Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Les légendaires - Saga
Sortie du prochain tome dans :
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

Les Légendaires: Seconde Chance Ch. 6

sahara

Posté par sahara, le 04 octobre 2021


4 commentaires

Précédemment : Anathos est finalement vaincu! Il est temps de célébrer, mais à quel prix? Que sont arrivés aux Légendaires après leur évasion de l’Île d’Erghyr?

Chapitre 6 : Conséquences Pt. 1

Tout était noir… avec rien dans les environs pour se naviguer. Lorsque Jadina ouvrit ses yeux, seul l’obscurité l’accueillit.

-A-allô? Il y a quelqu’un?, dit-elle en se levant de sa place. Mais personne ne lui répondit à part un profond silence, qui était plutôt sinistre. Elle baissa sa tête pour regarder son corps; même sans pouvoir voir, Jadina savait qu’elle était mal en point grâce à la douleur qui résonnait partout dans son corps. Elle essaya de chercher son bâton-aigle avec sa main sur le sol, mais sans résultat. Puis, elle se releva avec douleur et commença à marcher dans une direction par hasard.

« Mais où suis-je? », se demanda la Légendaires en mettant sa main sur sa poitrine en douleur. Son cœur lui faisant mal depuis un bon moment, comme si quelqu’un l’avait mis en feu. Elle regarda de gauche à droite sans arrêt tout en continuant de marcher, mais rien n’apparut devant elle pour un bon moment. Jadina commença à devenir de plus en plus stressé et commença à courir en paniquant.

« Mais bon sang! Quand est-ce que ce labyrinthe de noirceur finira?? », pensa-t-elle avec impatience. La princesse guerrière courra pendant un bon moment dans le vide avant de s’arrêter pour rattraper son souffle. Lorsqu’elle releva sa tête, elle réalisa avec choque que le paysage eût changé en une forêt. Jadina observa avec confusion alors qu’elle se promena dans la forêt dense, remplie de végétation luxuriante. Alors qu’elle marcha, Jadina réalisa peu à peu que la forêt lui était familière, mais ne pouvait pas mettre le doigt dessus… Soudainement, elle entendit un cri lointain. Elle n’avait pas besoin de réfléchir pour trouver l’identité du cri, elle savait déjà à qui il appartenait.

-Danaël!!!, cria Jadina en se précipitant vers la source du cri. Elle courra de toute vitesse à travers la forêt en sautant par-dessus les racines et en se balançant des lianes. Jadina vit finalement une lumière blanche au bout de son chemin.

« J’y suis presque! », se dit-elle en tendant sa main devant. Mais la scène qui l’attendait était loin d’être satisfaisante. Au contraire, c’était un cauchemar! Jadina regarda avec horreur alors une gigantesque Porteuse tenait Gryf mal en point dans une main et qu’elle tenait Danaël dans les airs dans l’autre, le serrant fortement dans son poing.

-DANAËËËL!!!, cria Jadina de nouveau en tentant de secourir le chevalier prisonnier. Mais avant qu’elle ne puisse faire quoique ce soit, la Porteuse commença à vider l’énergie de Danaël, l’affaiblissant jusqu’au point qu’il ne bougea plus. Puis, une fumée noire éclata de la tête de la Porteuse, libérant l’âme du dieu Anathos qui entoura la corp inerte du Légendaire. Aussitôt, un vortex de magie noire enveloppa Danaël, le levant dans les airs.

-NOOOOOOOOOOOON!!!, cria Jadina en bondissant vers son amant de toutes ses forces, mais en vain. Avant qu’elle ne l’atteignit, une lumière rouge brilla fortement du chevalier, forçant la princesse de fermer ses yeux momentanément. Lorsqu’elle réouvrit les yeux, à son horreur, elle se retrouva face à face avec Anathos, qui lui souriait avec méchanceté. Jadina tenta de reculer, mais il était trop tard.

