Bandeau - Les légendaires
Les légendaires
Legendaires Missions
Les légendaires - Saga
Les légendaires - Parodia
Les légendaires - Origines
Les légendaires - Les chroniques de Darkhell
logo légendaires stories
Sortie du prochain tome dans :
logo-legendaires-resistance

Une Vie Elfique Chapitre 41 : Armis

AlShimy2000

Posté par AlShimy2000, le 26 septembre 2021


5 commentaires

Après encore de longs jours d'attente, voici ce nouveau chapitre...!

Sur Astria…

 

Shimy progressait à travers les bois, entre les arbres et mes racines, toujours suivie de ses quatre fidèles amis : l’intelligente Asuna, le courageux Gryf, le loyal Shiyi et l’intrépide Allena.

« – Tu vois le bout ? demanda Allena.

-Je sens qu’on approche, je dirais dans, mmh, environ une demi heure.

-J’arrive pas croire. Nous allons voir la mythique Calibur ! J’ai tellement hâte ! s’enthousiasma Asuna.

-Calme toi Asuna. dit Shiyi.

-Je suis calme.

-Ah oui ? se moqua Gryf.

-Bon, on peut repartir ?

-On te suit Shimy. » déclara Allena.

Effectivement, ils marchèrent presque une demi-heure avant d’arriver devant un ancien chemin sillonnant dans la forêt, des rayons de soleil pénétrant les feuilles des nombreux arbres rangés en ligne.

« – Quelque chose me dit qu’on arrive… marmonna Asuna.

-Allons voir. » décréta Shimy.

Ils avancèrent prudemment, les mains sur leurs armes. Quand ils furent au bout de l’allée, une clairière s’ouvrit. Sur les côtés, en cercle, des arbres avaient poussés et leurs branches feuillues se rejoignaient presque au centre. D’ailleurs, au au milieu, pile sous le puits de lumière, il y avait un socle gris et mousseux, avec une épée dedans. Calibur.

Allena et Gryf restèrent derrière pour surveiller la porte pendant que Shiyi et Asuna accompagnaient Shimy vers la roche.

Avant que la fille de Shamira ne saisisse la manche, Asuna lut l’inscription sur le devant.

« – C’est juste écrit Calibur l’épée sacrée. Et une date. Sûrement celle de sa conception, soit il y a environ mille ans. Je la pensais plus vieille je dois dire.

-C’est il y a mille ans aussi que le trio fait des trois frères Kogan, Libran et Larsen s’est confronté à leur dernier ennemi commun. rappela Gryf.

-C’était un mage. ajouta Shiyi.

-Il me semble avoir entendu que Libran et Larsen s’étaient fait séduire par une femme. C’est pour ça qu’ils se sont entretués. continua Allena.

-Vous pensez que Calibur a pu être créé par le mage ? Ou par l’un des trois frères ?

-Nan Gryf. Kogan et Libran n’ont jamais créé Calibur. Le mage en revanche, je ne sais pas. dit Shimy.

-Dites, Kogan et Libran n’ont pas eu Genesis et Ténébris après ce fameux combat ? Il me semble aussi que Larsen a eu sa rapière magique également. demanda Asuna.

-Je sais pas du tout. s’excusa Allena.

-Pas grave…

-On n’aura qu’à demander à Kogan. Mais pourquoi tu veux savoir ça Asuna ?

-Bah, Shimy, peut-être que Calibur peut détruire Genesis, Ténébris et leurs pouvoirs ! Mais bon, concentrons-nous sur Calibur pour l’instant !

-Tu as raison ! »

Shimy eut juste le temps de poser son index blanc sur l’épée noire qu’une forme noire et vêtue repoussa les trois adolescents au sol.

Quand elle se retourna, son arc bandé et sa chevelure noire attachée en une natte, ils découvrirent une jeune femme ayant la vingtaine, qui les transperça de son regard uniquement blanc.

« – Armis ? » balbutia Shimy.

 

Autre part, sur Astria…

 

Les six esprits de Shimy libres essayaient toujours de libérer leurs amis fidèles et gardiens de Shimy.

« – Mais c’est impossible… marmonna Aeris.

-Oui…

-Mais Fulgur ! On ne peut pas arrêter maintenant ! cria Illa.

-Illa, comprends nous, c’est impossible. dit Icy.

-Rien n’est impossible… continua pourtant l’esprit de la végétation.

