Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Sortie du prochain tome dans :
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

Law (chapitre1)

Cloo

Posté par Cloo, le 24 juillet 2016


15 commentaires

Avoir toujours été dans la vie d’un des légendaires sans jamais avoir été recensé, et soudainement, par hasard, refaire une apparition ?

Chapitre 1 

(Yeah, on se retrouve aujourd’hui pour la suite du prologue. Bon … Je dois d’abord m’excuser ! Oui, je n’ai vraiment plus le temps de publier de nouveau chapitre car j’écris : mon roman, 3 fanfiction, et une pièce de théâtre. Mais je vous promets, j’essaye de faire de mon mieux (par contre je ne promets RIEN pour la rentrée) Donc désolé d’avance, et surtout profitez de ce chapitre ! Bonne lecture !)

 

J’ai mal. J’ai très mal. Mes poignets sont en sang et j’ai du mal à respirer. Mais pourquoi je suis là ? Je n’ai jamais eu de problèmes avec personne. Bon … Me rappeler … Je dois me rappeler comment je suis arrivé là. Alors … Aie ma tête ! AH OUI ! Ce patient ! Il voulait à rendez-vous avec moi le soir même ! Il était passionner par mes pouvoirs et me posait des tas de questions. Je l’ai attendu dans le parking de l’hôpital la nuit, alors qu’il n’y avait personne. Puis quelqu’un s’est jeté sur moi … ET DU CHLOROFORME ! AH ! LE SALAUD ! Je dois appeler au secours, en plus je suis claustrophobe. Me calmer, je dois me calmer. SORTEZ-MOI D’ICI BORDEL ! On ma attacher les mains de sorte à ce que je ne puisse pas utiliser la magie alors je donne des coups de pieds sur le mur et réussis à enlever mon bâillon qui m’empêchait de respirer convenablement. Je crie d’une voix faible :

-Au secours ! Pitie, il y a quelqu’un ?

J’ai envie de pleurer, je retiens mes larmes. J’ai toujours été une fille bien, je ne mérite pas ce sort. Soudain, une voix brutale qui me donne des frissons dit :

-Elle s’est réveillé on fait quoi ?

– Déjà, va lui remettre son bâillon, puis rendors-la. De toute façon, demain elle n’est plus là.

Quoi !? Non, de quoi ils parlent ? J’entends une porte s’ouvrir. Un homme entre avec quelque chose dans la main.

-Non, chuchote-je à bout de force, ne me touchez pas.

La brute me lève et rattache mes chaines a une sorte de poteau a quelque centimètre de la, mes bras portent tout le poids de mon corps. Je ne peux pas me débattre, c’est juste une sensation horrible. Il verse un liquide dans une sorte de chiffon degueulasse. Non, pas encore du chloroforme.

-Non, s’il vous plait. Pourquoi me faites-vous ça ?, dis-je en larme

Il prend son pouce et son index qu’il resserre sur ma mâchoire ce qui m’empêche de parler.

-Tu n’as toujours pas compris ma beauté ? Tu as été vendu pour devenir une monsclave, il a fallu du temps pour convaincre le vendeur à cause de ton physique beaucoup trop humain, mais finalement il a accepté. Tu as compris ma beauté ? Demain tu seras à l’autre bout de Rymar.

De nous deux ce n’est pas moi le monstre, je suis plus humaine que lui. Comme réponse je lui crache a la figure.

-Espèce de …

Il ne finit pas sa phrase et me donne un coup de poing dans la joue, puis dans la bouche et pour finir dans les côtes. Je suis à 2 point de l’évanouissement, et je souffre. C’est à ce moment qu’il prend le chiffon et me le met sur ma bouche et mon nez de sorte à ce que je ne respire que ce produit acide. J’essaye de me débattre, on entend mes bruits étouffer puis, le vide. Ma tête se met à tourner et mon cerveau fait des montagnes russes. Quand je me réveille je suis toujours dans la même « cave ». Mais cette fois-ci, je ne préfère pas crier pour n’avertir aucun de mes 2 kidnappeurs. Alors c’est ça … Ils m’ont vendue. Comme un vulgaire jouet. Comme une moins que rien. On me considère comme un monstre … J’ai presque plus mal dedans que dehors, malgré mes cotes et mon nez casser, ainsi que mon énorme bleu sur la joue et le sang qui continue de couler de ma bouche. Mais c’est vrai, avec mes pouvoirs uniques … comment me considérer comme une humaine « normale ». En plus mon acheteur n’est vraiment pas bête. Seule une personne très perspicace pourrait constater à quel point l’eau est un pouvoir dangereux. Je peux facilement jeter de l’eau sur le visage de quelqu’un, la congeler, (car oui, j’ai le pouvoir de l’eau dans tous ces états) et après immobiliser la personne de sorte à ce qu’elle ne puisse pas ce débattre. Je peux la tuer de son manque d’oxygène. Je peux vraiment être dangereuse. J’ai peur d’être ici, j’ai froid et pire que ça, j’ai faim. Mais, il ne faut pas non plus que je m’attende à avoir un lit bien chaud, une couverture et de la nourriture à volonté. C’est un enlèvement. Ah ! Combien je rêverais de pouvoir au moins être de nouveau par terre comme avant. La, mes poignets en sang doivent porter tout le poids de mon corps. MAIS QU’ILS DESSERENT UN PEU CES CHAINES. J’ai envie de me rendormir s’en jamais me réveiller. Je préférais mourir plutôt que devenir une monsclave qu’on habillera n’importe comment et qui sera oblige de tuer. Mais je ne peux pas enlever la vie de quelqu’un moi. J’aurais toute ma vie cette culpabilité. Ok … j’ai une autre idée. Je ne me soumettrais jamais à mon « maitre », il en aurait tellement marre de moi, qu’il me rendra peut être. Pff, mais qu’est-ce-que je raconte ? Ce n’est pas le monde des bisounours ici. N’empêche, je lui ferais regretter le choix de mon achat. A ce moment, j’entends un bruit. Comme une sorte d’explosion.

-Merde, on est attaqué, va te débarrasser de la petite, il ne faut qu’on est aucune preuve. Puis j’entends une sorte de combat, mais je ne suis presque pas consciente, ça me parait si loin. Quelqu’un descend les escaliers qui mènent ici à toute vitesse. Là je vois mon premier ravisseur, un couteau à la main. Quoi ?! Non ! Je ne peux pas mourir. Pas maintenant ! Il vérifie s’il n’est pas suivi et s’approche dangereusement de moi. J’essaye de me débattre ! Non ! Il ne doit pas s’approcher de moi ! Mais derrière lui je vois d’autres personnes. Alors voilà. La petite vie de Law va se terminer maintenant. Pourtant l’homme est encore plus paniqué il s’avance sur moi le plus vite possible et malgré mes « Non ! Pitié » Il avance le couteau de ma gorge et menace les ombres devant moi. Je n’arrive même plus à voir leurs visages. Il hurle :
-AVANCEZ D’ENCORE UN PAS ET JE LUI COUPE LA GORGE !

Ah le lâche. Si je n’étais pas sous l’effet de ce chloroforme, je lui aurais il y a longtemps fait regretter le jour de sa naissance. Une voix familière du groupe devant moi lance un « Non ! » accablé. Mais la brute sait qu’il va perdre et quand il voit qu’une personne du groupe se baisse pour toucher le sol il panique et me poignarde dans le bassin. Puis je vois juste une main de pierre l’attraper et c’est pour moi le noir le plus total.

(Qu’en dites-vous ? Hmm … Violent ?… Horrible … ? Oui, j’avoue que ma pauvre Law n’a pas de chance, mais ne vous inquiétez la suite est pour très bientôt)

15 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. Ce chapitre est vraiment très bien écrit, je trouve que l’intrigue est captivante, mais, si j’ai bien compris, pas de chapitre avant un moment? Si oui, c’est plus que compréhensible! Bonne chance, passe de très bonnes vacances, bisous

    • Si ne vous inquietiez pas. Juste pour white faudra attendre

  2. C’est génial,j’ai bien fait d’attendre impatiemment,et je sais qui sont les ‘ombres’ (Bon c’est très dur avec la fusion élémentaire mais voila. x) )
    Tu écris super bien,continue comme ça. :3

    • En plus il y a du sang,j’adore !

  3. Je veux tro lire la suite ! G haaaaaaate !!! XD

  4. C’est trop trop bien !!! J’ai trop hâte de voir la suite !

  5. Bravo j’espere que le 2eme chapitre sera encore plus sanglant

  6. Bien, l’idée du monslave (même si à leur place, je l’aurais vendu à des scientifiques : ils auraient payé encore plus cher!!!). D’accord, on attend, on attend.

  7. J’attends la suite avec impatience !!!

  8. c’est super

  9. Je viens de commencer ta fic…
    je me prosterne , Ô grande déesse de l’écriture

  10. il me faut encore pluuus deeeee saaaannng !!!

  11. Oooh… Du sang ** ! /PAFF/

  12. J’adore trop !!!