Tu m’as manqué, Légendaires?, se moqua Anathos avant d’enfourrer son épée divine droit dans le cœur de Jadina. Elle n’eut pas le temps de lâcher un cri… qu’elle se réveilla brusquement! Stressée et hors d’haleine, Jadina s’assit subitement debout sur ce qui semblait être un lit d’hôpital. Encore secouée par ce qu’elle venait de témoigner, Jadina regarda dans tous les sens pour savoir où elle était. Les murs étaient peinturés de couleur crème, des rideaux blanches couvraient la fenêtre à sa gauche et il y avait une grosse armoire au fond du salon ainsi qu’une table en boit à sa droite avec des instruments de premiers secours étalés dessus. La Légendaire déduisit qu’elle semblait être dans une sorte d’infirmerie. La puanteur de la médicine mélangeait avec celle du sang rendit Jadina malade et fit des gestes de vomissement en se penchant. Une douleur intense perça son cœur et elle mit la main sur sa poitrine aussitôt. En tentant de se calmer, la Légendaire vit qu’elle était pratiquement toute nue, sauf pour des bandages autour de sa poitrine et des shorts qui la couvrait avec une couverture blanche sur elle. Puis, elle tourna sa tête pour voir un IV inséré dans son bras droit et des capteurs qui étaient collés sur le haut de sa poitrine, connectés à un moniteur de fréquence cardiaque.

BIP! BIP! BIP!

Jadina releva sa tête avec confusion et commença à sortir de son lit juste au moment où une infirmière ouvrit la porte de la chambre avec des serviettes blanches. Elle porta une longue robe bleue marine avec un long tablier blanc qui couvrit le devant et une casquette d’infirmière blanche avec un signe de croix rouge ornant ses cheveux bruns attachés en chignon. Cette dernière croisa le regard de Jadina et toutes les deux se regardèrent avec surprise pendant un bref moment.

-Eh-hé…, tenta Jadina de briser le silence maladroitement. L’infirmière reprit ses esprits et se dirigea vers Jadina en laissant tomber les serviettes au sol.

-Bon sang! Vous vous êtes enfin réveiller mademoiselle!, s’exclama cette dernière avec une voix inquiète.

-Hein? Euh oui, mais pouvez-vous me dire où…, essaya de demander Jadina à l’infirmière alors que celle-ci l’aida à se remettre au lit.

-Ne bougez pas! Vous devez rester au lit! Vous ne savez pas comment on était inquiet à propos de vous!, l’interrompit l’infirmière avec soulagement en fixant la couverture du lit de Jadina.

-Ah… m-merci…?, s’exclama Jadina confuse.

-Vous étiez dans un coma pendant plus de deux semaines, on a commencé à perdre espoir, continua l’infirmière sans porter attention à l’expression pâle de Jadina.

De-deux semaines?!, s’exclama Jadina choquée. Elle arracha l’IV de son bras et essaya de nouveau de sortir du lit, mais l’infirmière l’en empêcha.

-Non! Vous devez rester au lit mademoiselle! Vous vous êtes juste réveillé et vous devez vous reposer!, insista l’infirmière avec un ton firme.

– Mais bon sang, où suis-je??, demanda de nouveau Jadina en paniquant.

-Vous êtes dans l’hôpital royale du château d’Oroban mademoiselle, lui répondit l’infirmière en se penchant pour arranger les instruments de premier secours sur la table à côté et le tassant pour donner un peu d’espace pour la patiente.

-Comment est-ce que… je…, balbutia Jadina avant que des scènes du combat sur l’île d’Erghyr flashèrent devant ses yeux. Soudainement, elle devint pâle.

-A-allez-vous bien mademoiselle?!, demanda l’infirmière en se précipitant vers Jadina, l’empêchant de tomber.

-Ou-oui, je crois…, répondit Jadina avec des gestes de la main, la faisant signe qu’elle allait bien. Ce n’est rien qu’un malaise…

-Vous êtes sûr?, dit immédiatement l’infirmière avec inquiétude.

-Plus important, où sont mes a… ahhh… haaaa, tenta de demander Jadina avant de presser sa main contre sa poitrine. Une intense douleur parcourut le cœur de cette dernière avec qu’elle ne vomit du sang.

-Mademoiselle!, paniqua l’infirmière en se précipitant vers les serviettes blanches à terre et en donna une à Jadina pour contenir le sang. La Légendaire prit la serviette et couvrit sa bouche avec.

