Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

Une Vie Elfique Chapitre 40 : Démons

AlShimy2000

Posté par AlShimy2000, le 18 septembre 2021


7 commentaires

Désolé pour le long retard mais le combat entre Libran et Kogan risque d'être sanglant *rire psychopathe*

À Lovinah….

 

Libran, le chef des Ultima, s’opposait à une assemblée de neuf personnes, liées de près ou de loin à Orchidia et à la reine Invidia. Dans cette assemblée, on y retrouvait son père, Akamio ainsi que le tuteur de ce dernier, Luzwë et son mari, le juge Razzia, tout comme ses quatre enfants : Darkhell, Elysio, Jadina et Ténébris. Les derniers à la constituer étaient les jumeaux, Kalandre et Asterion.

Tous les autres, ennemis ou alliés étaient immobilisés, comme Invidia.

« – C’est quand vous voulez ! » déclara Libran, les regardant de haut, Genesis en main et un rictus mauvais au coin des lèvres.

Cependant, ils ne s’élancèrent pas tous en même temps mais un par un :

Libran avait figé les pieds à toute la famille d’Invidia. Seul Luzwë pouvait bouger.

Seul, Luzwë courut jusqu’à Libran et créa une flamme noire et bleue qu’il lança sur le chef, qui la trancha horizontalement. Le sorcier renvoya plusieurs attaques, qui n’effleurèrent que l’Ultima, avant qu’il n’envoit Luzwë au tapis, en le projetant sur le mur.

Son vêtement fut déchiré et son dos eut plusieurs coupures saignantes. L’ami de Narmaci serra les dents pour vaincre la douleur de son dos et, également, dans son bras droit qui semblait être brisé.

Quand ce fut Halan qui attaqua Libran, après avoir pu bouger et courir, Luzwë fut immobilisé comme tout le monde.

Le prince de Sabledoray sauta en l’air, fit un salto et fit un geste vers le sol avec son sceptre lunaire qui brûla l’épaule gauche à Libran.

Halan continua avec sa rapière mais ne toucha pas Libran, contrant tous les coups avec Genesis.

Lassé, il enfonça l’épée dorée dans une des jambes à Halan, qui s’effondra à terre avant d’être repoussé derrière son adversaire puis fut immobilisé, comme Luzwë.

Apparemment, quand une personne avait finit de combattre Libran, et qu’il l’avait projeté quelque part, elle finissait comme tout les autres, entourée d’un halo blanc, immobilisé.

« – Je pensais qu’on m’opposerait plus de résistance que ça… Je suis déçu je dois dire.

-Facile à dire, vous faites du un contre un ! Et vous nous surpassez en force et magie ! cria Ténébris.

-Calme toi, Téné. la calma Jadina, ayant peur pour sa petite sœur.

-Non !

-Ténébris !

-Jadina, arrête. Elle a raison. dit Darkhell, se rangeant du côté de sa sœur cadette.

-Hein ? Papa, dit quelque chose !

-Jadina, nous ne pourrons pas le battre un par un, écoute nous. plaida le juge Razzia. Je pense que c’est le seul moyen de sauver ta mère, et avant tout, ma femme !! »

Une première depuis très longtemps, il avait dit qu’Invidia était sa femme et non la reine ou la mère de ses quatre enfants. Ces derniers savaient désormais qu’il était prêt à tout.

« – Très bien. À vrai dire, j’y avais pensé mais j’avais peur qu’il ne nous achève dès maintenant… avoua Jadina, en regardant Halan, souffrant.

-Jadina ! Ne dis pas des sottises ! Nous ne mourrons pas ! cria Elysio.

-Je dis ce que je pensais ! Maintenant, Libran, faites votre choix !

-De toute façon, nous ne pourrons pas vous contredire. précisa Asterion.

-Très bien, vous avez quatre minutes top chrono avant que nous ne continuions comme avant. » décida le chef, en tapant dans ses mains.

Un sablier géant de sables rouges apparut et commença à se vider. Pas le temps pour se mettre d’accord sur une stratégie, les Orchidiens attaquèrent au feeling.

Akamio combattait Libran, presque au corps à corps avec sa lance, suivi par Jadina et Asterion. Pendant ce temps, Darkhell et Elysio fusionnaient leurs magies quand Ténébris et Kalandre essayaient frapper l’Ultima avec leurs dagues.

