Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
logo-legendaires-resistance

• Oublié • Fiction || Chapitre 24

Little Myo

Posté par Little Myo, le 22 octobre 2021


Aucun commentaire

・1 année est passé. plus que quelques semaines séparent désormais Kayla et de la bataille contre l'armée d'Anathos. Participant à une réunion pour le plan d'attaque, la jeune fille, n'est pas au bout de ses surprises à découvrir ses futurs alliés.

Toujours la même précysion (lol tavu le jeu de mot)
Ma fanfiction, comme chaque chapitre, comporte des mots grossiers et autres sujets, pouvant heurter la sensibilité de certain !

Kayla : C’est qu’elle est déterminée à dire à chaque fois ça dit donc !

Daniel :  Encore 61 chapitres à le faire…Ca va être long.

Annonce donc au passage !

Ma fanfiction a soufflé hier, ce 21 Octobre, sa 6ème bougies ! 6 ans à l’écrire ! Woh ! Même moi je réalise pas quelque part, car dans ma tête ça n’allait durer que 15 jours ces histoires… 15 jours très longs dit donc.
J’ai déjà une petite idée de quoi organisé ! Cependant… Il y aura un peu de retard de la dite annonce, mais restez à l’affut ! Je vous tiendrais vite au courant.
Il faut que je vois si je peux le faire et m’organiser avec les dites concernés (Oui je serais pas seule.)

Cependant, pour le moment, je tiens seulement à vous remerciez d’être encore présent, après tant d’année ! Merci à tous ! Je vous laisse à présent avec ce petit chapitre corrigé… ET GRANDEMENT MODIFIE AUSSI !

MAIS MERCI ENCORE DE VOTRE SOUTIEN !

❝ Chapitre 24 ❞

1 an plus tard

 

Ou un peu moins d’1 an ! JE SUIS DE RETOUR ! Je vous avais manqué ? Ben sachez que vous… Pas  du tout ! En même temps, si vous auriez continués à me suivre après la dernière fois… Vous vous seriez bien fait chier. Et j’avais d’autre chose à penser.

Comme mon entraînement avec Regen. J’en suis sûr que vous êtes bien intrigués avec ça !

Au début pour avouer, cela avait été très difficile… Trop. Etant donné ma faiblesse face à mon propre pouvoir et le fait que je n’arrivais pas à les maintenir sans que je sois affaiblie ou piquer un petit somme. Donc ouais , les débuts ont été trèèèès longs. Autant pour que ma nouvelle amie que pour moi, qui en plus d’être affaiblit et très fatiguée, avec mon sommeil interrompu par ces cauchemars, qui rendaient, donc mes nuits mortes et raccourcis à quelques heures. Je vous laissez imaginez mon état chaque lendemain… De grande cernes sous les yeux et il arrivait à ce que je m’endorme d’un coup lorsque Regen ou d’autre elfes m’indiquaient des méthodes plus logique et intelligente… Ouais en gros, j’étais devenue entre tout ça, plus impolie que je l’étais encore. Toutefois, insouciamment quoi. Bref. Quoiqu’il en soit, les débuts étaient durs, mais après un temps d’adaptions… Tout allait pour le mieux ! Enfin, grosse façon de parler, je veux dire… Plus j’arrivais à maintenir certains pouvoirs ! A les contrôler avec plus de facilité face à Regen. Apprenant d’autre méthode, je me sentais moins fatiguée à enchaîner plusieurs attaques ou même deux en même temps. Ce que j’étais incapable bien avant ça. Un exemple ? Voler et balancer des orbes en même temps ?! CA ! Ca m’était impossible !  Toutefois,  à force d’entraînement, en effet, mes chers amis… JE POUVAIS VOLER MWAHAHAHA !

Euh…  Reprenons. Je pouvais en effet maintenir mes ailes, en utilisant mes pouvoirs en même temps. Sans que je ne tombe comme une crêpe comme vous avez déjà vu lors de combat avec Shimy. D’ailleurs… Je ne l’avais seulement revu, au loin. En pleine discussion avec sa mère, La Capitaine Shamira, elle ne m’avait nullement aperçu. Nous nous n’étions pas adressé un seul regard.

Aucune Nouvelle non plus. Et ceux, de personne. J’étais coupée de toute nouvelle des Légendaires. Ce que je comprenais, ils s’entraînaient tous et devaient êtres encore plus que moi, obsédés par l’idée de vaincre Anathos et son armée.

 Je restais sur place, me faisant une profonde réflexion. Celle où je n’avais eu vraiment aucune nouvelle, était Jadina. Autant Gryf, Shimy, Razzia, j’avais pu leurs rendre visite durant ces 2 ans. Autant elle, aucune nouvelle. Rien.  La dernière fois que je l’avais vu, était son corps transpercé par l’épée d’Anathos. Fraîchement réincarné dans son nouveau corps. Un frisson me prit lorsque je repensai à cette scène en même temps que je secouais la tête. Putain,mais j’avais dit quoi ?!  Que ce souvenir m’emmerdait assez la nuit, pas besoin que je me les remémore plus le jour !

 

« Kayla ! »

 

Je me stoppai à cet appelle voyant une main s’agiter devant mes yeux. Je m’emparais de cette dernière regardant Regen, dont les lunettes en forme de demi-lune  brillaient sous le soleil matinal. Le regard sérieux, elle me dit.

 

« Tu t’égares encore… »

« Même pas vrai ! » dis-je les joues gonflées.

 

Ouais bon, si c’était vrai !  Mais en même temps, vous en plaignez pas, j’étais distraite par votre faute. A vous résumez ce qui c’était passé pendant ces derniers petits mois. Après, si je peux vous racontez autre chose, c’était mon amitié avec Regen. Bon, je ne dirais pas que c’est le genre de meilleure amie à qui j’irais confier TOUT, c’est-à-dire TOUT. Ni le genre de fille qui j’arriverais à supportée mais bon… Disons que Regen avait son bon petit caractère à elle mais, était tout de même d’un calme naturel.

