Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Sortie du prochain tome dans :
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

Etudes à l’Arbores Elémenta (3)

trafalgarD

Posté par trafalgarD, le 24 juillet 2016


3 commentaires

L'histoire de Nora, étudiante comme les autres à l'Arbores Elémenta

Don’t try to wake me in the morning ‘cause I will be gone… Oui j’avais envie de vous mettre une chanson dans la tête. Bref trêves de bavardages, voici la suite de ma fanfiction, j’espère qu’elle vous plaira J

 

Je cours. Toujours plus loin. Dans le noir. Je ne sais même plus ce que je fuis. Peu-importe il ne faut surtout pas que cette chose me rattrape. Mes jambes commencent à fatiguer. Je trébuche et m’étale de tout mon long puis bascule dans le vide la tête la première. L’impacte est horrible. J’ai l’impression que ma tête explose (ce qui est sans doute le cas) et une onde de douleur se répand dans tous mes membres. Je hurle.

-AAAAAAAAAAAAAAAAA

Je me réveille en sueur à coté de mon lit (oui vous avez bien lu. Pas dans mon lit mais à côté). Je prends quelques secondes pour détailler ma chambre. C’est idiot je sais mais j’ai besoin de vérifier que tout est là. Tout ceci n’était donc qu’un rêve… c’était pourtant effrayant de réalité…

-Nora ? T’es levée ?

Je n’ai même pas le temps de sortir de ma torpeur que Shimy vient frapper à ma porte. C’est bizarre d’habitude elle ne vient pas avant 6 h 40 et la il est… 6 h 43. Bordel !!

-Je te laisse 6 minutes pour te préparer, pas une de plus. Me lance-t-elle depuis le pas de la porte.

Je m’exécute. Pas le temps de faire mon lit. Je file m’habiller. 3 minutes plus tard j’ouvre la porte.

-Eh bien ! J’ai failli attendre ! me dit-elle d’un ton extrêmement sarcastique.

-Oh ça va ! Tu n’es jamais en retard toi peut-être ?

-Non ça ne m’est jamais arrivé de louper mon réveil.

Le pire c’est qu’elle avait raison. On se dirigeait sans se presser vers le réfectoire afin de petit-déjeuner. La salle est presque vide. J’aurais pu prendre mon temps pour me lever. Shimy et moi nous asseyons à une table et commençons à manger. Du coin de l’œil j’aperçois Solaris qui entre dans le réfectoire. Je n’y prête pas attention plus que cela et une minute plus tard Shimy se retrouve la tête dans son assiette. Ces deux là sont irrécupérables ! Je commence à partir dans un fou rire alors que Shimy fusille Solaris du regard et que celle-ci sourit l’air amusé. Bon sang que la journée démarre bien.

Les cours se passent normalement et comme d’habitude je galère beaucoup pour tous les exercices qui n’ont aucun rapport avec l’air, ce qui, avouons –le commence à me briser les nerfs. Shimy et Solaris se mènent la vie dure comme d’habitude. Cependant au cours de cette journée semblable à des milliers, quelque chose me dérange. Tous les profs ont l’air ailleurs. J’espère qu’il ne se passe rien de grave… je demanderais à la directrice ce soir.

Je pousse la porte du bureau de Shyska et lui demande :

-Il se passe quelque chose de grave ici ? Tous les professeurs semblent préoccupés.

-Mais non voyons que veux tu qu’il se passe ?

Elle ment. Et terriblement mal qui plus est ! Ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Tant pis je questionnerai quelqu’un d’autre. Je ne m’attendais pas à obtenir une réponse juste de toute façon. Ce « cours » se passe normalement. Ni bien ni mal. J’ai un peu progressé en ce qui concerne la création de courant.

Deux heures plus tard me voilà devant ma chambre quand Shimy m’appelle :

-Nora attends !!

-Quoi ? Que se passe-t-il ?

-Rien de grave ! J’ai un projet en tête.

-Encore un truc interdit c’est ca ?

-D’après toi ? Évidemment sinon ce n’est pas excitant. Bref je pensais m’aventurer cette nuit dans la forêt. Je crois avoir découvert un truc.

-Mais tu sais que c’est autorisé de se balader dans la forêt ?

-Oui mais seulement dans une certaine portion. Bref tu es partante pour venir avec moi ?

Je perds le temps de peser la proposition. De la faire tourner dans mon esprit. De l’imaginer sous tous les angles C’est vrai qu’elle est séduisante mais d’un autre côté je n’ai pas envie de me farcir deux semaines de colle en plus. Ah la la quel cruel dilemme ! Pour finir mon envie de découvrir la-dite portion de forêt interdite l’emporte sur la peur de la colle.

-On y va à quelle heure ?

-Dans une heure et demie, juste après l’extinction des feus. Je te retrouverais devant ta chambre. Prépare une lampe de poche au cas ou.

J’entre dans ma chambre avec un mélange de peur et d’excitation. Vivement ce soir 21 h30.

3 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. Très bon texte,j’attends la suite ! :3

  2. La suuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiitttttttttttttttteeee!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Tu m’entends??La suuuuuuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiittttttttttttttttttttttttteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Bravo !!!!!!!!!!!!!