Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Sortie du prochain tome dans :
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
logo-legendaires-resistance

Traces [Récit d’une Alysienne] — Partie 2

TCXXIV

Posté par TCXXIV, le 15 juillet 2016


11 commentaires

Une trace. C'est cela que je souhaite laisser. Je veux laisser une trace de mon passage, de ma vie sur Alysia. Je m'appelle Legfanenn, et ceci est mon histoire.

Je n’étais chez les Protecs que depuis un an et demi lorsque l’accident Jovénia se produisit. Il me fallut six mois environ pour m’habituer à la vie des Protecs, six mois à en découvrir le rôle et six mois pour découvrir combien les Protecs étaient…. Lamentables.

Alors, vous y comprenez plus rien : « – Comment les gardes du corps de la famille royale peuvent être lamentables ? » Et bien tout simplement : tous les ex-gardes qui avaient raté leur admission, tous ceux qui n’étaient pas pris, en gros le rebus des soldats se retrouvaient chez les Protecs. Il y avait un examen où on devait se battre, un pour tester nos connaissances, mais les réponses ne changeaient pas ; il suffisait d’apprendre les réponses et les parades de combat pour être admis. Ridicule, et les Protecs ne passaient plus pour l’élite des soldats, mais pour un groupe d’incapables qui était la risée des soldats royaux « normaux ».

Bien consciente qu’il fallait changer cela, car à la moindre attaque les autres ne sauraient pas réagir et protéger la reine Adeyrid et le roi Kinder, je profitais du statut des Protecs, pouvoir voir la reine Adeyrid à tout moment. Quelques minutes plus tard, j’étais dans son salon de réception. M’agenouillant devant elle, je lui demandais :

« – Majesté, j’ai depuis peu intrégré le rang des Prote… Du Corps des Protecteurs de la Famille Royale, et j’y ai remarqué à ma grande surprise que…

– Ce sont des incapables idiots imbus d’eux-même ?? dit- elle en terminant ma phrase.

– Je… Je ne l’aurai pas formulé ainsi mais..oui, effectivement. C’est tout juste s’ils savent se servir de leurs armes…

– J’en ai conscience, mais… Je ne peux rien.

– Vous… Vous êtes leur reine !!!! Vous pourriez sûrement faire quelque chose et..

– Moi non. Je n’ai ni le temps ni les connaissances en matière de combat pour cela. Mais j’ai entendu dire beaucoup de bien d’un autre Protec – oui, moi aussi je vous nomme ainsi – qui pourrait sans doute faire bouger les choses et redorer l’insigne de ton groupe.

– Quelle est cette personne ? Il faut que je la rencontre !!!!! dis-je toute excitée

– Mais tu la connaît déjà : c’est de toi que je parle.

Mes yeux s’ouvrent grand comme…comme…laissez tomber. Moi ?! Chargée de restructurer les Protecs ?!? Sérieux ??!!? Mais la reine Adeyrid termina de me convaincre lorsqu’elle me donna une lettre cachetée qui me donnait carte blanche pour remodeler mon ordre… Je l’attrape, bafouille un – Merci beaucoup votre Majesté, me relève en panique et sors rapidement de la pièce.

Mais peu de temps après, l’angoisse me submerge, comment tout recréer ? Comment faire avec des incapables une troupe de soldats d’élites respectés, courageux, enviés et qui savent se battre ??? Je n’avais qu’une vingtaine d’années, et je devais, devant les Protecs vétérans (et minables mais bon), leur dire – Allez dégagez, vous êtes des pas doués barrez vous c’est l’heure de la relève place aux jeunes qui sont doués et qui savent faire quelque chose. Dur. Mais il faut que je le fasse, et pour cela je suis allée demander conseil à un soldat du Bataillon Expéditionnaire avec qui j’avais combattu, un homme du nom de Lémio.

Lémio était tout à fait d’accord avec Adeyrid concernant les Protecs, mais il avait bien compris que je n’allais pas y arriver seule. Alors il me dit :  » – A ton avis, que faudrait-il faire pour tout changer ?

– Euh… Virer tous les Protecs, refaire de nouvelles épreuves de sélection, monter le niveau des épreuves et des examens, suivre un entraînement régulier et compliqué,…euh….

– Ok, t’as tout ce qui faut pour réussir, il te reste un truc à faire : appliquer tes décisions !!! »

Sur ce, il me planta là, me laissant seule avec mes pensées.

En rentrant dans ma chambre pour réfléchir, quelqu’un toque à la porte :

Toc, toc…. – Entrez !!!! Je vois apparaître dans l’encadrement de la porte un garçon portant la tenue des soldats « normaux ». En l’observant, je reconnais Dailkoor (comme quoi je suis pas la seule à avoir un prénom chelou…), un type assez sympa et hyper doué au combat.

« – Salut Legfanenn !! Ça va ???? dit-il rapidement

– Toi tu veux me demander quelque chose. Qu’est-ce-qu’il y a ?

– J’ai entendu dire qu’Adeyrid t’a chargé d’améliorer les Protecs. C’est vrai ????

Alors que j’acquieçais de la tête, il me dit qu’il serait intéressé d’en faire partie si j’améliorai tout. Et me confia qu’il ne serait pas le seul à venir, que beaucoup d’autres viendraient mais qu’ils n’ont pas envie de se taper la honte. Et là, je compris qu’il fallait que je le fasse. Que les autres devaient pouvoir faire ce qui leur plaisait sans qu’ils en aient honte. Qu’ils puissent faire partie des Protecs sans paraître ridicules et incapables. Et je me levais.

Dix minutes plus tard, je me retrouvais devant la salle commune des Protecs. Tout les mots que j’avais échangé, toutes mes pensées, angoisses, peurs me revinrent dans la tête. M’efforçant de les chasser de mon esprit, je pris une grande inspiration.

Et j’entrais dans la salle.

11 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. Ouaiiiiiis, trop biieeeennn !
    -koi ? Naaaaaaan, je l’ai jamais lut auparavant

    • ^^ merci quand même !

      T’as remarqué qu’il y a pas de smiley Artémus d’ailleurs ?

      • Cjomptais faire la remarque sur le livre d’or, c’est de la discrimination !

          • Tu me fend la poire Little Myo . ZUT y a pas le smiley qui se roule de rire.

  2. Trop bien ! j’ai hâte de voir la suite !

    • Merci !

  3. C’est trop Cool !

    • Merci !

  4. Trop cool

    • Merci 🙂