De base, elle n’était vraiment qu’une parfaite inconnue qui s’était engagée pour m’aider à mon entraînement. Et je devais avouer qu’elle avait réussi son défi haut la main ! Grâce à ses compétences en stratégie, à tout évaluer sur une simple feuille, partant de mon poids, ma taille, le simple petit détail… Elle pouvait vous apprendre tant de chose ! Comme économiser sa magie en un simple mouvement, dosé sa puissance, même sans l’utiliser ! Vous voyez le genre ? Elle avait eu beaucoup de patience avec moi. Alors qu’elle-même l’avait dit – C’était mal parti étant donné que mon pouvoir avait une origine totalement inconnue de la surface d’Alysia. Malgré toutes ces recherches, l’elfe n’avait rien trouvé, aucune source. Ce qui ne me surprenait pas, j’avais déjà entendu ces mots tant de fois.

Mais ce n’était pas le seul problème – Mon pouvoir avait une force hasardeuse. Soit c’était des attaques faibles, digne d’une caresse ou des attaques où je pouvais tout faire péter… Et donc pas les maîtriser. Donc de devoir évaluer, cela avait été un calvaire pour elle…  Enfin je pense, j’étais nulle en tout ça et tout ce bordel de stratégie. La mienne c’était de foncée dans le tas comme vous en avez été témoins plusieurs fois dans le passé. Riez pas. Dites rien.

Au final, Regen est petit à petit devenue une amie plus qu’une entraîneuse. Nous avions comme longtemps parlés de certain point toutes deux, autour d’un dîner que nous avions pris l’habitude de prendre ensemble.  Elle m’avait parlé quand elle avait encore l’âge qui allait avec la taille.

Lorsqu’elle était élève à l’école Elémentaire. Elle avait parlé d’une certaine Solaris aussi… Et de ses sentiments pour elles. J’avais été surprise d’apprendre ça, car autant le dire – Regen était une jolie elfe ! Et dont les garçons n’étaient pas insensibles à son charme. Je me demandais si des fois,  s’ils n’étaient pas en manque. Il été déjà arrivé plusieurs fois où moi-même avait été abordée par plus d’un. Ew, osez m’imaginer en couple et je vous en fous une et si je dois être amoureuse, je choisirais le bon moment. C’est tout mais je ne prendrais sans doute pas un mec se pensant dragueur. Preuuff… Ils sont d’un ennui je trouve.

Bref pour continuer le sujet… Regen était vraiment une fille intéressante et dont l’histoire sur l’Abores Elementa m’avait bien intéressée, jamais j’aurais imaginé qu’un elfe élémentaire avait pu vouloir tuer des filles qui menaçaient son poste, juste pour le garder. Et vous me trouviez cupide… CE QUE JE N’ETAIS ! Mais, lui alors, il était quoi ? Bref.

Je soupirai en m’étirant les bras en l’air me laissant tomber dos au sol. Mes yeux levés vers le ciel, sous le regard exaspéré de Regen avant que ce dernier ne se radoucisse.

 

« Tu penses à la bataille n’est-ce pas ? »

 

Je gonflais les joues à cette mention, prenant une grande inspiration.

Comment ne pas être stressé à la pensée d’une prochaine bataille qui serait le choix du destin d’Alysia. Nous gagnions, nous vivions. Nous perdons, nous étions tous morts. Je ne comptais plus combien de fois où j’avais entendu Shamira rapporter des villages détruits, des morts, des morts et encore des morts… Il parait même que certains petits villages insignifiants où Anathos n’avait pas prit de temps de se déplacer, qu’il aurait crée une maladie pour les tuer à petit feux. J’ignorais si c’était la réalité ou simplement une rumeur, mais je ne préférais pas aller vérifier. Allez-y si vous le souhaitez !   Moi j’ai déjà eu ma dose d’horreur !

Quoiqu’il en soit, j’y pensais. Certes, c’était déjà le cas avant mais ces derniers mois, j’avais l’impression d’avoir pensée à rien d’autre. Je n’avais que ce désire. De m’entraîner, devenir plus forte pour pouvoir battre l’armée, être de taille à faire quelque chose ! Je n’avais presque pensée à rien d’autre. J’ignorais c’était quand la dernière fois où j’avais ouvrert un livre d’Artémus pour me détendre. Ou même… Réfléchir à mon passé, à mon amnésie.

Je pris mon collier en forme de sablier, le faisant pendouiller au dessus de ma tête. Le reflet des rayons du soleil le faisant briller. Bwah, je ne disais pas que ce n’était pas une bonne chose de ne pas y penser, mais… J’avais l’impression de ne plus avoir de vie quoi pour vous dire. Toutefois, je devais en dire, que la raison de tout ça était parfaitement justifié. Je suis sûr comme bon suiveurs que vous êtes, vous allez approuver. Je soupirai laissant mon collier tomber sur ma poitrine, fixant le ciel, les yeux plissés, pour ne pas être gênée par le soleil…  Il était haut… Très haut. Il devait être midi environ.

Je me redressais soudainement, tout en continuant à fixer le ciel. Midi, midi… Midi… Et merde ! Je relevais la tête aussitôt en hurlant faisant sursauter Regen.

 

« PUTAIN ! Je dois y aller ! » Je me levais vivement « J’ai totalement oublié que je devais aller à cette réunion pour organiser une partie du plan de la bataille ! AAAAAAAAH ! Je suis en retard. Ont se voient plus tard Regen ! »

« Euh… Ok. » Dit-elle tandis que je chopais mon sac à bandoulière, m’éloignant aussitôt à toute jambe.