-Icy, je ne pense pas que ce soit impossible. Cependant, c’est hors de notre portée magique, Illa. » argumenta Terra.

Illa s’assit au sol, ses cheveux tombant sur son visage et ses yeux verts. Cependant, elle ne semblait pas s’avouer vaincue et sortit sa lance, qu’elle planta dans le dôme, qui ne céda, évidemment pas.

À l’intérieur, les gardiens aussi cherchaient un moyen de sortir. Darvos, l’esprit d’Illa, créait des plantes carnivores mais le dôme les grillait.

Pendant ce temps, Fumeseck, le phoenix d’Ignis, volait pour trouver une échappatoire dans les airs.

Oceani et Nokys creusaient dans l’herbe et dans la terre pour essayer de contourner la barrière.

Une boule de lumière bleue dans la gueule, Oceani le dragon blanc et bleu, creusa et disparut sous le regard du colosse de terre.

« – Oceani ? » appela Nokys quand ce dernier ne répondit plus.

BOUM

Ce choc ébranla le sol, les feuilles de l’arbre bougèrent et Oceani ressortit, affaibli.

« – Bon, bah, le dôme fait bien tout le tour…

-Oceani à l’air affaibli… J’espère que le dôme ne leur prend pas d’énergie magique voire vitale. pria Icy, de l’autre côté du dôme, où les gardiens ne pouvaient l’entendre.

-On l’espère tous… fit Terra.

-Au moins, nous pourrons aider Shimy. positiva Fulgur.

-Bah oui, mais non. dit Illa.

-Qu’est-ce que tu veux dire ? demanda Fulgur.

-Je pense que ce que Illa veut dire, c’est que si c’était nous cinq qui étions à l’intérieur, nous aurions pu nous échapper grâce à nos pouvoirs de téléportation. Tu vois ? Enfin, c’est ce que je pense… expliqua Acqua.

-Oui, c’est ça et donc, nous n’aurions aucun souci. approuva Illa.

-De toute façon, nous sommes à l’extérieur donc bon… marmonna Icy.

-Emmpff ! gémit Aeris, jusque-là muette.

-Qu’est-ce qu’il y a ? s’empressa de demander sa jumelle.

-Je sais pas si tu as senti Terra ou vous trois, mais c’est comme si quelque chose s’était éveillé… Shimy nous appelle, allons-y ! cria Aeris, par la suite.

-Armis ? interrogea Illa.

-Je ne sais pas. Mais je pense. » ajouta ensuite Icy.

Suite à cette conversation, elles disparurent toutes sans laisser de traces.

 

Repère des Alchemia…

 

La hutte des Alchemia était vide, le vent faisait frémir les branches et les feuilles des arbres environnants, tout comme l’herbe verte, puis, comme si une fusée allait se poser en plein sur la hutte, un violent vent éloignait tout de la cabane et un portail orange de déploya.

Toutes les personnes et silhouettes englobées par les boucliers dorés de Kogan pour fuir le repère des Ultima arrivèrent pour se poser sur le sol humide, excepté le chef des opérations.

Celui-ci arriva au-dessus d’eux, dans son armure, en volant avec ses ailes, Ténébris en main.

« – Tout le monde va bien ? » demanda-t-il.

Mais évidemment, tout n’allait pas bien. Certes tous les prisonniers étaient libérés mais Invidia était possédée par Sha-Vannah et d’après les Mages, elle était morte, après tous les efforts déployés par la famille d’Orchidia, jusqu’à la métamorphose aux risques vitaux de Jadina.

Shakra avait été lacéré par Démogar et ses jumelles étaient entre la vie et la mort à cause des pouvoirs de Fleur, qui se sentait coupable jusqu’au bout des doigts.

Despedra s’était presque suicidée pour sauver son fils, Samaël, ainsi que Shun-day, Barbara, Darkhell, Ténébris et Halan.

Razzia s’était brisé les os des jambes et des jambes en affrontant Libran, et suite à cela, ses blessures et faiblesses remontant à plus de vingt ans en arrière, refirent surface, douloureusement.

Et pour finir, c’était Akamio qui mourut, en demandant à Luzwë de donner quelque chose à sa famille. Il s’était fait transpercer par sa propre lance, de la main de Libran, heureux.

« – Que toutes les personnes encore debout et ayant des compétences en médecine aident les personnes en ayant besoin ! La magie est également requise ! cria Narmaci.

