, un pied posé sur un pierre, visualisant sans doute déjà sa victoire. Ses cheveux blond volaient au vent, ce qui contrastait avec son air sévère et concentré. Saryn le rejoint et s’assit près de lui.

-Tu te sens prêts ?

-A trouver un moyen viable d’entrer ? marmonna-t-il, contrarié, sans lever les yeux de sa carte qu’il semblait maudire.

-Mais non idiot ! s’exclama Saryn excédé par son air d’enfant buté. TOI est-ce que tu te sens prêt pour cette bataille, celle que l’on jouait lorsque nous étions enfants ?

Le chevalier s’interrompit et leva son regard bleu glacier dans les siens. Le cœur de la jeune femme s’emballa comme toujours. Il déposa sa carte et s’approcha.

-Et toi ? demanda-t-il d’un air grave.

-Je suppose… souffla-t-elle, son corps désormais à quelques centimètre de Danael.

Le chevalier s’approcha davantage. Sa bouche semblaient l’inviter à l’embrasser. A moins que la brune ne divaguait encore, ce qui n’était pas la première fois. Elle avait l’impression que son cœur allait sortir de sa poitrine. La main de Danael se posa au creux de son dos. Saryn approcha les lèvres…

-Eh tous les deux ! Il faut le voir pour le croire mais Razzia… Oups ! rougit Jadina, voyant Danael et Saryn se séparer précipitamment.

Un raclement de gorge et un silence embarrassant plus tard, Danael complimentait Razzia pour avoir résolu le dilemme de l’entrée dans le château et creuser un passage à la force de ses poings.

-Allons-y ! s’exclama le chef des Légendaires. Gryf hocha vigoureusement la tête, décidé à en finir une fois pour toute, bientôt imité par la princesse et le colosse. Ils prirent le chemin de la grotte d’un pas déterminé. Saryn s’apprêtait à les imiter, lorsque Danael la retint.

-Continuez, nous vous rejoindrons ! déclara soudainement le jeune homme à l’entrée de la grotte. Gryf et Razzia échangèrent regard complice, firent un sourire d’encouragement à leur camarade et s’éclipsèrent.

Danael tenait Saryn par la main. Du fond du tunnel, Jadina eut le temps de voir un objet scintillant sur la main de Saryn. La princesse détourna le regard, les yeux embuées de larmes. Elle s’avança plus profondément dans la grotte et arriva devant un lac de lave.

A partir de ce moment, Saryn marcha comme dans un rêve, au travers du tunnel creusé par Razzia, puis dans le sombre château du sorcier. Elle vit ses amis se défendre bec et griffe contre le sorcier sans y croire réellement. Avec sa simple épée, elle luttait contre des dizaines de dragonites, derrière la protection magique de son amie. Les éclairs magiques de Jadina, l’épée d’or de Danael, les coups de Razzia et les griffe acérées du jaguarian s’entrechoquaient dans un fracas assourdissant. Au cœur de la bataille, Saryn eut le temps d’apercevoir une pierre bleutée tomber du bureau de Darkhel. Et avant qu’elle n’est le temps de réagir…

Sa main rattrapa machinalement la pierre de Jovénia, objet de toutes les convoitises.

En effet, le sorcier maléfique avait eu l’intention d’utiliser cette pierre pour recouvrir sa jeunesse passé et ses pleins pouvoirs. Ce qui avait été la raison même de Danael pour passer à l’action et en finir.

Darkhel fut vaincu, les Légendaires devinrent des héros d’exception sur tout Alysia…

Grâce à leur victoire, la paix était revenue. Grâce à leur victoire, Saryn pouvait désormais songer à se marier avec l’amour de sa vie. Grace à leur victoire, Gryfenfer avait retrouvés les siens, partit à sa rechreche depuis des années. Grace à leur victoire, Razzia avait fait la paix avec son passé. Grâce à leur victoire, Jadina parvint au statut de reine, par conséquent, libérée de ses devoirs, l’ex-reine Adeyride divorça pour se remarier après du professeur Vangelis. Grâce à leur victoire la nouvellement reine Jadina combattit politiquement pour la conditions des femmes. Puis pour la reconversion des mines de Gaméragashé en production de masse d’objet de matière première, décrétant avoir suffisamment abusé d’un pauvre arbre. Enfin, grâce à leur victoire, elle noua une solides alliances avec le monde elfique et le nouveau roi de sabledoray, Halan, son ex-fiancé.

Alors pourquoi avait-elle le pressentiment que quelque choses de terrible allait survenir ?

Quelques années plus tard elle comprit : Jadina avait accouché, environs un an après la bataille contre Darkhel, de jumeaux, des enfant aux yeux bleu et aux cheveux blonds comme les blés…  Le cœur de Saryn se brisa en même temps que le bâton aigle qu’elle pulvérisa sous ses doigts, lorsque vint le face à face  avec Jadina. La jeune brune avait apprit leur tromperie, à cause d’une prophétesse mondialement reconnue, Kalandre. Pour étayer ses dires, la devineresse, qu’on désignait comme l’héritière du prophète Rokamador, auteur du livre le plus sacré d’Alysia, l’alistory, avait même organisé une rencontre avec les jumeaux : Nadia et Aidan. Ceux-ci étaient secrètement choyés, à l’abri des regards par leur mère et vivaient auprès de leur grand-mère Adeyride et de leur grand-père Vangélis.

Après cette révélation, Saryn quitta son mari dans l’heure et se jura de faire souffrir tous ceux qui l’entouraient, car ils étaient tous des traitres !

La prophétesse Kalandre avait eu raison : peut après la bataille contre Darkhel elle l’avait mise en garde :  Danael l’avait trompé avec sa meilleur amie.

L’ex-soldate courut sans savoir où elle allait. Elle continuait toujours, au cœur des endroits les plus reculés, oubliés de tous. La brune finit par entrer dans un sorte de cave, ou trônait un corps marqués de deux symboles et retenu par des liens étranges.

Saryn, intriguée, s’approcha. Prise d’un mouvement de colère qu’elle ne s’expliqua pas, elle trancha la tête du corps de son épée dorée. Celle-ci avait été offerte par Kalandre et construite à partir de son sang, paiement pour sa prédilection et dédommagement de sa vie en ruine.

Brusquement une ombre, plus noire que la nuit, s’extirpa du corps de la « chose ». Sans que la jeune femme n’eut le temps de réagir, la masse informe fonça sur elle et s’introduit dans sa bouche. Ce fut le trou noir.

Et l’entrée dans une nouvelle ère.

7 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. C’est trop bien écrit, bravo !!^^ J’aime beaucoup cette vision des choses :3

    • Merci c’est gentil !
      Je suis contente que l’idée te plaise !

      • Y auras t- il une suite sur le même thème « uchronie » ? Tu écris tellement bien que j’aimerais lire d’autres écrits du même thème ^^

        • Je ne suis pas l’organisatrice du concours, alors je ne pourrais pas dire… En tout cas c’est gentil de ta part ! Je ferai peut-être une suite lorsque j’aurais le temps, même si c’est peu probable que je puisse le faire, je suis un peu surchargée !

          • Nous sommes malheureusement tous dans le même cas T^T mais ton écriture est innovante et reposante, donc j’espère sincèrement qu’il y auras une suite :3