 

Autant être clair, je ne suis pas une héroïne et ce n’était pas moi qui allait sauver le monde. Et encore moins guider une armée !  Il était clair qu’en ne faisant partie d’aucune armée fixe, j’avais été invitée par Sharmira elle-même, pour établir le plan d’attaque contre l’armée d’Anathos. Il était clair aussi que je n’allais pas combattre Anathos lui-même. J’en étais incapable. Et je n’osais pas imaginer ma santé mentale face à lui. Cela était trop risqué de m’envoyer aux cotés des Légendaires. Je ne serais qu’un point mort. Cela dit, cela me faisait juste plaisir de pouvoir au moins botter le cul de ses Vulturs de merde. J’eue un frisson d’effroi en pensant à ces choses, créées à partir des cadavres des victimes d’Anathos. Il était glauque jusqu’au bout, sérieux. Il était taré et c’est pour ça que je me devais au moins assister à cette réunion, qui n’allait pas être chiante au contraire. Puisqu’elle me tenait à cœur ! Et pour que je puisse détruire ces abominables créations de merde !

Je courais dans les couloirs à toute jambe, au milieu d’autres elfes qui se stoppaient pour me dévisager du regard tandis que je passais en trombe devant eux. Tout en les ignorants. Je ne fis qu’un signe de la main à l’un d’eu.

 

« Salut Roccia ! Comment vas-tu ? »

 

L’elfe sursautait, me rendant timidement au départ le signe de la main. Je l’avais juste croisé plusieurs fois avec Regen. Ils étaient de très bon ami de ce que m’avait dit Regen ! Cependant, il n’avait pas parlé même lorsque je l’avais salué. Apparemment il était un grand timide… Enfin bref !

On ne parlait pas de lui, on parlait du fait que je courais comme une folle dans le couloir, en retard à une réunion extrêmement importante !  J’ignorais si j’étais réellement ponctuelle, je n’étais pas le genre de fille et n’avais jamais été ce genre de personne dont on avait invité à des réunions ou des dîners quoi ! J’en étais de loin le cas et chez les voleurs, il n’y avait aucune réunion non plus. Donc, AFFAIRE REGLEE !  Je n’étais pas ponctuelle et je vous emmerde pour ça ! Je fais ce que je veux et je ne vais pas changer pour vos jolis petits yeux de sensibles qui s’attendaient à voir une héroïne parfaite, car NAN ! Je ne suis pas parfaite et encore moins une héroïne !

J’accélérai le pas vers le bâtiment pour monter les escaliers lorsque soudainement une silhouette, sortie de nulle part se dressa sur mon chemin. Mon pied glissa sur le sol dans la tentative de m’arrêter, mais il était trop tard avant que je m’écrase contre la dite personne. Bon. Cela devait arriver ! Bordel, j’avais vraiment besoin de ça pour me retarder ! Cependant, mon énervement se tassa bien vite. Mes yeux s’arrondirent, reconnaissant, dans qui exactement j’avais foncé.

 

« Ja…JADINA ?! » hurlais-je

 

ELLE N’A PAS DISPARU DE LA SURFACE D’ALYSIA ALORS !

Plus sérieusement,  une certaine joie explosa en moi, de la revoir enfin, après tant d’année. C’était l’une des seules que je n’avais pas revu depuis ce fameux jour… Mais je me rendis compte bien vite du pourquoi, alors que ses paupières s’ouvrirent, sur deux iris vert jade, totalement glaciale. .

 

« Kayla. » Dit-elle, simplement, sérieusement… Froidement

 

Je sursautais, tandis qu’elle se relevait, frottant ses nouveaux vêtements. Son regard… Il n’était plus remplit de cette sympathie d’autre fois,  de cette joie de vivre, de cet éclat…

Il était fermé, sombre, froid. Plus rien ne semblait y briller. Bon ok, je ne m’attendais pas à ce qu’elle saute de joie de la disparition de Danaël, surtout qu’elle l’aimait mais je veux dire… Gryf, Danaël était son meilleur ami mais il était resté aussi taquin, souriant… Et Débile. De même avec Razzia et Shimy qui avaient tous deux été ravies de me revoir de nouveau. Tout deux, avait continué à sourire.

Je ne vis pas l’ombre d’une joie sur le visage sombre de Jadina, qui me toisait. Je me relevais en frottant ma veste marron clair tout en lui jetant un regard nerveux.  C’en était presque que… Que je me doutais si c’était bien la même personne. Je me doutais qu’il y aurait du changement… Mais pas ainsi ! Et je devais dire que cela me faisait un certain choque en moi me rappelant très bien de son attitude ouverte et souriante juste dans la salle de Trésor. Je me demandais bien à cet instant, ce qu’elle pouvait ressentir en me voyant. Même si nous avions n’est pas eux réellement le temps de discuter… Mais cela n’avait pas été trop le moment non plus. Nous fixions pendant un moment, dans le silence avant que mes yeux ne se déplacent dans le décor, sentant un stress monter.

 

« Uh… Toi d’abord ! » Dis-je en tendant les doigts vers les escaliers.

 

L’ancienne princesse me fixa un court instant. Ses yeux allant de haut en bas. Avant d’hocher la tête et de s’y avancer avant moi. Je la suivis du regard, sous le choque. Même si c’était un grand mot, mais c’était le mieux qui correspondait à ce que je ressentais actuellement.

J’étais surprise et je ne comprenais pas pourquoi elle était aussi froide, bon okay si… Danaël. Toutefois, elle avait tant changé par rapport aux autres ou bien tout simplement –  Je n’avais pas eu le temps de bien connaître les anciens Légendaires etn e pouvais que juger sur le fait qu’ils étaient vraiment unis. Qu’ils ne s’étaient pas séparés malgré la situation. Personne n’avait abandonné Shimy lorsqu’ils avaient appris pour sa marque. Ils ont tous étés là. Je trouvais ça triste qu’ils aient perdu Danaël.

Car bon, je me l’avouais- Les Légendaires et moi, nous nous ne battions pas pour les mêmes raisons.

Ce que je voulais dire, je voulais me venger moi, eux aussi, mais pas la même personne. Ce qui était compréhensible, je n’avais pas connu grandement Danaël mais, j’aurais adoré le connaître plus si cette… Tragédie ne serait pas arrivée. Je soupirai, fermant les yeux et m’avançait derrière Jadina, accompagné d’un de ces gardes.