-Que toutes les personnes ayant des blessures superficielles passeront après ! Aidez les personnes ne pouvant bouger ! Ne laissez personne seul ! » continua Luzwë.

Les deux sorciers gérèrent extrêmement bien la situation, bien plus que Kogan en tout cas, qui s’était retiré dans la hutte de Xayah.

« – Hé ho ! Kogan vient aider ! Ne te caches pas ! » cria Luzwë.

Le sorcier aux cheveux de jais venait de frapper à la porte de bois et le chef des Fantasticos ne vint pas.

« – Luzwë ! Razzia a besoin de toi !

-J’arrive Narmaci dans deux minutes, le temps d’aller chercher le professeur cadavre !

-Calme toi enfin, il vient d’affronter son frère maléfique…

-Et il vient d’envoyer des camarades à la mort et d’autres sont gravement blessés alors il va venir !

-TU SAIS CE QU’IL TE DIT LE CADAVRE ?!

-NON ET JE M’EN CONTREFICHE ! VIENS AIDER NOS CAMARADES ! PRENDS TA PART DE RESPONSABILITÉ LÀ-DEDANS ! » hurla le sorcier.

Tous les bruits aux alentours s’étaient éteints et tous fixaient Luzwë, le premier à tenir terre à Kogan, qui était le chef des opérations.

Par ailleurs, un orage avait éclaté et tout s’humidifiait et cela n’aidait guère les soigneurs du jour.

« – Il faut les mettre à l’abri ! cria Shun-day.

-Mais on ne peut pas les bouger ! répondit Darkhell.

-On fait quoi alors ? demanda Ténébris.

-Narmaci ! Avec moi ! s’écria Luzwë.

-Ça marche ! Elysio, Darkhell, Asterion, Jadina, Shun-day ! Nous allons créer un dôme avec nos magies combinées, donnez un peu de la votre pour solidifier ! ordonna Narmaci.

-Bonne idée ! se contenta de dire Darkhell.

-Je vais lui donner une vertu énergisante pour accélérer les guérisons ! proposa la Galina.

-Et avec notre jade, avec Asterion, nous allons lui donner une forme plus rigide ! affirma Jadina.

-Oui, et le jade donnera de la puissance à l’énergie de Shun ! optimisa Asterion.

-Et un peu de lumière solaire, ça ne peut pas faire de mal ! ajouta Elysio.

-Maintenant ! » cria Luzwë, pour la coordination.

Chacun donna un peu de ses pouvoirs, qui s’assemblèrent pour toutes les vertus des différentes magies.

Autre part, voir cela, c’est-à-dire toutes ces personnes soudées et synchronisées pour le meilleur des autres faisait chaud au cœur des blessés, surtout durant ce moment sombre et pluvieux.

Un grand dôme vert translucide se forma, avec des sortes de lumières chauffantes diffusant de l’énergie et éloignant les mauvaises choses et pensées.

Par la suite, Razzia fut pris en charge par Luzwë, qui lui ressouda le gros des os fracturés ou brisés, soutenu majoritairement par Elysio et Ténébris.

Pendant ce temps, la Galina Shun-day optimisa au mieux avec Asterion et Jadina ses énergies pour sauver Bakaras et Barakas, dont les énergies vitales diminuaient rapidement à vue d’œil, et Barbara les hydratait avec son grimoire. Fleur de Foudre, se prenant pour la coupable de leurs états se sentait obligée de rester vers les jumelles de la défunte Shakra.

Kalandre soignait les blessures plus mineurs comme celles de Shamira, qui avait une longue coupure sur son mollet, quand elle s’effondra au sol.

« – Kalandre ! Samaël ! » héla la Capitaine Elfique.

L’orphelin maudit se précipita à ses côtés pour soutenir la jumelle d’Asterion, Shamira ne pouvant bouger avec sa immobilisée.

Regen, Lionfeu et Darkhell accoururent et l’elfe découvrit une pierre pointue plantée à moitié dans le dos de la prophète. Darkhell endormi la jeune femme avec une potion apportée par Albedo, faite à base de plantes médicinales, beaucoup utilisées dans son école de Gardiens de la Pierre Lunaire. Darkhell et Regen ôtèrent le rocher et évitèrent l’hémorragie.

Venti finit donc de soigner les plaies de Shamira.

Dans un coin, assises, Toopie raconta à sa sœur, Sheyla, la mort de leur père, le Général Ikaël, tué par Libran dans le palais royal de Larbos.