-Ne vous inquiétez pas, je vais vite chercher le docteur! DOCTEUUUR!!!, cria l’infirmière en sortant de la chambre et en courant dans les couloirs. Pendant ce temps, Jadina continua de respirer profondément, chaque respiration devenant plus douloureuse.

« Qu’est-ce qui m’arrive?! Pourquoi suis-je dans cette état?!?! », se demanda Jadina fiévreuse. Lorsque le docteur et d’autres infirmières apparurent à la porte finalement, elle était déjà remplie de sueur et presque accrochée au bord de son lit, avec sa serviette imbibée de sang.

-Redressez-la sur le lit et apportez-moi plus de gaze!, ordonna le docteur avec un ton firme en voyant l’état de Jadina. Les infirmières l’obéirent immédiatement.

-A-attendez… kof! kof!, tenta Jadina de les arrêter alors que deux infirmières la tinrent des bras et la déposèrent sur le lit de nouveau.

-Ne vous inquiétez pas mademoiselle, on va s’occuper de vous. Maintenant, reposez-vous SVP, lui dit le docteur avec une expression sérieuse.

-Mais je… kof kof kof! Et mes amis…?!, essaya-t-elle de demander de nouveau parmi ses toussements, mais le docteur l’ignora.

-Insérer la soixante-deux!, cria le docteur avec urgence. Aussitôt, Jadina ressentit une nouvelle piqûre dans son bras droit et devint faible en quelques secondes. Son corps perdit sa force petit à petit, alors que le docteur et les infirmières bougèrent comme des insectes volants autour d’elle. Bientôt, mêmes les voix des médecins devinrent faibles dans l’arrière-plan. La salle commença à tourner de plus en plus vite alors que la vision de Jadina s’affaiblit petit à petit jusqu’à ce qu’elle ne pût plus distinguer rien que ce soit. La Légendaire sombra dans la noirceur totale encore une fois…

~~~

Inspire! Expire!

Jadina respira profondément alors que le docteur écouta son cœur par son stéthoscope. Après quelques minutes, il enleva le diaphragme métallique de sa poitrine et griffonna des notes sur son carnet. Puis, il arrêta un moment et leva ses yeux vers Jadina.

-Comment vous sentez-vous mademoiselle?, demanda le docteur en arrangeant ses lunettes sur son nez.

-Mieux…, répondit Jadina avec un peu de malaise. Elle était assise confortablement sur son lit avec les couverts sur elle jusqu’à la taille et un oreiller derrière son dos.

-Pouvez-vous respirer sans malaise? Ressentez-vous de la douleur quelque part lorsque vous bougez votre corps?, la demanda le docteur avec professionalism.

-Mon corps ne me fait pas mal lorsque je bouge, mais je ressens comme une sensation de brûlure au niveau de mon cœur lorsque je prends de grandes respirations, lui répondit Jadina en mettant sa main sur sa poitrine.

-Je vois, lui dit-il en passant son carnet à une des infirmières. Il s’approcha de la Légendaire en sortant un bâton en bois de sa poche et la rentra dans la bouche de cette dernière. Je vais regarder à l’intérieur de votre gorge mademoiselle, dites ahhhhh!

Jadina ouvrit la bouche à la commande du docteur et ce dernier promena son bâton dans tous les coins de sa bouche pendant quelques secondes avant de le sortit et retourner vers son assistante.

-Tout est normal, pas d’inflammation présent, signala le docteur à l’infirmière, alors qu’elle écrivit les informations dans le carnet.

-Il semblerait que le problème soit interne, expliqua l’homme en rangeant le bâton dans son manteau. D’une certaine manière, les veines autour de votre cœur ont été complétement endommagées, causant des hémorragies internes qui remplissent votre thorax avec du sang, causant vos étouffements et des sensations de brûlure dans votre poitrine. Mais à quoi avez-vous soumis votre corps??

-Ah… em… je ne sais pas trop moi non plus… hehe…, balbutia Jadina en évitant le regard confus des médecins dans la chambre. Elle revit des flashbacks de son combat contre Anathos, spécialement les moments où elle avait utilisé une énorme quantité de magie d’un seul coup… juste en y pensant embarrassa Jadina!