Et ouais, à Orchidia, ils avaient le luxe les veinards. Personnellement, ma vie dans un château ? POUARF ! Jamais je préférais mourir que de finir en robe et de se faire des faux compliments toute la journée à d’autre. ENNUYANT !  Bref, ce n’était pas le sujet, juste que je n’espérais pas apprendre que j’étais une princesse de froufrou égarée, car ma santé et mon honneur en prendrait un gros coup !  Et je vous interdisais de m’imaginer dans une robe rose à froufrou blanc si ce n’est que vous auriez mon poing dans la gueule.

Sur ces beaux mots, je suivis de Jadina durant qu’un court moment avant que nous arrivrions à une grande porte. L’ouvrant sans hésitation, elles donnaient sur une grande salle ronde, dont les murs étaient violets avec plusieurs tableaux accrochés à ces derniers. Une grande table ovale s’y trouvait au centre. Je fis vite fait une analyse des personnes déjà présentes.

Bien-sûr, il y avait Shamira, si sa fille était ponctuelle et froide, cette dernière était dix fois pire !

Les Fabuleux, Michi-Gan, Shaki et Toopie. Tout les trois étaient regroupés dans un coin, lançant un regard à l’entrée de Jadina, me remarquant par la suite. Ils ne cachèrent pas leurs surprises ou plutôt, ils ne le purent. Je leur fis un petit signe timide, ne sachant pas comment réagir. Ou plutôt, je ne savais même pas comment ils me considéraient.

 Une espèce de personne, humanoïde mais pas humain vue sa peau bleue et jaune, mais que je crois que cela était un Pyrannhis… Certains elfes m’en avaient parlé par-ci par-là.

Et bien-sûr et comme toujours, pourquoi ne pas inviter notre chère commandant rouquin préféré ! Ikaël. Nous nous dévisagions longuement du visage avant que je ne détourne le regard, les joues rougies par une certaine gêne.

Je savais qu’il savait ce que vous saviez tous. Phrase compliquée ? Ma torture avec Anathos bande d’abruti. Et juste être en présence de quelqu’un qui avait ce secret entre ses mains, me mettait mal à l’aise. Car autant je faisais confiance à Ténébris pour le garder en sécurité, autant lui,  moins. Ouais, vous l’aviez compris, jamais on sera copain lui et moi. Après toutefois… Si je devais avouer un truc qui n’allait pas – Je n’avais pas ma place au milieu de toutes ces personnes.

L’une était commandante dans le monde elfique, l’autre des Faucons d’Argent, trois autres étaient les Héros officiel d’Alysia… Et le mec avec les cheveux verts j’ignorais qui s’était enfaite. Et je m’en foutais.  Il n’y avait que réellement Jadina qui me consolait sur le fait qu’elle avait été bannie d’Orchidia suite à l’accident de Jovénia… Toutefois, elle restait une héroïne, une Légendaire tout de même ! Et moi, j’étais qu’une pauvre ancienne voleuse, qui  c’était déjà jeté à la mort à Anathos et qui donc n’avait rien d’autre à foutre que de recommencer ! Ouah, génial, applaudissez moi, la meilleure héroïne de tout les temps. Ouais.  Bref, je faisais quiche au milieu.

Je saluais tout du moins d’un hochement de tête tout le monde avant que je n’ose m’avancer dans la pièce, d’un pas timide avant de me poser contre le mur… Le ventre gargouillant de faim. Et merde.  Je regardais les alentours pour glisser ma main de ma poche pour en sortir une tartine que j’avais préparée ce matin et envelopper dans un tissu pour la protéger. Ce qui me valut certain regard, ce qui j’ignorais. Réunion ou pas, j’avais faim.

Je me mise à mordre dedans, savourant le goût de la confiture que j’avais mis dessus.  Toutefois, pendant que je mangeais, je ne pouvais pas m’empêcher de coller mon regard à Jadina. Cette dernière discutait déjà avec Shamira et Ikaël, lançant des regards à chacun de nous.

Juste à voir son regard froid, sans aucune émotion Elle n’était plus la Jadina que j’avais connu, il y a deux ans. Elle semblait fermée à toutes émotions de l’extérieur, comme pour s’en protéger. Elle ne semblait plus avoir aucune joie de vivre comme autrefois. Elle devait être sans doute partie en même temps que Danaël… Je trouvais cela tellement triste que je détournais le regard, mangeant ma tartine.

Je ne tenais pas à la prendre en pitié, mais je pense que ce sentiment est automatique. Donc autant cacher mon regard. Je soupirai entre deux bouchés. Anathos avait trop prit aux gens d’Alysia. Il avait juste donné la peur chez eux. Chez nous. Rien de plus. Il est temps que cela s’arrête. Mais avant, mangé !

Je continuais à dévoré ma tartine tandis que Shamira fit volte face de là où elle se trouvait, son regard rouge éclatant, tout aussi sérieux que chacun des autres, moi et… Cheveux verts. Non en vrai, c’était qui ? Peu importe. J’étais trop occupé à bouffer ma tartine tandis que lui ne faisait seulement tournée une pièce entres ses doigts. Je pense que nous devions faire pitier, mais je m’en foutais.  Je sursautais tout du moins lorsque la main de la capitaine des elfes, s’écrasèrentsur la table dans un bruit sourd qui surpris toute la salle. Je tournais la tête vers la commandante, la tartine entre les dents, mon regard expliquant tout.

 

« Qu’attendons-nous pour commencer la réunion ? »  Les Fabuleux se lancèrent un regard, approuvant les dires de l’elfe aux cheveux blonds.