Dans la hutte, Kogan faisait on ne sait quoi mais valait mieux qu’il ne croise pas la route Luzwë, vu la colère de ce dernier.

Au centre et à l’extérieur de la maison en bois, Ignis avait mis le feu à une tour de bâton de bois dans la cheminée, propageant une douce odeur de feu mais surtout une bonne chaleur.

Albedo s’était donc assis auprès du feu, en compagnie de Galatée, Lómelune-Di, Eugeo, Cherylad et Solaris.

Les deux cousines parlaient de cette quête hors du commun pendant que les autres discutaient et faisaient connaissance, enfin surtout Albedo et Lómelune-Di qui n’en n’avaient pas eu l’occasion.

Et surveillés par Albedo du coin de l’œil, néanmoins sans les trahir, Lomion et Liam, assis sur une branche haute d’un arbre, un peu loin des autres et de leurs oreilles traînantes.

Le petit couple ne parlait presque pas et observait le ciel obscurci par les nuages, alors qu’ils étaient en fin d’après-midi.

« – Lomion ?

-Hum ?

-J’aime beaucoup tes yeux vert émeraude, ils reflètent la vie… complimenta Liam.

-Merci… »

C’était un moment tendre mais gênant.

Un peu plus loin, sur Tortoga, Albion, Venti, Shyska et Roccia faisaient le dîner pour se remettre de ces émotions, avec le livre de recettes de Shyzika.

Ignis était sur un arbre et regardait le soleil légèrement caché. Elle voulait aller aider ses sœurs mais elle ne le pouvait pas, étant donné que personne ne savait où elles se trouvaient. D’autant plus qu’elle n’arrivait pas à communiquer avec Fumeseck, leur lien psychique bloqué par une force et un pouvoir inconnus.

Situation similaire pour Eartho, le géant de terre, vis à vis de Terra.

« – On va bien les rejoindre Ignis, ne t’en fais pas… marmonna Eartho.

-Mais je veux être utile ! J’en ai marre d’être sur la touche et de ne pas être utile…

-Mais, ce n’est pas de ta faute, ni celle de tes sœurs ou des gardiens. D’ailleurs, si tu es ici, c’est parce que tu as aidé Kogan à faire sortir le plus de personnes d’Orchidia, tu t’es battue pour notre cause ! Tu as donné plein de précieux conseils et informations à Shimy pour tous nous sauver. Ne l’oublie pas ! énuméra le gardien.

-Et grâce à cela, Shakra, Akamio et Despedra sont morts ! Et Icy m’avait laissé sur la touche dans le dôme de Celysmia !

-Tu sais que c’était la seule chose à faire…

-Peut-être mais je continue de croire qu’il y avait une autre alternative ! Armis, Luna et Solis doivent connaître les secrets du royaume de Celysmia ! s’entêta Ignis.

-Solis et Luna sont quelque part mais on ne sait où, ni comment elles ont échappé au sort de Calibur et d’Armis. D’ailleurs, elle, on ne sait pas ce qu’il lui est arrivé !

-Si tu le… AARGH ! hurla-t-elle soudainement.

-Ignis ! Tout va bien !? s’inquiétèrent Eartho et les personnes près du feu.

-C’est un… appel de… Shimy…! » dit l’esprit du feu, la respiration coupée.

Personne n’eut le temps de dire quelque chose qu’elle s’était volatilisée.

 

Sur Astria…

 

Les cinq amis étaient stupéfaits, une femme et son arc bandé devant les yeux.

« – Bonjour Shimy, je t’attendais.

-Vous êtes bien Armis ? demanda timidement l’elfe.

-C’est bien moi, la gardienne de Calibur depuis le fameux jour, il y a cent ans et, évidemment, la sœur aînée de tes esprits. répondit-elle d’une voix assez peu aiguë.

-Nous avons besoin de Calibur, s’il te plaît, elle ne doit pas tomber dans les mains de la Fraternité Ultima ! supplia Shimy, soutenue par ses amis.

-Laisse moi rire ! Libran a mis des centaines d’années avant de la trouver, il y a cent ans ! Il ne pourra pas la retrouver en seulement un siècle ! ricana Armis.

-Mais, et pourquoi ? Il est déjà venu. répliqua Asuna.

-Le sanctuaire de Calibur ne s’ouvre pas à tout le monde, il faut une carte, que l’on trouve dans un unique grimoire !