Malheureusement, leur adversaire était bien plus rapide que n’importe lequel d’entre eux. Il contenait Akamio ainsi que Jadina et une sorte de bouclier semblait le protéger des attaques magiques des jumeaux aux cheveux noirs comme la nuit.

Seules Kalandre et Ténébris avaient une chance mais Libran était sur ses gardes pendant que le temps, inexorablement, passait.

Jadina sembla soudain avoir un éclair de génie et regarda Darkhell, qui comprit. La princesse commença à prendre Asterion à part.

« – Elysio ! Il faut envoyer toute notre puissance pour que Akamio puisse contenir les coups et que Jadina avec son bâton-aigle, l’assomme, soutenu par Asterion. De derrière, avec leurs dagues, les filles pourront frapper fatalement Libran. Père viendra combler l’attaque avec ses poings. Asterion et Akamio les suivront. Les quatre minutes seront bientôt passées, c’est le moment ou jamais !

-Bien ! Compris ! Je vais transmettre le plan à Kalandre. Jadina et Akamio sont au courant ? demanda Elysio.

-Oui, j’ai eu cette idée avec elle, on peut dire. »

Le sorcier blanc ne parla pas mais ferma les yeux, pendant que ses mains créaient une sphère blanche extrêmement puissante.

« – Kalandre ! Tu m’entends ?

-Elysio ? Qu’y a-t-il ?

-Jadina et Darkhell ont eu une idée. Nous allons étourdir Libran. Quand ce sera fait, dans la seconde qui suivra, attaquez-le, avec Ténébris et mon père, de toutes vos forces.

-Bien ! »

Quand les deux frères jumeaux eurent chargé et fusionné les deux sphères de couleurs opposées, ils l’envoyèrent sur Libran qui, dont le bouclier ne contint qu’une petite partie de l’énergie, trébucha alors qu’Akamio repoussa son épée et que Jadina envoya une grosse décharge verte, accompagnée par l’épée de jade d’Asterion.

Le chef s’était tombé à la renverse si Ténébris et Kalandre, ayant couru pour se donner de la vitesse, le frappèrent au dos, où deux longues traces devinrent rouges puis se mirent à saigner.

Razzia sauta également et gifla fortement Libran. Du sang commença à perler de ses lèvres, rendant son sourire encore plus diabolique.

Libran entra dans une colère noire et repoussa tout le monde.

Les deux détentrices de petites épées se firent éjectées sur le mur puis immobilisées, comme Elysio, Jadina, Akamio, Razzia et Darkhell. Seul Asterion put encore bouger, après s’être remis du choc.

Kalandre eut un caillou qui s’enfonça dans son ventre et Razzia saignait au front et au bras avec lequel il avait encaissé le coup.

Même s’il n’en n’avait pas l’air, le juge était solide, musclé et très résistant.

« – Bien, je vous ai laissé du temps. Il est écoulé, désormais, vous n’êtes plus que six. Les deux jeunes femmes là-bas, n’auront pas leurs attaques solos. Mais bon, je suppose que c’est préférable pour elles. À toi à présent, Asterion. »

Asterion avait du sang sur toute sa main gauche, reprit et tendit son épée avec sa main droite. Ses longs cheveux noirs étaient pleins de poussière et cela leur donnait un aspect argenté.

Il était calme et droit mais ses yeux bleus trahissaient son envie d’en découdre rapidement.

D’un coup, il bondit sur Libran qui se mit en garde mais Asterion fut plus rapide, il changea la direction de son arme et toucha la cuisse du grand blond.

Il s’affaissa d’un coup, sous le choc. Son sang gicla sur la tunique claire de son assaillant.

« – Maudit sois tu ! Mortel de pacotille ! Hors de mon chemin ! » cria l’Ultima.

Il foudroya le jumeau de Kalandre du regard et tenta en vain de le blesser sérieusement. Il n’écopait que d’entailles saignantes.

« Ne fais pas quelque chose d’insensé Asterion, fais attention à toi… » pensa Kalandre, immobilisée.

Malheureusement, il ne sembla pas l’entendre car il recula, chargea une attaque, qui fit son arme luminescente puis repartit sur Libran, prêt à l’assassiner de sa main pour laver son honneur, semblerait-il.