– Il manque des personnes à l’appel » répondit Jadina sous le regard d’Ikaël, qui passait d’elle à moi.  Je l’écoutais sans prêter attention à ce dernier. « La réunion commencera lorsqu’ils seront présent »

 

 

Shamira grommela quelque chose d’inaudible de là où j’étais tandis qu’à coté, Mister cheveux verts souriait bêtement tout en lui jetant un regard. Mes sourcils se haussèrent, me stoppant dans ma dégustation. Des gens qui manquaient à l’appel ? Je ne semblais pas être la seule surprise… Nan sérieux, il y avait tout le monde. J’eue le bref espoir qu’il pourrait s’agir de Kel-Cha, le frère jumeau de Gryf qui avait finalement accepté de se joindre à cette guerre, mais je savais que cet espoir était trop fin pour être vrai.  C’était impossible qu’il change d’avis. La protection de Jaguarys était plus importante pour lui… Cela m’étonnerait que Monsieur veuille se joindre à nous. Malheureusement, alors que même eux, dépendaient de cette guerre. Jaguarys était qu’une excuse.

Oui je leur en voulais beaucoup, pas à Gryf, mais au peuple lui-même. Gryf avait eu raison sur le point qu’il n’aurait plus rien à protéger si nous venions à perdre face à Anathos, cela serait la fin du monde ! Simplement ça ! Donc bon, je ne pense pas quel la cité perdue de Jaguarys survivent à ça. Elle faisait encore partie d’Alysia, bien qu’extrêmement isolé et que beaucoup pensaient que Gryf était le dernier Jaguarian.

Moi c’était clair, j’étais la seule et dernière de ma « lignée » pour ne pas dire race. Si je venais d’une certaine lignée spéciale qui avait les mêmes pouvoirs que moi. Je ne les avais pas eux de nulle part ces derniers en tout cas !  J’avais bien héritée ça de quelqu’un… Tiens… Je réfléchissais à mon passé, cela faisait un moment. En faite, il faut juste que vous soyez là pour que ce soit le cas. Puisque vous aussi je suis sûr, bon fouineurs que vous étiez, vous vouliez savoir mon passé. Désolée ! Comme vous le saviez déjà même moi, ni personne dans cette salle pourrait répondre à une quelconque question sur mon passé !  C’est la vie ! Et donc si c’est la vie… C’EST DE LA MERDE !

Je fus interrompue dans mes pensées lorsque des voix s’élevèrent derrière les portes. Fortes, laissant imaginer une dispute, accompagnée de bruit de pas, qui s’élevaient petit à petit. Les personnes approchaient, en courant, pressés. Tous semblaient les avoir entendus, se tournant vers la porte en attendant qu’elles ne s’ouvrent. Sans doutes les retardataires que nous attendions tous. Ils avaient de quoi courir ! Ce n’était pas comme s’ils étaient en retard, nan à peine ! Nous aurions pû mourir dix fois en les attendant ! Bon ok, j’exagérais peut-être mais…. Fermez-là !

Les portes s’ouvrirent d’un grand coup, subitement, claquants contre le mur, faisant sursauté la plupart des personnes dans la salle. Quand à moi, mon regard s’agrandit, sous l’effet de la surprise, en reconnaissant ces silhouettes que je n’avais pourtant vu qu’une unique fois…

 

« Excusez nous de notre… »

 

La phrase de Mackenzie se coupait en plein milieu m’apercevant contre le mur, moi et mon regard méduser.  La tête du garçon, Daniel, apparu derrière elle. Il clignait plusieurs fois des yeux, ces derniers allant de moi à sa… Copine ? J’étais trop occupée à dévisager l’autre, dans le silence qui s’était soudainement installé dans la salle face à nous deux.

Mais-mais..MAIIIIIIIIIS !  J’eue un large sourire nerveux qui tremblait, serrant des dents assez fort pour croquer un bout de ma tartine qui tomba au sol sans un bruit tandis que nous continuions à se dévisager sous le regard incompréhensible des autres. Je tendis soudainement mon index dans sa direction, elle fit de même.

 

«  MAIS QU’EST-CE QUE TU FOUS LA ?! »

 

Nous avions hurlé en même temps avant qu’elle tape du pied, faisant voler la petite jupe verte qu’elle avait. Son regard  bicolore lançant des éclairs dans ma direction tandis que je serrais des dents pour pas envoyer ma botte à travers la pièce pour lui faire une marque rouge sur sa peau blanche !

 

« Vous vous connaissez ? »  demanda Jadina, les yeux remplit d’incompréhension

– J’aurais aimée jamais la croiser. » Marmonnais-je en détournant la tête, bras croisés.

– Je t’ais sauvé la vie ce jour-là,  la blonde ! »  Elle se tourna itvers Jadina, qui semblait… Désespérée ? « Princesse Jadina, j’peux savoir ce qu’elle fait là ?! »

– TU VAS ARRETE DE M’APPELER COMME CA AVANT QUE J’TECLATE LA TRONCHE ! Et j’peux retourner la question étant donné le danger que t’es !»

 

Elle rouvrit la bouche sur un cri silencieux.  Ses yeux lancèrent des éclairs tandis que nous nous défions toutes deux du regard, tout en oubliant le pourquoi nous étions-là. Toutefois, je pense que cela pouvait attendre pour parler de plan,  les escaliers derrière étaient le signe que je devais lui éclater la tronche dessus, à l’autre !  Rien que de la voir, elle me tapait sur le système !  Pourquoi donc m’expliqueriez-vous ? Euh… Elle avait quelque chose, quelque chose qui m’énervait chez elle. Comme cette manie de se croire supérieur et de m’appeler la blonde ?! GRAH ! Elle m’énervait tellement !  Elle pouvait ne pas se la fermer et arrêter de me dévisager comme si je sortais d’une foire. Bon, remarquez, je pourrais faire de même hein ! Mais… URGH ! J’en perdais mes mots tellement qu’elle m’énervait !

Nous nous échangions des éclairs avec les yeux, grimaçantes de colères, sous le regard médusés des autres. Surtout de Jadina. Elle semblait la connaître… Attendez !  C’était Jadina qui les avait fait venir ces boulets ?!  Je sais que je suis culoter de dire ça étant donné que Kayla dérivait de Calamitée mais-mais-mais… ! Laissez-moi réfléchir à mes mots ! MAIS !

Elle, elle avait faillit me planter et l’autre derrière elle, n’avait rien fait pour combattre Chara.

ALORS QU’IL AVAIT UNE EPEE !

