Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

Pour Vaincre Anathos (ch.8)

fleurdejade

Posté par fleurdejade, le 01 octobre 2021


5 commentaires

Alysia. Astria. Anathos. Le dernier A est à craindre plus que tout car il est de retour. L'histoire de Shimy, une victime parmi d'autre durant le cycle d'Anathos.

Le Feu.

Il me brûle, me dévore, me carbonise, mais fait tout fondre. Il fait fondre mon désespoir, mon angoisse, ma tristesse, toutes ces émotions, cachées en moi depuis qu’Anathos est de retour. Il fait tout fondre. Tout sauf la colère. Je me noie dans un océan brûlant, dans un véritable incendie, qui carbonise mes barrières intérieures les unes après les autres. Je disparais, piégée dans les flammes. Le feu, tel un oiseau de proie, fait brûler toute ma raison. Mais, perdue dans ce désert bouillant, je ne parvint pas à lutter. Je sais que sur mon corps, le feu brûle, mais ses flammes paraissent factices face à la tempête qui fait rage dans ma tête. J’ai perdu tout le contrôle. D’ailleurs, l’ai-je eu un moment ? Depuis que j’ai laissé libre court à l’incendie, je ne maîtrise plus rien. Je n’ai jamais eu le contrôle. Je lutte, mais je n’en ai plus la force. Le feu, indomptable brûle en moi et finira par tout carboniser. Je me raccroche tant que je peux, mais, je ne tarde pas à sombrer dans l’ incendie tumultueux.

– Shimy ! Shimy, tu m’entends ? Shimy !

Non. Enfin, oui, mais non. J’entends, mais je perçois à peine le sens.

– Shimy, réponds-moi !

Ma langue a perdu tous ses muscles. Désolée !

– Shimy ! Bouges, si tu es consciente !

Ça, je peux le faire. Enfin, je crois. Un doigt. Je peux le faire !

– Shimy ! Shimy ! Restes avec moi ! Je t’en prie ! Shimy !

Le reste disparaît dans le brouillard. Au moins, la chaleur étouffante est repartie.

Non. Elle est encore là. Elle se rapproche par éclairs. Je ne sait même pas si je rêve, ou si c’est la réalité. Je m’en moque. Je suffoque, j’étouffe, et personne ne s’en rend compte. Je brûle vive. Seule.

– Alors ? Comment va-t’elle ?

– Pour le moment, elle dort. Nous avons soigné ses brûlures, d’ailleurs, elles étaient déjà presque toutes guéries. Soit elle est précoce en matière de maîtrise du feu, bien qu’elle soit encore novice, soit…

– Oui. Je sais.

De quoi parlent-elles ? Ou plutôt, de qui parlent-elles ? De moi ?

– Et comment va Regen ?

– Elle a veillé toute la nuit, elle ne voulait pas dormir sans s’être assurée que son amie allait bien.

– Et où est-elle ?

– Dans sa chambre. Elle m’a demandé de la réveiller si Shimy se reprenait conscience.

Hé ! Je suis réveillée ! Allez chercher Regen ! Je dois lui parler !

– Tout de même, Madame la Directrice, c’est une chance que Regen est eu le bon réflexe de venir me chercher, au moment où Shimy s’est enflammée !

– C’est surtout une chance qu’elle soit restée près de ma porte. Sans elle, mon bureau prenait feu.

– En effet.

– …

– Nous avons eu très peur, vous savez.

– Je sais.

– Elle est restée inconsciente très longtemps.

– Oui.

– La seule fois où elle s’est réveillée, Regen était à ses côtés.

– Ah oui ?

– Oui. Elle lui a parlé, et Shimy l’a entendu, mais ne lui a pas répondu. Elle ne pouvait pas.

– Pourquoi donc ?

– Elle était trop faible.

Non ! Je ne suis pas faible ! Je refuse que quiconque pense cela de moi !

– Shimy ? Tu es réveillée ?

Oui ! Je suis réveillée ! Oui !

– Shimy ? Réponds-moi !

– Mhh…

– Diane ! Va réveiller Regen !

– Je… Oui ! Oui Madame, j’y vais !

– Shimy ! Hé, Shimy réponds- moi ! Shimy !

J’ouvre discrètement les yeux. Madame le Directrice… Mais bien sûr… Pour que vous puissiez à nouveau me harceler ? Dans vos rêves ! Non, à ce point, je préfère encore faire semblant de dormir !

– Shimy, je sais très bien que tu es réveillée.

Bon… Mon plan tombe à l’eau. Tant pis.

– Mhh… Je… Mhh…

– Bien sûr, bien sûr, j’oubliais. Tiens, avale.

Le liquide froid coule sur ma langue inerte. Il réveille doucement mes cordes vocales, et retire cette impression de chaud ardent, qui persistait dans ma bouche.

– Bien. Et comment te sens tu, à présent ?

J’ouvre la bouche, pour répondre, mais je suis coupée par une intervention. C’est Regen. Ses cheveux sont ébouriffés, et des cernes immenses pendent sous ses yeux. Juste à ses côtés se trouve Diane, l’infirmière. Elle aussi a l’air éreintée. Mon regard se tourne ensuite vers Shyska. Ses ongles sont presque inexistants, tant elle les a rongés, et elle s’est passé tant de fois la main dans les cheveux, qu’ils sont tout décoiffés. Je ne l’avait jamais vue dans un tel état d’inquiétude.

– Shimy… Nous devons… discuter.

– Oui, je réponds, heureuse et surprise de voir que ma voix fonctionne à nouveau, Nous devons discuter.

5 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. Bonjour ! Je ne sais pas pourquoi, je n’aime pas des masses ce chapitre. J’espère, en revanche, qu’à vous, il plaira ! Bonne lecture !
    fleurdejade

  2. ouah j’adore comment tu écrit , tu pourrais me citer au prochain chapitre ? Bon, dès que j’ai du temps je lit les chapitre d’avant ça a l’air vraiment passionnant wouha

  3. Merci beaucoup ! Et bien sûr que tu pourra être citée ! Merci encore !

  4. J’aime beaucoup ! On a vraiment l’impression d’être dans la conscience de shimy ! Je ne suis pas experte, mais j’ai un doute sur la mise en page…
    En tout cas j’aime bien l’idée et la note d’humour dans ton texte !

  5. Merci beaucoup ! Quel est le problème avec la mise en page ? Quoi qu’il est soit, merci !