Un choc dans un grand boum retentit et un nuage de poussière vint les dissimuler aux yeux de tout le monde. Sans qu’ils s’y attendent, Asterion fut expulsé contre une paroi vacillante, une traînée de son sang le suivant. Quand il heurta les pierres, elles cédèrent sous son poids et il se retrouva enfouit sous les ruines.

Libran réapparut enragé, une lueur verte autour de lui. En regardant de plus prêt, sa jambe et son ventre, touché par la dernière attaque de l’ancien convalescent, étaient, apparemment, en train de guérir.

« C’est donc cela le pouvoir de guérison de l’épée de Libran, Genesis… » en déduit Jadina.

« – Les jumeaux ! En piste ! Montrez-moi ce que vous savez faire ensemble !! » hurla le chef de cet endroit.

Jadina, Akamio et Razzia virent Elysio et Darkhell avancer vers leur ennemi. Malgré Genesis, il semblait néanmoins affaibli.

Darkhell prit la rapière d’Halan, qu’il avait laissé tomber dans sa chute pendant qu’Elysio contrait les coups de Libran avec son bâton contenant la pierre magique bleue.

« – Bats toi ! »

Il semblait à bout de nerf et voulait plus que tout en découdre avec les Orchidiens.

Cependant, Elysio se poussa et son jumeau prit la relève avec brio.

Avant d’être initié à la magie par Luzwë, il avait, tout comme son frère, appris l’art du combat à l’épée. Il avait dû stopper cet art pour se consacrer à la magie mais Elysio avait voulu que son frère continue à s’exercer. Luzwë avait également dit qu’il fallait continuer car la magie ne ferait pas tout.

Il bloqua les attaques de Libran avec succès. Elysio, pendant ce temps, mettait toute sa magie dans sa pierre bleue.

Par la suite, les deux princes alternèrent ces deux rôles.

Au bout de trois échanges, ils réculèrent et propulsèrent le morceau de pierre sur Libran qui explosa. En revanche, ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’était que l’explosion reviendrait sur eux. Darkhell lâcha la rapière pour tenter de se protéger mais il n’eut pas le temps. Le chef fut sonné mais les jumeaux furent K-O.

Cette fois-ci, le frère de Larsen ne perdit pas de temps, il laissa Jadina libre de ses mouvements, il ne l’a laissa pas aller vers lui et l’attaqua directement.

La princesse tomba à terre mais créa une mini décharge de jade avec son bâton-aigle pour se sauver et être prête au combat.

Avec la poussière occasionnée par le jade et Libran, Jadina, entourée d’une aura verte et sable, ressemblait à une guerrière : regard vert assassin, natte noire dans le vent, longue épée dans son étui de cuir, accroché à son dos et son bâton mystique dans sa main.

Libran frappa de toutes ses forces mais Jadina arrêta le coup avant de répliquer. C’était un langage des armes puissant.

Jadina réussit à toucher le biceps, la hanche et la cheville au frère à Kogan. Mais ce dernier coupa la peau matte et trancha les veines royales dans le bras et l’épaule droite et la repoussa en toucha son ventre.

Les habits de la fiancée d’Halan étaient déchirés par endroit et couverts de sang.

La tunique de Libran était recouverte de plusieurs sangs différents. Ceux Jadina, Asterion, Razzia, Akamio, Halan et le sien se mélangeaient.

Il crut s’être débarrassé de l’adolescente quand elle se releva, métamorphosée.

Désormais, ses veines resortaient, vertes comme le jade, d’ailleurs, il voulait littéralement dans son corps. Elle avait fusionné avec le bâton.

Jadina récupéra le cristal bleu et le mélangea à une sphère de jade, qu’elle venait de former à partir d’un rien.

La puissance augmenta et elle accompagna son attaque jusqu’à sa cible qui se créa un bouclier vert et doré.

La princesse de jade envoya l’attaque qui dit reculer Libran de quelques pas mais, hélas, son bouclier heurta et traversa Jadina qui s’écroula à terre. Elle cracha du sang vert.

Mais si cette dernière était K-O, le jade ne semblait pas en avoir fini. Un casque avec des plumes jaunes, une cape et surtout de la puissance apparurent. Elle parlait également avec une voix différente :

« – Libran, rends-toi.

-Tu as bien du cran jeune fille et je sens la puissance et la noirceur en toi. Rejoins mon clan, rejoins les Ultima, rejoins moi. sourit l’interlocuteur.

-Jadina !! Reprends toi ! Reprends le dessus sur ta part d’ombre ! C’est le jade qui amplifie ce que tu penses et tes émotions ! Ce n’est pas toi qui parle ! cria Invidia, que tout le monde avait oublié, depuis le plafond, dans sa cage de métal.

-Maman !? »

Cela eut l’effet d’un électrochoc sur la jeune femme. Le casque et la cape disparurent mais son sang resta vert.

Libran en profita pour la poignarder par derrière. Elle s’écroula, les côtes ensanglantées.

Pour faire taire Invidia, le chef avait fait apparaître un bâillon rouge autour de sa bouche.

« – Père Razzia, c’est à vous. »

Le juge se leva et lui fit face, droit. Il récupéra ensuite l’épée de Jadina et attendit, en garde, l’épée lui coupant le visage en deux.

« – Quand vous voulez.

-Je commence à vous apprécier. » ria Libran.

Il avança néanmoins prudemment vers le roi actuel et un duel d’escrime débuta.

Razzia avait de la force et repoussait bien Genesis, pourtant d’origine magique, ancienne et sacrée.

Il avait bien réfléchi avant de prendre l’épée de Jadina et non celle d’Halan, qui se serait sûrement brisée. Cet homme était plein de réflexion et faisait donc un bon juge.

Il parvint même à toucher l’épaule à son adversaire mais écopa d’une longue entaille dans son bras.

Il tenta alors le tout pour le tout : après avoir balancé l’arme de sa fille, il frappa Libran au visage, qui devint rouge et enflé, puis enchaîna avec des prises de karaté.

Toutes les personnes pouvant le voir étaient émerveillées, il était fort, consciencieux, intelligent, doux, puissant, rapide et souple.

Luzwë pria et Invidia avait les larmes aux yeux. Cela faisait de nombreuses années qu’elle n’avait pas vu son mari comme cela. Elle aurait préféré le voir en train de faire ça pour entraîner ses enfants.

En effet, il y a des dizaines d’années, il était champion de karaté. C’était le meilleur. Il avait rencontré Invidia grâce à ce sport et le lui avait même enseigné. Mais hélas, il s’était fracturé un bras, une jambe et un fémur alors qu’Invidia était enceinte de Darkhell et Elysio, pendant le gouvernement d’Akamio. C’était d’ailleurs lui qui avait contacté Luzwë pour le soigner. Depuis ce jour, il avait abandonné tout les sports et était parti en étude de droit pour aider au mieux la future reine.

Et cela, Razzia le savait quand il avait tenté ses prises. Pour l’instant, il n’avait pas fléchi mais ça n’allait pas tarder, il en était persuadé. Il avait également aperçu que Luzwë espérait pour lui et qu’Invidia avait peur pour lui.

Il testa de faire son ancienne prise fétiche, qui marchait à tous les coups, par le passé : il prit impulsion sur sa jambe gauche et tourna sur lui-même en frappant simultanément Libran qui tomba au sol, et là, un craquement retenti.

La cheville et la jambe de Razzia se brisèrent en deux mais il ne cria pas, il souffrit en silence puis tomba au sol mais son poignet fléchi sous son poids. Des larmes de douleur perlèrent sous ses yeux bruns. Invidia gémit et se débattu pour le rejoindre mais la cage était plus puissante.

L’Ultima repoussa violemment Razzia et fit face à Akamio.

« – Tu es le dernier vieillard. Je dois dire que vous êtes une famille de fou.

-Si moi je suis un vieux, tu es quoi toi ? De la poussière ? Je vais te mettre la raclée, prépare toi !

-J’ai hâte de te voir à l’œuvre. »

Akamio fit apparaître sa lance en repoussant sa queue de cheval, et dans ses yeux bleus, il avait l’envie de se battre.

Il commença par sauter et enfoncer avec vitesse son arme dans le sol, ce qui obligea Libran à s’élever. Il profita de ce moment pour prendre impulsion sur ses mollets et lui mettre un coup de pied horizontal dans la face.

Le chef essuya le sang de sa bouche avec le revers de sa manche puis reparti en balançant son arme.

Le duel d’armes était violent et rapide. Les deux ayant de la magie dans le sang ou presque, leurs vitesses étaient accélérées, tel qu’il était difficile de suivre tout les mouvements des deux adversaires. Les habits et les chevelures fouettaient l’air.

Akamio réussit tout de même à ralentir Libran en lui entaillant le bras tenant Genesis.

Cependant, l’Ultima se recula, ce qui insista l’Orchidien à se protéger, et il se métamorphosa : une armure dorée l’enveloppa. Il avait un casque avec des cornes, des ailes et une armure sur son torse, ses bras et jambes. Tout était de la même couleur. Ses yeux devinrent noirs avec deux iris jaunes.

Il s’envola et attaqua avec puissance Akamio qui eut du mal à suivre ses mouvements et à les contrer, quant à sa lance, elle se fragilisait.

Libran frappa violemment Akamio qui souffrait et peinait à reprendre son arme correctement.

« – Papaaa !! Attention ! » cria Invidia, à l’attention de son père, Akamio.

Ce dernier la regarda dans les yeux et Invidia comprit, il allait mourir.

Libran l’avait torturé mais pas achevé. Le sorcier avait du sang plein le visage. Ses armes étaient amochés et son torse était découvert, ses vêtements étant déchirés. Une de ses jambes fléchissait et l’autre semblait tout aussi fragile.

« – Finissons en. » dit simplement Libran, rangeant Genesis dans son fourreau intégré à l’armure..

Il se baissa et saisit la lance des ténèbres, tombée à terre puis la pointa sur celui qu’il avait blessé gravement.

« – Adieu. Merci d’avoir été mon maître Luzwë, Razzia prend bien soin de ma fille et de vos enfants. Invidia, ma chère fille, prend bien soin de toi. Je t’aime. Adieu.

-Très émouvant. » dit Libran avant de tendre l’arme.

Akamio regardait le plafond quand l’acte se produit : Libran transpercé la poitrine du sorcier avec sa propre arme. Une sourire barrait son visage euphorique. Il ne prit même pas la peine de retirer la lance.

Akamio tomba à terre, sa lance enfoncée dans son ventre. Le sang giclait et coulait abondamment.

Libran ria ouvertement mais ce fut de courte de durée, un énorme bouclier jaune avec des formes géométriques l’avait propulsé sur le mur d’en face.

C’était la magie de Kogan, qui avait réussi à sortir de l’emprise de son frère. Tout le monde fut libéré et la famille du sorcier se précipita à ses côtés.

« – Akamio ! Tenez bon ! cria Razzia.

-Non… Laissez-moi partir.

-Luzwë, résonne-le !

-Non. Il a raison et c’est son choix. dit le sorcier.

-Tu vas laisser mourir ton apprenti ?! cria Ténébris.

-J’ai déjà vu mon maître mourir… Mon amie Xayah également. Mais je ne ferais rien, car comme les deux avant lui, il accepte sa mort.

-Oh… souffla Asterion.

-Mon… seul re…gret est d’êt… re parti loin de… vous… annonça difficilement Akamio.

-Père… Papa, je t’aime. pleura Invidia, la tête de son père sur ses genoux.

-Luzwë… tu sais… ce… que… tu… dois… faire… Adieu. termina le sorcier.

-Oui, je le ferais. Adieu. »

Quand Akamio rendu l’âme, sa lance se désintégra, étant une part de lui.

Invidia et Luzwë pleurèrent sa mort, comme Razzia, Darkhell et Elysio. Toutes les personnes étaient tristes mais ne pleuraient pas.

Mais comme une ombre, Sha-Vannah approcha à ras le sol et fusionna avec Invidia dans les cris étouffés de celle-ci.

« – Bravo Sha. » félicita Cavaderon.

Le jaguarian se tenait avec le reste des Ultima. Invidia, ou plutôt Sha-Vannah, avança vers son maître.

La famille d’Orchidia se précipita vers leur reine mais Kogan les stoppa :

« – Ce n’est pas Invidia ! Revenez ici !

-Qu’est-ce que tu dis vieux fou ?!

-C’est la jaguarianne fantôme qui contrôle ce corps, un peu comme Démogar avec Fleur.

-Écoutez le pour une fois. dit Libran, en se relèvent des décombres avec Eternity et Raven, sûrement plus par peur de finir comme Despedra que par loyauté. À présent, Kogan, c’est toi contre moi, ici et maintenant ! »

Libran, toujours dans son armure procurée par Genesis, fonça sur Kogan qui se défendit avec Ténébris, l’épée du mal.

Kogan, malgré lui, fit également apparaître son armure, aussi jaune et identique que celle de son frère.

Le combat fut rude, à terre et dans les airs. On aurait dit deux démons jaunes avec une épée, des ailes et une queue chacun. Ils volèrent si vite qu’un nuage de poussière se leva.

Avec leur violence, des débris de plafond tombaient sur les alliés, se protégeant comme ils le pouvaient. Et cela, le chef des Fantasticos l’avait remarqué.

Il créa donc un énorme bouclier, se mit entre le sol et le plafond puis leva son cercle de magie orange qui plaqua Libran sur les pierres du haut puis le bouclier redescendit et se colla au sol avec une vitesse surhumaine faisant disparaître tous les alliés et blessant ou projettant tout les Ultima, Invidia comprit mais sans Despedra, dont le corps était parti avec les alliés et Samaël, contre les murs.

Par la suite, Kogan rapetissa le bouclier et disparut.

« – Kogan !! Sois maudit !! » hurla de rage Libran.

 

À suivre…

AlShimy2000

7 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. Voilà un chapitre assez sanglant

    @moshii @jadina-30 @ombre-bleue @capucineg900 @petitefleur
    Laissez moi un petit commentaire

  2. Cc alors juste j’ai beaucoup trop aimé je croit que là chuis fin éblouie vrm t’a trop de talent toi t’est pareil que les orchidiens tu le fait pas au feeling mais au talent mais ce moment sa m’a trop tuée
    « Pas le temps pour se mettre d’accord sur une stratégie, les Orchidiens attaquèrent au feeling. »
    sinon les scène sanglante vrm
    « Lassé, il enfonça l’épée dorée dans une des jambes à Halan, qui s’effondra à terre avant d’être repoussé derrière son adversaire puis fut immobilisé, comme Luzwë. »
    « Libran en profita pour la poignarder par derrière. Elle s’écroula, les côtes ensanglantées. »
    et t’exagère pour Akamio vrm j’ai presque pleurer pauvre Invidia et vrm Luzwë t’abuse tu le laisse mourrir comme sa bon après il meure en héros
    « – Adieu. Merci d’avoir été mon maître Luzwë, Razzia prend bien soin de ma fille et de vos enfants. Invidia, ma chère fille, prend bien soin de toi. Je t’aime. Adieu. »
    « Akamio regardait le plafond quand l’acte se produit : Libran transpercé la poitrine du sorcier avec sa propre arme. Une sourire barrait son visage euphorique. Il ne prit même pas la peine de retirer la lance. »

    et sinon j’ai pas compris là :
    « il voulait littéralement dans son corps. Elle avait fusionné avec le bâton. »
    et sinon rien a dire c’est PARFAIT

    • Oui c’est vrai que c’est sanglant mais bon, c’est pas grave, il fallait bien un peu beaucoup d’action et pour y croire, faut des souffrances
      Et tu as pleuré pour Akamio, je suis à la fois content et désolé.
      Content car j’ai bien réussi à retranscrire la scène avec l’émotion mais désolé de t’avoir fait pleurer x)
      Et sinon, c’est le correcteur automatique, je voulais mettre : d’ailleurs, il ÉTAIT littéralement dans son corps.
      Merci de l’avoir remarqué aha
      Et sinon, ça me touche toujours autant tes commentaires

      • C’est vraiment super comme d’abitude

        • Merciii beaucoup ça me fait trop plaisir !

      • Bah justement c le talent fin t’a réussi a me faire pleurer moi derrière mon écran c incroyable t trop fort pti Al vrm trop fort mais nn cet épisodes et vrm MAGIQUE Sinon Merciiiiiii pour mes commentaires mais a chaque fois tes chapitres me touche donc c normale que je te rende ‘appareil

        • Alors je suis content x)
          Mais franchement, ça me va droit au cœur