C’ETAIT DES BOULETS ! Vous me ferrez pas changez pas d’avis les Fouines !

Ikaël soupira longuement, en fermant les yeux ce qui me fit tourner la tête dans sa direction. Ses paupières se rouvrirent. Il me fusilla du regard. POURQUOI MOI ?! HEIN ? Y’AVAIS PAS QUE MOI QUI VENAIT D’HURLER ! Elle avait cherché la merde en premier m’appelant la blonde !

Toutefois, il s’avançait, entre nous deux, sous mon regard noir. Il me désigna d’un signe de la main, son regard porté vers les nouveaux venus.

 

« Mackenzie, Daniel, voici Kayla, anciennement la Voleuse Oubliée. » Me présenta-t-il. Je croisai les bras, en soufflant du nez.  « Elle a décidé de nous prêter son aide durant la bataille, avec ses pouvoirs.»

« La Voleuse Oubliée ? »  Mackenzie clignait des yeux. Je la vis me juger de haut en bas. Je serrais des dents lorsque j’y vis de la déception. « C’est cette chose hurlante qui était la plus grande voleuse d’Alysia ? »

« JE VAIS T’ECLATER LA TRONCHE ! » Hurlais-je

 

Alors que j’allais me jeter sur elle, la main puissante d’Ikaël m’agrippait mon écharpe rouge,  me retenant sur place, mes pieds s’agitant dans le vide. J’entendis l’homme aux cheveux verts s’exclamer de rire, ignorant les regards noirs que les autres pouvaient lui jeter. Daniel s’écrasait la main sur son visage en soupirant avant de regarder Mackenzie qui souriait face à mon énervement.

JE-VAIS-LUI-FAIRE-BOUFFER-SON-SOURIRE ! Mais faudrait-il, que déjà Ikaël ait l’intention de me lâcher ! Tandis qu’à l’autre, j’vais lui faire bouffer son rire. Pourquoi se permettait-il ?! Il y avait rien de marrant !

Jadina intervint du coté de Mackenzie, plaquant sa main sur son visage l’obligeant à la faire reculer. Elle continuait tout du moins à me lancer un regard triomphant face à ma colère noir que grâce à Ikaël, je ne lui faisais pas goûter… Ou pas encore. Jadina me regardait avant de jeter un regard sombre à la jeune femme, dont le sourire s’effaçait en une fraction de seconde.

Et TOC ! Dans ta gueule, là tes calmer !

 

« Kayla, voilà Mackenzie et Daniel. » Présenta-t-elle à son tour. Je les fixais les sourcils froncés. « Ils sont les derniers représentant des Jade Noir. »

 

Ma colère s’envolait soudainement à cette mention. Une nouvelle chose, que je n’avais jamais entendu si bien, que la question qui suivit, me parût logique et simple.

 

« Les Jade Noir ? » Je penchais la tête, intriguée. « C’est quoi que ça ? 

 

C’est dès lors que je vis le sursaut chez les deux représentants, que je compris que ce n’était pas si logique que ça. Tout deux me fixèrent, surpris, perdu. Je les dévisageais en haussant doucement un sourcil. J’avais encore dit quoi là ?! J’avais rien dit du tout, j’avais juste demandé qui était quoi, là dedans. Je ne savais pas ce que c’était le « Jade Noir » !

Mon regard parcourut le reste de la troupe qui me regardait, surpris. Je compris en quelque seconde, que j’étais censée le savoir… Or, ce n’était pas du tout le cas. C’était un groupe ? Une race ? Je clignai des yeux, ne comprenant pas la situation. Mackenzie détournait doucement le regard, les yeux plissés dans ma direction. Nos iris se croisèrent. Il n’y avait pas une particulière haine, toutefois, le mien se détournait rapidement, gêner face à la situation.

C’était sûr que tous ici, savaient ce qu’était les Jades Noirs. Je semblais la seule greluche à pas le savoir. Et il était hors de question que je demande quelque chose aux deux de là-bas ! Même si… C’était intriguant. Beaucoup trop. Je n’avais jamais entendu parler de ça auparavant. Quoique ce soit, ils étaient si réputés que ça ? … Ouh-là. Voilà que je commençais à m’intéresser à eux, alors qu’ils ne méritaient ne serais-ce qu’une once de mon temps. Entre l’autre qui se permettait de critiquer qui ce et son compagnon… Je n’en savais rien, il était silencieux ! Effacé ! Il ne servait à rien !

Je me surprise de le fixer, les sourcils froncés. Ce qui me le fit remarquer ? Lorsque lui aussi, à son tour, il me dévisagea. Cependant, ce qui interrompu ce long, où seulement parlait nos sentiments dans nos iris, ce furent les mains de Shamira qui s’abattirent sur la table. Nous sursautions tous, mon regard se détournant du châtain. Je compris en croisant les iris écarlate, sévère de l’elfe blonde à mon encontre, que je devais me faire toute petite dès cet instant.

 

« Il suffit ! S’il y a un quelconque problème dans nos rangs, nous vous prierons d’arranger cela rapidement ! » S’exclama-t-elle, son regard allant des Jades Noirs à moi. Je me mordis la la langue. « Nous avons pas le droit à l’erreur face à Anathos, donc la discorde n’a pas sa place dans notre plan ! Est-ce clair ? »

 

Nous fixions tous en silence la capitaine. Personne n’osant dire quelque chose, ne pouvant qu’approuver silencieusement, d’un hochement de tête ses dires. C’était la seule chose qui me semblait possible à faire sur le moment, sachant bien qu’elle avait raison. Et de jeter un regard aux deux autres concernés, qui se concertèrent d’un simple regard, avant d’approuver aussi de la tête. Cependant, ils ne m’adressèrent pas un nouveau regard. Tant mieux quelque part. Même si les dire de Shamira étaient vrais, il n’était pas question que je fasse copain copain avec eux. Les ignorer était une meilleure solution.

Voyant notre réaction à chacun et le silence réponde à ses paroles, l’elfe poursuivit.