-C’est celui que vous avez lu la veille où vos sœurs ont subi le charme des esprits ! comprit Gryf.

-En effet.

-Mais comment avez-vous fait pour le trouver ? interrogea Shiyi, perplexe.

-Deux créatures, divines selon elles, sont venues me trouver et elles m’ont donné la carte pour trouver le grimoire et m’ont dit d’aller chercher Calibur, avec une mystérieuse prophétie. Et elle parlait de toi, Shimy. ajouta Armis.

-De moi ?

-Oui, et donc, j’ai découvert plus tard que Libran savait que j’allais chercher le grimoire et il nous a suivi, moi et les filles, c’est pour cela qu’il a trouvé Calibur. Mais je l’ai repoussé.

-Et d’après la prophétie, vous saviez que vous deviez métamorphoser vos sœurs ? demanda Allena.

-Tout à fait.

-Donc cela veut dire que vous saviez que Libran était à vos trousses ? conclut Asuna.

-Oui, voilà pourquoi j’ai voulu partir seule mais c’était déjà écrit qu’elles deviendraient des esprits. finit Armis.

-Mais tu as fait quoi pendant cent ans ? s’interrogea Shimy.

-J’ai pu décortiquer le grimoire de A à Z, me déplacer et vous aider. Notamment avec mon aide pendant la bataille de Larbos, quand j’ai envoyé une flèche à votre ennemi, ou tout simplement quand je vous ai fait la prophétie de la bataille de Larbos, ainsi que les flashs de votre futur dans cette quête. Je suis presque un être divin, en ayant des ailes, Calibur, des pouvoirs avec un grimoire et le pouvoir de divination, cependant pas assez développé. énuméra la centenaire.

-C’est toi tout ça ?! s’étonnèrent les cinq elfes.

-Bien sûr que oui. Et ma voix, vous l’aviez reconnu car elle ressemble légèrement à la tienne Shimy. Et je savais que ça jouerait pour vous convaincre d’aller à Larbos.

-Tout était pensé, à ce que je vois. déclara une voix féminine.

-Icy ?!

-Et à aucun moment tu ne nous as prévenu ! cria Aeris.

-Les sœurs…

-Silence ! » lâcha Acqua.

À peine ces mots prononcés que les six esprits, Aeris, Illa, Terra, Fulgur, Icy et Acqua, sautèrent sur Armis, armes divines entre les mains.

Armis fit reculer Shimy et ses amis derrière elle, sortit Calibur de son socle avec tellement de facilité que cela en devenait comique et s’apprêta à vivre le moment qu’elle avait le plus redouté durant ce siècle sans elles, c’est-à-dire les attaquer.

 

À suivre…

AlShimy2000

5 commentaires

Pour pouvoir laisser un commentaire, connecte-toi au Club !

  1. @moshii @jadina-30 @ombre-bleue @capucineg900 @petitefleur
    Laissez moi un petit commentaire

  2. Cc alors pour dire c TROP bien et encore une fois s pas ta faute t’a repris les cours s normal que sa prenne du temps et vrm trop BIEN? ce moment enfin cette desription trop bien en dirais un peut KIM en plus grande

    « Quand elle se retourna, son arc bandé et sa chevelure noire attachée en une natte, ils découvrirent une jeune femme ayant la vingtaine, qui les transperça de son regard uniquement blanc.»

    et sinon comme d’hab je radote tout ce chapitre et trop bien par contre en re re re re tu raconte trop bien les histoires en dirais un véritable écrivain
    genre là

    « Ce choc ébranla le sol, les feuilles de l’arbre bougèrent et Oceani ressortit, affaibli. »

    « Le petit couple ne parlait presque pas et observait le ciel obscurci par les nuages, alors qu’ils étaient en fin d’après-midi.

    « – Lomion ?

    -Hum ?

    -J’aime beaucoup tes yeux vert émeraude, ils reflètent la vie… complimenta Liam.

    -Merci… »

    C’était un moment tendre mais gênant.

    Un peu plus loin, sur Tortoga, Albion, Venti, Shyska et Roccia faisaient le dîner pour se remettre de ces émotions, avec le livre de recettes » genre description et ambiance 100 % vrm j’aime trop aller encore BRAVO pti Al

    • Mais merciiii Jadi, c’est vraiment trop gentil
      Sinon, c’est vrai qu’on dirait Kim, la description !