-Les blessures semblent s’être refermées pour le moment, mais afin d’assurer une récupération complète, je suggère beaucoup de repos et pas de stresse!, urgea le docteur.

-… oui, docteur, acquiesça Jadina gênée. Puis, elle se rappela immédiatement de l’affaire plus urgente. Ah docteur! Où-sont mes amis? Est-ce qu’ils vont bien??

Le docteur s’arrêta pendant un bref moment en regardant la Légendaire en détresse, avant de se tourner vers une des infirmières près de la porte.

-Allez informer son altesse que la patiente s’est réveillée et est en mesure d’être questionnée, la signala le docteur. L’infirmière hocha la tête et sortit de la chambre. Jadina frisa sur place en entendant ses mots.

« Son altesse? Il veut dire… le roi Larbosa?? », paniqua Jadina dans sa tête.

-Hé! Mais attendez… mais quelqu’un veut bien me dire où-sont mes compagnons, bon sang??, pressa de nouveau la Légendaires inquiète.

-Ne vous inquiétez pas, mademoiselle. Vos amis Légendaires vont bien, lui répondit le docteur avec un ton sec. Mais pardonnez-moi de ne pas pouvoir vous donner plus d’information. Son altesse clarifia les choses après vous interrogeant!

Hein?!, s’exclama Jadina plus confuse que jamais. A-attendez! Où allez-vous?!

-Excusez-moi mademoiselle, mais d’autres affaires urgentes nous attendent dans l’hôpital royale, mais je reviendrai pour vérifier votre état de santé plus tard après que son altesse soit finie avec vous, expliqua le docteur en rangeant ses affaires et en se dirigeant vers la porte.

-Hé! Non mais attendez-, commença Jadina stressée.

« -ne me laissais pas avec un souverain qui voudra ma têêêêêête!!! »

Alors que les médecins arrivèrent à la porte, la figure d’une jeune fille apparue devant eux. En la voyant, le docteur et les infirmières s’alignèrent immédiatement vers le côté afin de la laisser passer.

Votre altesse, dirent-ils en unisson en s’inclinant vers l’avant.

Lorsqu’elle franchit la porte, son apparence devint plus claire. La jeune fille avait une longue chevelure blonde qui scintillait à la lumière attachée en queue de cheval. Elle avait aussi la peau claire et des yeux auburn qui brillaient comme des flames dans les rayons de soleil. Elle portait une longue robe rose avec des manches longues ornaient de satin et de figures simples avec un ruban autour du cou. Ses talons bas roses foncés claquèrent sur le sol alors qu’elle s’approcha de Jadina.

-Ça alors! On dirait que notre petite aventurière s’est enfin réveillée!, s’exclama la jeune fille excitée. Jadina remonta la couverture jusqu’à son menton, surprise par l’attitude de cette étrangère.

« Mais c’est qui celle-là?! », se demanda la Légendaire perplexe.

4 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. Citations: @bookpower , @Jadilisa , @lascience , @TENEBRISDUWEB2
    Nouveau chapitre!
    Juste une petite note à retenir: l’année scolaire a commencé il un mois pour moi, alors les publications risquent d’être rare dans les prochains mois, alors va falloir être un peu patient, dsl

  2. Roh le chapitre est trop biennn !! Bien qu’un peu glosue si je puis me permettre. En effet j’ai parfois eu des aux le cœur en le lisant car je m’imaginais trop la scène de Jadina avec du sang… Après tu fais de moins en moins de fautes bravo ! Sinon ne t’inquiètes pas c’est tout à fait normal de manquer de temps pour l’écrire ! C’est déjà même génial et très courageux de la continuer !! Donc chapitre très bien j’ai hâte d’en savoir plus sur « son Altesse » ! Encore bravo et hâte du prochain chapitre !

    • Glauque *

  3. J’avais hâte de voir ce chapitre ! Eh ben, on dirait que Jadina est dans un sale état Je me demande si cette « Altesse » n’est pas la Reine de Larbos ?