 

« Bien. Puisque nous sommes tous d’accord… La réunion peut commencer. »

 

Toutefois, je ne pouvais empêcher de couleur un autre regard dans la direction du duo… Mon esprit, ne pouvant se détacher de cette question.

C’était quoi les Jades Noirs ?

•••

Lorsque la réunion fut finie, le soleil était très bas. Au crépuscule. C’était ce que je constatais, mes yeux lever vers le ciel orangé. Je m’étirais dans un bâillement. Je devais avouer que… C’était chiant. Les réunions l’étaient toujours. Je savais déjà mon rôle depuis longtemps, mais il était important de savoir tout le plan d’attaque à mes yeux… Même si je devais avouer que j’avais perdu le fil lorsque ça avait commencé à parler de clé elfique, d’explosif et tout le bordel.

Je n’avais que réagit au plan proposer par Jadina, de la part de Ténébris… Soit de se faire prendre par les Infernaux. Le but étant d’attirer Anathos et son CastleWar, au lieu prévu pour la grande bataille. J’avais été la seule à réellement réagir, mon effroi n’ayant sans doute pas échappé à personne dans la pièce. Cependant… Je n’avais pas été capable de dire quoique soit. De m’opposer à ce plan, déjà mis en route à l’heure qu’il était. J’avais l’impression de me dévoiler moi-même, face à ce que j’avais pu vivre. Pas sous les yeux de Jadina, des autres personnes, avec qui j’allais me battre. J’étais restée silencieuse et je m’en sentais lâche quelque part. Même si je savais que cela faisait parti du plan, qu’elle avait acceptée elle-même de se livrer à Anathos…  J’espérais seulement que ce n’était pas moi qui lui aurais donné cette idée. Qu’elle irait bien et surtout – Qu’elle ne vivrait pas le même enfer enfer que j’avais pu vivre.  J’eue pour seule reflexe, de frotter mes mains entres elles. Mon regard se promenant vers le ciel orangé du crépuscule…  Je soupirai, me mettant en marche, pour oubliée cet affreux souvenir qui reviendra bien assez tôt malheureusement.

Quoiqu’il en soit, je devais voir Jadina et lui poser des questions. A y réfléchir, ce n’était pas possible de disparaître comme ça pendant 2 ans, sans aucune nouvelle… Ou peut-être que si ? Le problème était que je n’osais à peine lui adresser la parole. J’avais l’impression qu’elle était une autre personne. Bon après je sais que je me répète, mais ouais… Quand l’amour de ta vie est mort, on ne doit pas s’en foutre des masses. Et donc de garder la joie de vivre après ça était compliqué… Mais… Même avec ça j’avais le pressentiment que c’était quelqu’un d’autre. Qu’il ne restait même pas une petite once de l’ancienne Jadina. Qu’elle avait été remplacée d’une quelconque manière !

Je soupirai jetant un regard vers le bâtiment où nous étions. Je la remarquai trop tard descendant l’escalier accompagnée d’un garde. J’eue une once d’hésitation avant de renoncer. Pour une fois, je décidais de ne rien dire et de m’occuper de mon cul.  Pour une fois, c’était un miracle ! Même si en réalité, je savais que lui poser ces questions, seraient inutiles. Ce n’était pas mes affaires quelques parts. Comme je ne pouvais la comprendre. Et puis bon j’avais autre chose à faire comme peut être vous résumer où j’étais dans cette bataille…

Dans les airs !

Et ouais vous avez bien entendu ! Je combattrais dans le ciel, aux cotés des Piranhis et des machines spécialement conçus pour cette bataille de Sabledoray, du Prince Halan. Dont autant se l’avouer entre nous, le sourire charmeur et sale con, m’avait donné plus d’une fois l’envie de lui en mettre une dans le visage. BREF ! Oublions. Je me battrais à ces côtés dans tout les cas. C’était Shamira qui m’avait proposé cette place. J’avais été surprise d’entendre de sa bouche que mes entraînements avec Regen étaient intéressants. Déjà de savoir qu’elle s’en tenait au courant était une autre surprise, mais passons !  Cela avait été surprennent mais flatteur, que j’avais bien-sûr accepté. Sachant bien à quoi je me frotterais – Aux Vulturs sans aucun doute. Même si… J’aurais voulu faire plus. C’est ce que j’avais pensé en fixant Jadina, avant de détourner le regard. Toutefois, c’était déjà bien suffisant. C’était la seule chose que je pouvais faire et je le savais, mais c’était suffisant. C’est tout ce que je pouvais me dire.

… Je suis sur que vous devez vous en questionnez sur les deux coincés, non ?

Ils étaient restés dans la salle à la fin de la réunion. Cependant, leurs yeux sur moi, s’étaient fait sentir. Je n’avais pas pu faire semblant de les ignorer. Toutefois, aucune colère ne se dégageait de leurs iris lorsque j’avais croisé leurs regards… Plus… De la curiosité.

Je m’arrêtai songeuse, le doigt en dessous de mon nez. Je réfléchissais, me remémorant leurs réactions lors de ma question à ce sujet. Il était clair que dans la salle de Réunion, tous connaissaient ces « Jades Noirs ». Ou même dans Alysia et que donc qu’à cause de mon amnésie, sans aucun doute, je ne connaissais plus cette organisation… Groupe… Famille ? ARGH ! J’en savais rien moi ! Ne posez pas la question ! Je suis celle au courant de rien !… Comme toujours en faite.

Mes dents grincèrent entres elles. Déjà… POURQUOI je réfléchissais à ce sujet ?! Pourquoi je m’intéressais à eux ?!  Rien que de penser à eux, j’avais une grosse envie de meurtre. Mackenzie particulièrement, elle m’énervait tellement !  Avec ses airs supérieurs et à me traiter de blonde… Bon ok je l’étais mais… Elle n’avait aucune raison de m’appeler comme ça ! Toutefois, elle apparemment en avait une bonne ! Car madame m’aurait sauvé la vie. Pfff.

Et osez dire qu’elle s’attendait à autre chose pour la Voleuse Oubliée. Qu’elle honte de sa part. Il n’y avait personne d’autre que moi pour tenir parfaitement ce titre ! Pour être ou avoir été la meilleure voleuse d’Alysia ! Elle, elle avait quoi avant hein ?! Je n’en savais rien en vrai. Et honnêtement, peut-être une vie plus honnête que la mienne… J’espère.

Car, sans avoir de la mauvaise fois jusqu’au bout, cette histoire de Jade Noir m’intriguait vraiment. Je me demandais de quoi cela pouvait-il s’agir. Bah ! Ca ne servait à rien d’y réfléchir pour l’instant. Je devais rejoindre Regen… POUR MANGER ! Oui je pense qu’à bouffer car C’EST LA VIIIIIIE ! Hé ! Laissez-moi délirer quelque instant je vous prie ! Ce n’est pas souvent que vous devez me voir avec une bonne humeur et pas avec mon caractère à chier ! En plus mon ventre gargouillait et l’idée de retrouver Regen pour pouvoir changer de sujet, me ferait des plus grands biens !

 

« Hé ! »

 

Je me stoppai net lorsque cette voix retentit dans mes projets. Mon regard noir, se tournais vers Mackenzie, dont j’avais reconnue sa voix désagréable. Se dressant là, les mains sur les hanches, ses iris bicolores ne me lâchèrent pas. Le vent soufflait, agitant le foulard vert clair qu’elle avait attaché autour de sa tête.  Son regard n’était plus guère aimable que le mien puis-je dire ! Si tout à l’heure, je disais que de penser à elle et à son… Ami, me donnait des envies de meurtres…

Dites vous que là c’était pire ! Donc ce que je fis ? Après avoir roulé des yeux vers le ciel, je me remis en route. J’avais autre chose à faire sincèrement. L’idée de perdre du temps avec elle, m’exaspérait déjà. Il était plus préférable que je m’en aille retrouver Regen !  Cela serait sans doute plus intéressant que de rester avec cette énergumène et perdre mon temps !

 

« C’est vrai que tu es amnésique ? »

Sa question était brusque. Sans pincette. Si bien, que l’énervement prit le dessus. JE faisais volte face, dans sa direction, les sourcils froncés. Ne pouvant empêcher, la colère de crisper les traits de mon visage.

 

« Si je l’étais, ça te rapporterais quoi ?! » Sifflais-je, entre les dents.

– Cela expliquerait pourquoi quelqu’un comme toi, n’a jamais entendu parler des Jades Noirs. » Rappliquait-elle, croisant les bras contre sa poitrine.

 

Malgré la colère, mon regard s’agrandit de stupeur. Bon il était clair que si je n’aurais pas été amnésique, je serais ce que c’est, ces « Jades Noirs ». Toutefois, la fureur en moi ne semblait pas se vouloir se taire, malgré toute la curiosité que j’avais. Je crois à mon tour les bras, me tournant vers elle, le visage toujours aussi grave.

 

« Je peux savoir qui te l’as dit ? »

-Le Commandant Ikaël. »  Je claquais ma langue sur mon palet alors que la Jade Noir poursuivit les paupières closes. « Ta question était vraiment  une surprise. Il a répondu lorsque j’ai demandé à la Princesse Jadina, comment c’était possible que tu ne nous connaisses pas. »

 

Ce sale renard trop roux. Il n’en perdait pas une. Ce n’était pas la pire chose qu’il pouvait révéler à mon sujet, mais ce n’était pas le meilleur non plus. C’était mes affaires, mais il avait semblé l’oublier, mais ce qui est fait, était fait. Je pouvais changer quoi ? Et surtout – Qu’est-ce que cela lui apportait à l’autre de savoir ça ? Je me demandais bien à quoi elle pouvait penser. Oui je ne connaissais pas les Jades Noirs, oui j’étais amnésique, mais après ? Si c’était juste pour faire cette remarque, autant qu’elle s’en aille et qu’elle me foute la paix. Cela ne m’apportait rien du tout, comme je perdais mon temps dans cette discussion, qui ne semblait plus se poursuivre.

 Toutefois, lorsque j’allais faire volte, au même moment, Mackenzie rouvrit les yeux. Son unique iris mauve, semblait briller un court instant, dans l’obscurité tombante. J’eue un mouvement de recule, face au sérieux qui l’habitait. Aucune haine, ne semblait se dégager d’elle, seulement… Une froideur profonde, dont je n’arrivais pas à déceler si elle était bonne ou mauvaise, de m’y confronter.

 

« Tu veux savoir ce qu’est les Jades Noirs ? »

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━ ☆ ━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

Fiction © Little Myo/Précy
Les Légendaires © Patrick Sobral
Gif © Little Myo

Encore 61 chapitres encore à corriger… MAIS YOLO on garde la motivation même si ça doit me prendre une bonne partie de ma vie ! On ne perd pas espoir !
(Le gif va beaucoup trop avec ce que je dis… Et ce qui reconnaisse – Oui je suis tombée au combat face à cette série. Mais avec plaisir.)

Comme… Woh. Ce chapitre corrigé a mis plus de temps à sortir car mes aïeux, je pensais pas avoir autant à modifier… Comme je me suis permise de réécrire et rajouter certains dialogues, qui… Manquaient ENORMEMENT dans la première partie-
Genre, pourquoi je les avait pas fait ? C’était quoi que ça ? Une immense flemme face à ce chapitre transitoire ?
En tout cas je le trouve bien mieux comme ça à présent ! Vous trouvez pas ? 😉

En tout cas, j’espère que vous avez bien profité de ce nouveau chapitre corrigé ! Moi j’ai pris beaucoup de plaisir à le relire et à rajouter les deux trois détails et ces quelques lignes de dialogues ! J’espère vous retrouvez bientôt pour la suite de ce LONG CORRIGER, on est pas au bout de notre aventure, mais la bataille finale pointe le bout de son nez, elle !
En espérant que vous serez présent pour ça !

En tout cas merci de lire Oublié ! A bientôt ! 

Aucun commentaire

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !